Changer d'édition

Football / Paroles d'entraîneurs: Filipe Vila Verde (Steinsel): «On est attendus partout»
Sport 4 min. 07.03.2016 Cet article est archivé

Football / Paroles d'entraîneurs: Filipe Vila Verde (Steinsel): «On est attendus partout»

Filipe Vila Verde (Alisontia Steinsel): «On doit prendre conscience que l’on est attendus partout, que chaque équipe cherche l’exploit contre nous»

Football / Paroles d'entraîneurs: Filipe Vila Verde (Steinsel): «On est attendus partout»

Filipe Vila Verde (Alisontia Steinsel): «On doit prendre conscience que l’on est attendus partout, que chaque équipe cherche l’exploit contre nous»
Photo: Imagify
Sport 4 min. 07.03.2016 Cet article est archivé

Football / Paroles d'entraîneurs: Filipe Vila Verde (Steinsel): «On est attendus partout»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Jérôme Bigard (Lorentzweiler) est déçu après la défaite à Mertzig, Frank Lessure (Schieren) apprécie les progrès de son équipe, tandis que Jean-Marc Noël (Kehlen) a fait trembler les murs du vestiaire à la pause à l'Alliance Äischdall.

Jérôme Bigard (Lorentzweiler) est déçu après la défaite à Mertzig, Frank Lessure (Schieren) apprécie les progrès de son équipe, tandis que Jean-Marc Noël (Kehlen) a fait trembler les murs du vestiaire à la pause à l'Alliance Äischdall.

Propos recueillis par Daniel Pechon

  • Jérome Bigard (FC Lorentzweiler): «On a totalement raté notre match, avec un manque de concentration. Si je compare notre prestation avec celle livrée face à Bissen, c’est le jour et la nuit. Après une piètre première mi-temps, on a mieux débuté  la seconde, et on a marqué après 15 minutes, avant... d'encaisser tout de suite après. A partir de ce moment-là, on était morts.» Mertzig – Lorentzweiler 3-1
  • Claude Leogrande (FC Munsbach): «C'était déjà 0-1 à la 10e minute, sur la... seule occasion pour Bertrange de tout le match. Puis, il y a eu deux penalties justifiés, un de chaque côté. A la 92e minute, on a une grosse occasion (la seule) pour marquer, dans un face à face avec le gardien.On a livré un match intense et combatif durant les 90 minutes. Le match nul aurait été logique, mais le football n’est pas un sport logique. Bertrange est une équipe solide, mais au point de vue football, ce n’est pas séduisant.» Munsbach – Bertrange 1-2
  • Edmundo Lima (US Esch): «Mission accomplie face à une équipe de Belvaux réputée difficile à manier chez elle. Nous voulions renouer avec la victoire après deux matche où l'on a perdu des points. Il reste dix matches à disputer, c’est encore long.» Belvaux – US Esch 1-2
  • Yvo Martins (Sporting Mertzig): «On a eu de la chance que Lorentzweiler n’était pas au mieux, et n’a pas su convertir ses occasions. Nous, on a été meilleurs en seconde période, et plus consistants. On savait que Lorentzweiler était motivé après ses trois points gagnés face à Bissen, mais nous, on ne lâche rien. On sait que l’on peut battre tout le monde et aussi... qu'on peut être battus par tout le monde.» Mertzig – Lorentzweiler 3-1
  • Frank Lessure (Jeunesse Schieren): «Le nul est logique, avec une superbe prestation tactique et physique de ma formation. Et c'était encore mieux tactiquement en seconde période, où nous avons glissé vers un 4-3-3 avec des couvertures défensives dans les couloirs et gagné de l’espace. Bissen n’a hérité que d’une occasion en seconde mi-temps; c'est une équipe où je ne vois aucune progression dans le jeu depuis deux saisons. On n'a pas profité d’une occasion en or à la dernière minute: une somptueuse passe de Diogo Pimentel vers David Costa, qui a obligé à un arrêt de classe du gardien de Bissen. L’équipe a progressé depuis trois ans en possession du ballon, il reste à voir si une progression de l’équipe est encore possible, ainsi que pour le club.» Bissen – Schieren 1-1
  • Jean-Marie Noël (FC Kehlen): «On encaisse un but trop tôt et l’équipe a mis du temps à s’en remettre, sans afficher beaucoup de volonté, et en restant trop loin de nos adversaires. Äischdall a tenté de nous prendre à la gorge et a été dangereux au premier acte. Les murs ont tremblé à la pause, puis on est revenus sur le terrain avec une autre mentalité, en jouant notre football. A la vue de la totalité du match, le score de parité est logique.» Äichdall – Kehlen 2-2
  • Thomas Berens (Union Mertert/Wasserbillig): «Nous étions avertis que notre déplacement à Weiler serait compliqué, contre une équipe composée de joueurs d’expérience et qui n’est pas à sa place en bas de tableau. Il était important de gagner pour notre moral. Concentration et agressivité ont empêché Weiler d'entrer dans le match. Au final, le score aurait pu être de 6 ou 7-0. C'était un match joué avec quatre absents dans notre camp: Michael Schmit, Sam Picard, ainsi que Chinedu Okeke et Thomas Beck, tous deux malades.» Weiler – Mertert/Wasserbilig 0-3
  • Pascal Fabbri (Sporting Bertrange): «Les gars ont fait du bon boulot et les consignes ont été respectées à la lettre. Munsbach a des individualités de qualité et qui compliquent le jeu de l’adversaire. Suite à une erreur de Benjamin, on s’est retrouvés à dix pendant les vingt dernières minutes. Cela aurait pu nous coûter très cher, mais l’équipe est restée solide et soudée.» Munsbach – Bertrange 1-2
  • Filipe Vila Verde (Alisontia Steinsel): «Le score final ne reflète pas tout à fait la qualité de notre prestation. On doit prendre conscience que l’on est attendus partout, que chaque équipe cherche l’exploit contre nous. On a dominé, mais sur un faux rythme. On a laissé l’adversaire dans la partie en commettant des erreurs individuelles, mais en fin de compte, la qualité a fait la différence. On est en tête, mais cela ne veut encore rien dire, car il suffit d'un faux pas, et on sera vite renvoyés à la quatrième place. Mais une chose est certaine: les deux futurs premiers appartiennent au quatuor de tête actuel.» Steinsel – Vianden 4-2

Sur le même sujet