Changer d'édition

Football / PH: Le Titus Pétange fait le travail à Mondercange
Sport 5 min. 10.04.2016 Cet article est archivé

Football / PH: Le Titus Pétange fait le travail à Mondercange

Maxime Coutray de Pradel est à terre, Artur Abreu  a été un poison constant pour le FC Mondercange.

Football / PH: Le Titus Pétange fait le travail à Mondercange

Maxime Coutray de Pradel est à terre, Artur Abreu a été un poison constant pour le FC Mondercange.
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 5 min. 10.04.2016 Cet article est archivé

Football / PH: Le Titus Pétange fait le travail à Mondercange

L’Union Titus Pétange a évité le pire en tout début de match. Elle a laissé passer l’orage avant de frapper trois fois par Abreu (2x) et Smigalovic en première mi-temps. Les jeux étaient faits. Convaincant dans le jeu, Mondercange peut nourrir des regrets.

L’Union Titus Pétange a évité le pire en tout début de match. Elle a laissé passer l’orage avant de frapper trois fois par Abreu (2x) et Smigalovic en première mi-temps. Les jeux étaient faits. Convaincant dans le jeu, Mondercange peut nourrir des regrets.

Par Vincent Lommel

Le match: «Rien ne sert de courir, il faut partir à point». Cette maxime les Mondercangeois peuvent l’apprendre voire la ressasser durant la semaine. Ils ont appliqué à la lettre les consignes de leur entraîneur, Jacques Muller. Débuter pied au plancher, bousculer l’Union, ils l’ont fait. Deux fois plutôt qu’une. Au cours des trois premières minutes, ils ont mis le feu au sein de la défense unioniste... sans parvenir à la faire plier.

Leduc (1re), Baizidi (1re) et Bei (3e) devaient trouver l’ouverture. Par exemple lorsque Bei lancé en profondeur se présentait seul devant Amodio. Tout le monde s’était arrêté croyant à une position de hors jeu (?). L’attaquant, surpris d’être en si bonne posture, tergiversait et manquait de la plus élémentaire conviction au moment de conclure.

Mondercange joue haut, ennuie un adversaire à côté de ses pompes et cherche à débloquer la situation au plus vite. Il n’y arrivera pas contrairement aux visiteurs. Deux fois plutôt qu’une même! Incroyable mais vrai. La première occasion est gagnante via une frappe d’Abreu (0-17e). 100% de réussite. Dans la foulée, le même Abreu ponctue une offensive amorcée par Smigalovic et relayée par un puissant envoi de Dzanic (0-2, 19e). 100 %, pardon 200% de réussite!

L'entrée en jeu du buteur local, Amine Aribi, était presque gagnante mais sa tentative lécha le poteau (27e). Dommage pour le suspense qui s’envolait définitivement peu après : Smigalovic exploite un très long ballon de Silaj (0-3, 35e). Mené0-3, le FCM ne rattrapera pas le train visiteur. La sortie de Zydko (48e) puis celle de Lesbresne (59e) traduit l’abdication mondercangeoise. La réduction du score par Aribi ne changera rien (1-3, 65e) en dépit d’une évidente domination et de plusieurs opportunités. La copie rendue par Mondercange était meilleure que celle de Pétange mais seuls les buts  comptent. A méditer.  

La note du match:  12/20. De l’intensité, du rythme, des fautes, des occasions, quatre buts, le choc de la journée dominicale en Promotion d’Honneur valait le déplacement. Personne ne s’est ennuyé.La deuxième mi-temps a toutefois été moins intense et intéressante. 

Le fait du match: le chronomètre indique la quarantième... seconde. Mondercange se procure une double occasion. La reprise de la tête de Leduc s’écrase sur la transversale. Le ballon revient à Mohamed Baizidi. Sa tentative est trop faible. C’est  déjà  le tournant du match.

L’homme du match: lassé d’un temps de jeu faiblard, Artur Abreu   (21 ans) a quitté Differdange 03 l’été dernier. Il ne le regrette pas et l’UTP encore moins. Sa production, une nouvelle fois, fut excellente. Aligné sur le côté gauche, le n°10 est un poison. S’infiltrer, il adore. Marquer, il sait le faire. En deux minutes (17e et 19e), il a roulé dans la farine l’infortuné Roulez. Son retour en BGL ne serait que justice. 

