Changer d'édition

Football / Paroles d'entraîneurs: Joël Hausman: «Terminer à neuf est frustrant»
Sport 3 min. 01.03.2016

Football / Paroles d'entraîneurs: Joël Hausman: «Terminer à neuf est frustrant»

Joël Hausman revient sur l'arbitrage, mais ne crie pas au scandale

Football / Paroles d'entraîneurs: Joël Hausman: «Terminer à neuf est frustrant»

Joël Hausman revient sur l'arbitrage, mais ne crie pas au scandale
Photo: imagify
Sport 3 min. 01.03.2016

Football / Paroles d'entraîneurs: Joël Hausman: «Terminer à neuf est frustrant»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Joël Hausman tente de retenir le positif de la défaite de Pratz. à Troisvierges. Ronald Martinelli salue la performance collective de Steinfort mais n'oublie pas de distribuer un bon point individuel. Enfin, Jorge Freitas épingle la prestation de l'arbitre.

Joël Hausman tente de retenir le positif de la défaite de Pratz. à Troisvierges. Ronald Martinelli salue la performance collective de Steinfort mais n'oublie pas de distribuer un bon point individuel. Enfin, Jorge Freitas épingle la prestation de l'arbitre.

Propos recueillis par Daniel Pechon

Joël Hausman (Pratz./Redange): «A côté du résultat malheureux, je suis en tout cas content de la réaction des joueurs restés sur le terrain! Les cartons sont justifiés, mais le fait de terminer à neuf est frustrant pour l'ensemble du club! Troisvierges, belle équipe, a été surprise du déroulement assez favorable du match... Je ne connais pas le nom de l'arbitre, mais j'ai trouvé intéressant de pouvoir donner son avis après le match, dans le respect de chacun!»

Nesad Omerasevic (Troisvierges): «On a eu de la chance. Réduit à 9 en seconde période, l'adversaire nous a facilité la vie. Pratz. est une équipe qui joue au foot et a été très dangereuse en contres. Avec mon petit groupe, si je ne compte pas trop de suspendus ou de blessés, nous pouvons jouer un rôle en tête du classement. Mais je viens de perdre mon centre-avant parti au futsal. Une des forces du club est la patience.» Troisvierges - Pratz./Redange 3-0

Ronald Martinelli (Steinfort): «Un très bon match. Une grande victoire face à une belle équipe de Medernach qui a fait preuve de fair-play. Une victoire méritée. On a joué peut-être plus au ballon mais Medernach est certainement une des plus belles équipes de la série. Une victoire de l’équipe, j’ai 24 joueurs fantastiques mais mon capitaine Litos Lima m'a fait une très belle prestation dimanche.» Medernach - Steinfort 1-3

Americo Ferreira (Dalheim): «On prépare déjà la saison prochaine, sauf miracle... mais un gros. On a beaucoup travaillé cet hiver et on a remis de la discipline. Une meilleure assise défensive et deux joueurs supplémentaires ont donné plus de lien dans une équipe qui prend forme.» Dalheim - Schouweiler 5-2

Georges Menster (Itzig): «Un match serré entre deux équipes de même force. Comme au match aller, des petits détails ont fait la différence. Sanem a pris la première mi-temps à son avantage et nous avons été trop timides. Nous avons montré une belle réaction après la pause face à un adversaire physiquement court mais qui avait donné beaucoup au premier acte. La gardien adverse (Kevin Straus) a été décisif sur nos deux excellentes occasions.» Sanem - Itzig 2-1

Jorge Freitas (Berdorf/Consdorf): «Un scénario plus catastrophique était impossible pour la reprise. Une équipe de Merl certes intéressante mais portée par un arbitre qui siffle un penalty inexistant en début de match. Notre jeu n'a pas été à la hauteur de nos ambitions. Il faut réviser certains aspects et avoir plus de cœur pour affronter dimanche l'ASL Porto.» Merl - Berdorf/Consdorf 3-2

Artur Marques (Moutfort): «On croyait avoir fait l'essentiel… avant l'égalisation à la 93e. Mais le résultat est juste dans un match qui a été une bataille d'entrejeu. Contretemps, notre gardien, Carlides Evora, prêté par Mamer, a dû sortir et être remplacé par Sana Fransuar. Un carton rouge à la 74e un peu forcé. Trois points qui nous auraient fait beaucoup de bien…» Moutfort - Red-Black 1-1

Patrick Kettemann (Diekirch): «Un terrain catastrophique, profond et un arbitrage très faible. Aucune équipe ne s'est créée d'occasion au premier acte avec un jeu cloîtré au milieu de terrain. Au retour des vestiaires, mon équipe a été plus présente. En fin de match, Perlé a jeté tout en avant mais on a tenu.» Diekirch - Perlé 2-1


Sur le même sujet