Changer d'édition

Football / Promotion d'Honneur: Dino Toppmöller: «J'ai appris de mon père mais ce n'est pas mon exemple»
Dino Toppmöller est heureux au RM Hamm mais il reste le supporter n°1 de Salmrohr.

Football / Promotion d'Honneur: Dino Toppmöller: «J'ai appris de mon père mais ce n'est pas mon exemple»

Photo: Christian Kemp
Dino Toppmöller est heureux au RM Hamm mais il reste le supporter n°1 de Salmrohr.
Sport 2 min. 26.05.2015

Football / Promotion d'Honneur: Dino Toppmöller: «J'ai appris de mon père mais ce n'est pas mon exemple»

Le joueur-entraîneur du RM Hamm Benfica a largement contribué à la montée de son club en BGL Ligue. L'occasion de découvrir une autre facette de Toppmöller fils.

Le joueur-entraîneur du RM Hamm Benfica a largement contribué à la montée de son club en BGL Ligue. L'occasion de découvrir une autre facette de Toppmöller fils. 

Dino, votre club va retrouver la BGL Ligue, un peu moins d'un an après sa relégation au terme d'un barrage perdu contre Mondorf.

Je suis super heureux! Nous avons enfin décroché la montée en BGL Ligue. Après une saison en Promotion, nous allons rejoindre l'élite du championnat luxembourgeois. Cela nous fait du bien, vu que nous avons dû montrer une réaction face au malheur l'an dernier et la défaite en barrage contre Mondorf. Notre principal concurrent, Strassen, a mis la pression sur nos épaules. On a tenu bon jusqu'au bout.

Comment se passent vos relations avec les médias luxembourgeois? Vous semblez très à l'aise devant le micro?

Je ne suis pas le genre de personne à critiquer les médias quand on perd. Je sais qu'il existe des clubs qui ont plus de moyens que nous, notamment le Racing, mais je ne comprends pas pourquoi les médias ont accordé plus de traitement médiatique au RFCUL qu'à nous. Je pense que nous avons quand même montré de très belles choses tout au long de la saison.

Pour revenir à vos origines, vous êtes né à Salmrohr, est-ce votre club de cœur?

Bien sûr! Je suis d'ailleurs leurs résultats. Il y a des potes qui y jouent encore. S'ils gagnent le prochain match (le 3 juin), ils peuvent même atteindre le premier tour de la Coupe d'Allemagne. Ce serait superbe pour le club. C'est clair que Salmrohr restera à tout jamais au fond de mon  cœur.

Quand vous étiez plus jeune, votre père (Klaus Toppmöller) officiait du côté du Bayer Leverkusen.

Je suis fier de lui. En 2002, il a disputé la finale de la Ligue des Champions avec le Bayer, face à Real Madrid. C'était juste incroyable. J'ai beaucoup appris de lui, mais il n'est pas mon exemple. Bien sûr, je suis quelqu'un qui vise le succès mais je ne voudrais pas me comparer à lui. José Mourinho est plutôt mon exemple.

Après votre carrière, envisagez-vous de rester dans le monde du football?

Le RM Hamm est ma première station en tant qu'entraîneur. Le travail avec l'équipe me plaît énormément. J'ai d'ailleurs la seconde plus haute licence d'entraîneur. Je souhaite faire ce boulot le plus longtemps possible mais je n'exclus pas un retour en Allemagne. Je pense qu'il est important de se concentrer d'abord sur la saison prochaine et la BGL Ligue, avant d'entamer toute autre discussion. 

Le club vous propose un an de contrat et deux ans d'option?

Je suis venu à Hamm Benfica pour faire une bonne saison en tant que joueur et entraîneur. Je sais très bien que ce ne sera pas chose facile avec toutes les équipes auxquelles nous devrons faire face la saison prochaine. Par contre, je ne sais pas quand se terminera l'aventure avec le club.

Propos recueillis par Frank Elsen





Sur le même sujet

Football / Division 1: Bruno Matias file à Bissen
Du côté de l'Atert Bissen (D1), trois nouveaux joueurs ont été recrutés. Seuls le milieu de terrain et l’attaque ont été renforcés. La défense, qui avait encaissé moins de 0,9 but en moyenne par match la saison dernière, n’a pas changé.
Bruno Matias (Etzella Ettelbrueck - 10)
/ Fussball BGL Ligue 10. Spieltag, Saison 2014-2015 / 19.10.2014 /
FC Etzella Ettelbrueck - CS Fola Esch / 
Stade du Deich, Ettelbrueck /
Foto: Ben Majerus