Changer d'édition

Football: Opportuniste, Differdange fait chuter le Progrès
Sport 5 min. 14.09.2014

Football: Opportuniste, Differdange fait chuter le Progrès

Le coup franc indirect de Caron transperce le mur niederkornois: 3-1 pour Differdange.

Football: Opportuniste, Differdange fait chuter le Progrès

Le coup franc indirect de Caron transperce le mur niederkornois: 3-1 pour Differdange.
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 5 min. 14.09.2014

Football: Opportuniste, Differdange fait chuter le Progrès

En s'imposant face au leader sur le score de 3-1, le FC Differdange 03 est revenu à un point de son voisin qui a perdu, ce dimanche au cours de la sixième journée de championnat, son brevet d'invincibilité. Zimmer avait pourtant ouvert le score dès la troisième minute, mais l'opportunisme de Er Rafik, Ribeiro et Caron a fait la différence pour les Rouges.

En s'imposant face au leader sur le score de 3-1, le FC Differdange 03 est revenu à un point de son voisin qui a perdu, ce dimanche au cours de la sixième journée de championnat, son brevet d'invincibilité. Zimmer avait pourtant ouvert le score dès la troisième minute, mais l'opportunisme de Er Rafik, Ribeiro et Caron a fait la différence pour les Rouges.

Lévy Rougeaux prend le meilleur sur Medhi Martin mais Differdange va inverser la vapeur après la demi-heure de jeu.
Lévy Rougeaux prend le meilleur sur Medhi Martin mais Differdange va inverser la vapeur après la demi-heure de jeu.
Photo: Fabrizio Munisso

Le match et sa note : emprunté à l'entame d'un derby que, au contraire, le Progrès a pris par le bon bout, le FC Differdange a éprouvé maintes difficultés pour entrer dans la rencontre. Déjà victorieux la saison dernière (2-1), Niederkorn prenait un avantage rapide quand Zimmer profitait d'un cafouillage devant le but de Weber pour pousser le ballon au fond des filets (3e). Juste auparavant, c'est Menaï qui avait sollicité le portier français pour obtenir le corner qui donnait lieu à l'ouverture du score. Les visiteurs doublaient même la mise lorsque la belle action à trois : Menaï – Cassan – Rougeaux permettait au n°29 de marquer mais M. Bindels annulait justement le but pour une position de hors-jeu.

Ce deuxième coup de semonce avait le don de réveiller les ardeurs du FCD03 qui allait faire preuve d'un froid réalisme pour atteindre la pause avec un court avantage (2-1).

Lancé en profondeur par Jänisch, Er Rafik plaçait d'abord une frappe en pleine course victorieuse (1-1, 23e) et Ribeiro, ensuite, profitait de la blessure à un genou de Bettmer pour s'illustrer. C'était encore Jänisch à la base de cette réalisation. La longue touche de l'international trouvait la tête de Caron qui prolongeait et Ribeiro effectuait un superbe retourné pour inscrire le 2-1 (42e).

En seconde période, c'était au tour du Progrès de rester en en-dedans. Et les Differdangeois d'en profiter. Les impulsions de Luisi perturbaient un ensemble visiteur qui ne trouvait plus Menaï ou Rougeaux en bonne position. Plus solides physiquement, les locaux trouvaient une troisième fois le chemin du but par Caron. Ce dernier, d'un tir à ras de terre, profitait à plein d'un coup franc indirect sifflé dans la surface de réparation du Progrès pour une faute de main de Catsellani (3-1, 73e). Le dernier quart d'heure était à l'avantage du FCD03 qui infligeait au leader niederkornois son premier revers de la saison.

La note du match: 12/20. A chacun sa mi-temps. Le derby n'a tenu qu'une partie de ses promesses. On peut regretter l'entame de match des locaux mais surtout la seconde période en demi-teinte d'une formation niederkornoise qui avait pourtant entamé ce duel sur les chapeaux de roues.

Le fait du match : le froid réalisme de Differdange. Si le Progrès a monopolisé le ballon au cours des 45 premières minutes, proposant un jeu offensif agréable à suivre, ce sont pourtant les Differdangeois qui ont fait preuve d'un réalisme à toute épreuve en concrétisant leurs deux véritables occasions de but de la première période pour mener 2-1 à la pause grâce au sang-froid d'Er Rafik (23e) pour l'égalisation et à la vista de Ribeiro à trois minutes de la pause. Un peu plus inspirés en seconde période, les Differdangeois ont enfoncé le clou par Caron (73e).