La défense de l'Union Titus Pétange est prise au dépourvu. Mondercange, qui a raté le coche en début de match, sauve logiquement l'honneur.
La défense de l'Union Titus Pétange est prise au dépourvu. Mondercange, qui a raté le coche en début de match, sauve logiquement l'honneur.
Photo: Fabrizio Munisso

Mondercange - Union Titus Pétange 1-3 

Stade municipal, bonne pelouse, arbitrage de M. Bourgnon assisté de MM. Becker et Gomes,  300 spectateurs. Mi-temps: 0-3. 

Evolution du score: 0-1 Abreu (17e), 0-2 Abreu (19e), 0-3 Smigalovic (35e), 1-3 Aribi (64e).

Corners: Mondercange  4 (2+2); Union Titus Pétange 3 (2+1). 

Cartons jaunes: N’Guyen (50e, faute par derrière), Nissan (55e, antijeu), Bei (65e, faute par derrière), Dos Reis (75e, altercation avec Zwick), Baizidi (90+3, faute par derrière)  à Mondercange ; Silaj (71e, antijeu) , Matias Marques (90+4, protestation) à l’Union Titus Pétange.

MONDERCANGE: Roulez; Leite (23e Aribi), Afoun, Biever, N’Guyen;  Lesbresne (59e Dos Reis), Zydko (48e Nissan), Leduc, Moh. Baizidi, Coutray de Pradel; Bei.

Joueurs non utilisés : Da Silva et Oliveira.

Entraîneur : Jacques Muller.

UNION TITUS PÉTANGE: Amodio;  Matias Marques, A. Skenderovic, Zwick, Arnold (57e Linn) ; Silaj, De Sousa Neves (cap.), Dzanic (82e Baier), Abreu Pereira, Lahyani ; Smigalovic (87e Beretta).

Joueurs non utilisés : Gindt et De Oliveira.

Entraîneur : Paolo Amodio.

Réactions

Jacques Muller (Mondercange): « On a eu dix occasions contre cinq à Pétange. On s’incline, c’est le football. Nous aurions dû mener 2-0 après quelques minutes. Le score final aurait pu être de 3-3 ou 4-4. L’Union aligne trois attaquants de très bon niveau. Les garçons n’ont pas cédé au découragement malgré le score de 0-3. Ils ont réalisé un match correct.  Malgré la défaite, il y a du positif à retirer de cette rencontre même si je déplore une chose:  nous sommes trop laxistes dans le secteur défensif. Dommage. J’ai sortie Zydko (coup direct sur le genou) et Lesbresne (contracture à la cuisse) de manière préventive. Il y a encore des matches à disputer.»  

Artur Abreu (Titus Pétange): «Si Mondercange avait mené 2-0, il n’y aurait rien eu à redire! Je profite d’un bon ballon pour débloquer la situation. Tant mieux. Nous n’avons pas livré une bonne prestation, loin s’en faut, Mondercange était meilleur, mais il y a des matches comme ça. L’essentiel est acquis et le reste compte si peu. Suite à la défaite de Canach, nous réalisons l’excellente affaire du week-end. Le souhait est de monter en BGL Ligue. Il reste cinq finales à disputer pour parvenir à nos fins. Une finale, cela ne se joue pas, ça se gagne. »


Sur le même sujet

Football / Reprise en Promotion d'Honneur: L'Union Titus Pétange a déroulé
L’affiche de la 14e journée de Promotion d'Honneur, dimanche, entre Rodange et l'Union Titus Pétange n’a pas tenu ses promesses, loin s’en faut. Dzanic, deux fois, et Smigalovic ont trouvé l’ouverture au sein d’une défense apathique. Mener 3-0 au repos était le scénario parfait. Le Titus s’est régalé sans jamais trembler pour un score de 3-1 à l’arrivée.
Benjamin Arnold et l'Union Titus Pétange  ne s'attendaient pas à un derby aussi facile à négocier face au FC Rodange 91 de  Romain Zewe.
Football / Ce dimanche à Pétange: Le Titus Pétange méritait mieux
Auteur d’une bonne prestation, l’Union Titus a encaissé le but fatidique juste après avoir égalisé via De Sousa Neves (44e). La réalisation de Khemici (45e) a fait la différence. Käerjéng assure l’essentiel et possède six points d’avance sur Canach, deuxième de classe.
Sergio Teixeira et l'UN Käerjéng ont fait preuve de réalisme face au Titus Pétange.