L'homme du match : Pedro Ribeiro. Cantonné au banc de touche à l'entame de ce derby, le numéro 8 n'a dû son entrée qu'à la blessure au genoux droit de Gilles Bettmer à la demi-heure. Il a de suite imprimé sa marque à la rencontre en apportant sa vitesse au milieu de terrain et en concrétisant, avec la manière, son occasion de but de 42e minute pour placer sa formation aux commandes d'une rencontre qu'elle ne lâchera pas par la suite.

Didier Hiégel

May tente de sauver son camp, mais la reprise de Zimmer a fait mouche en tout début de match.
May tente de sauver son camp, mais la reprise de Zimmer a fait mouche en tout début de match.
Photo: Fabrizio Munisso

FC Differdange 03 - Progrès Niederkorn 3-1

Parc des sports de Differdange, pelouse, arbitrage de M. Bindels assisté de MM. D. Mateus, Mateus Santos, 1.355 spectateurs. Mi-temps: 2-1.

Evolution du score: 0-1 Zimmer (3e), 1-1 Er Rafik (23e), 2-1 Ribeiro (42e), 3-1 Caron (73e).

Corners: Differdange 3 (2+1); Progrès 7 (5+2).

Cartons jaunes: Franzoni (63e, fautre sur Garros) à Differdange; Menaï (58e semelle sur Lebresne), Cassan (60e, faute Ribeiro), Thill (60e, poussée sur May), Castellani (72e, antijeu), Soares (89e, faute sur Abreu) au Progrès.

DIFFERDANGE (4-2-3-1): Weber ; Franzoni, Martin, Siebenaler, Jänisch ; Lebresne (cap.), May ; Luisi (85e Abreu), Bettmer (30e Ribeiro), Caron; Er Rafik (90e Rodrigues).

Joueurs non utilisés: Heil; Bukvic.

Absent: Sinani et Caillet (blessés), Kettenmeyer, Méligner (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Marc Thomé.

PROGRÈS (4-1-4-1): Castellani ; Rigo (cap.), Ferino, Zimmer, Lehnen (82e Soares) ; Nouidra ; Menaï, Cassan, Garos (68e Bossi), Thill ; Rougeaux.

Joueurs non utilisés: Dargenton; Sanches, de Sousa.

Absents : Broquard, Lefranc, Poinsignon, Ramdedovic (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Olivier Ciancanelli.

Ils ont dit

Marc Thomé (Differdange) : « Nous avons connu un début de match très compliqué et nous aurions même pu être mené 2-0. Nous avons ensuite mieux joué et j'avais dit à mes joueurs, à la pause, que la différence allait se faire au niveau physique, c'est ce qui est effectivement arrivé puisqu'ils n'ont pas eu d'occasion en seconde période. Nous avons encore une fois constaté que quand Er Rafik va bien, c'est toute l'équipe qui va bien. »

Hakim Menaï (Progrès): « Nous avons réalisé une superbe première demi-heure au cours de laquelle nous avons fait le jeu. Nous pouvons regretter les deux erreurs qui amènent les deux buts differdangeois en première mi-temps. Cette défaite ne remet pas en cause notre très bon début de saison. La confiance n'est pas entamée. »

 


Sur le même sujet

Football / BGL Ligue: Differdange punit le Racing
Differdange a commencé fort et a fini en boulet de canon sa rencontre de reprise face au Racing. Les Rouges ont fait la différence avant la 25e minute avant de dérouler dans le dernier quart d'heure face à une équipe du Racing déforcée et réduite à dix avant la pause.
Mathias Jänisch, ici au côté de Florik Shala, a été l'un des artisans de la victoire differdangeoise. L'international a inscrit deux buts.
Football: La bonne opération du Progrès
Le Progrès, qui a encore manqué son entame de match, s'est fait surprendre par Strassen mais est parvenu à arracher un précieux succès face au promu sur le score de 4-2. Un résultat qui lui permet de passer son adversaire du jour au classement pour prendre la cinquième place et revenir à un point de la Jeunesse.
Dzenid Ramdenovicet ses partenaires du Progrès ont pris la cinquième place à l'UNA Strassen d'Edis Agovic.
Football / Championnat des dames: Mamer enfile les victoires
Cinq vainqueurs: les quatre premiers et... la lanterne rouge! Aucun changement dans la hiérarchie si ce n'est Itzig, revenu sur les talons du neuvième, le Progrès. En déplacement à Lintgen/Boevange, Junglinster a accroché sa sixième victoire mais a dû cravacher.
Progrès - Mamer 1-2