Changer d'édition

Football: Olivier Lickes (Rosport): «Retrouver le plaisir sur le terrain»
Sport 3 min. 13.08.2015

Football: Olivier Lickes (Rosport): «Retrouver le plaisir sur le terrain»

Capitaine du FC Victoria depuis l'été 2013, Olivier Lickes ne ménage pas ses conseils auprès de ses partenaires.

Football: Olivier Lickes (Rosport): «Retrouver le plaisir sur le terrain»

Capitaine du FC Victoria depuis l'été 2013, Olivier Lickes ne ménage pas ses conseils auprès de ses partenaires.
Photo: Christian Kemp
Sport 3 min. 13.08.2015

Football: Olivier Lickes (Rosport): «Retrouver le plaisir sur le terrain»

Rosport s'apprête à déjà négocier un virage important de sa saison en recevant Rumelange dimanche. Olivier Lickes, le capitaine des hommes du Camping, est conscient qu'un succès pour relancer sa troupe avant de défier le Fola et Differdange.

Rosport s'apprête à déjà négocier un virage important de sa saison en recevant Rumelange dimanche. Olivier Lickes, le capitaine des hommes du Camping, est conscient qu'un succès pour relancer sa troupe avant de défier le Fola et Differdange.

Voir Rosport occuper la place de lanterne rouge après deux journées de championnat, c'est quelque peu surprenant.

Nous sommes nous aussi surpris par cette situation car nous devions et avions programmé de prendre les trois points face à Etzella. La défaite contre Dudelange, quant à elle, est dans l'ordre des choses si ce n'est l'ampleur du score. Le problème rencontré contre Ettelbruck est le manque de réalisme devant le but car nous avons eu les occasions pour marquer et faire la différence. Nous avons encaissé des buts bêtes en raison de trop nombreuses erreurs individuelles. Contre Dudelange, nous avons réalisé une bonne première mi-temps au cours de laquelle nous avons égalisé puis nous avons tout raté. Les consignes de l'entraîneur étaient pourtant claires (un bloc défensif compact et trouver rapidement les solutions en contres avec les rapides Lascak et Weirich) mais nous n'étions pas en place lors de la seconde période. Au score de 3-1, nous avons sans doute bloqué mentalement. Nous n'avons plus trouvé les solutions. Des joueurs comme Ben Vogel et Gustav Schulz, qui reviennent de blessure, n'ont pas encore 90 minutes dans les jambes.

Avez-vous trouvé Dudelange plus impressionnant que les saisons précédentes?

La différence est grande quand je repense à la saison dernière. Ils disposent désormais d'un vrai buteur avec Ibrahimovic. Au niveau du banc aussi quand, après 70 minutes, c'est Turpel, un joueur de l'équipe nationale, qui fait son entrée... Dudelange a un groupe de 25 joueurs d'égale qualité, et ça va vite!

Que vous a dit Dan Theis après ce sévère revers?

Une défaite sur le score de 7-1, c'est dur à avaler. Nous étions tous très déçus. Le coach nous a dit qu'il voulait avoir des réponses, qu'on ne pouvait pas continuer comme ça. Je lui ai dit que je préférais perdre une fois 1-7 que sept fois 0-1. Cette défaite va peut-être nous apporter un déclic pour repartir de l'avant et aborder le championnat positivement.

L'état d'esprit du groupe et ses valeurs sont-ils les mêmes que les saisons précédentes?

Au niveau mental sans aucun doute et je dirais même qu'au niveau qualitatif nous sommes meilleurs que la saison dernière étant donné nos renforts. Pour l'instant, je ne sais pas où se situe le problème. On s'entraîne bien, les consignes sont précises. La qualité est là mais nous ne la retrouvons pas sur le terrain en championnat. Si je repense au match contre Etzella, il ne nous a manqué que les buts. Si nous gagnons une fois sur le score de 3 ou 4-0, il y aura sûrement un déclic pour retrouver le plaisir sur le terrain. Pour l'instant, on court toujours après le score. C'est toujours difficile de revenir dans un match et ensuite faire la différence.

Dans ces moments difficiles, comment voyez-vous votre rôle de capitaine?

D'autres joueurs sont aussi expérimentés dans notre groupe et ils connaissent aussi bien le club. Eux comme moi devons assurer notre rôle, prendre nos responsabilités et conseiller les plus jeunes car certains ne connaissent pas le rythme de la BGL Ligue ni le genre de situation que nous connaissons actuellement. Il faut trouver les bons mots, leur donner de bonnes consignes, beaucoup leur parler et les replacer sur le terrain.

Après Rumelange ce dimanche, vous allez enchaîner avec le Fola et Differdange...

Cette rencontre de dimanche est bien entendu très importante et nous ne pensons pas le perdre car nous devons revenir dans la course le plus vite possible. En prenant les trois points, nous revenons à un point de Rumelange. Un succès amènerait sûrement un esprit nouveau pour, pourquoi pas, faire un résultat contre le Fola et Differdange. En cas de défaite, nous serions bien à terre mais je ne veux pas y penser! Nous nous battrons jusqu'à la dernière minute. On doit montrer à nos adversaires qu'il est très difficile de prendre des points au Camping, comme nous l'avons fait la saison dernière.

Propos recueillis par Didier Hiégel


Sur le même sujet

Bryan Maison (USR): «Une revanche à prendre face à Etzella»
Rumelange a bien débuté sa saison et retrouve Etzella, l'autre promu, ce dimanche, un adversaire davantage à sa mesure que Niederkorn et la Jeunesse. Bryan Maison et l'USR ont d'ailleurs un petit compte à régler avec des Ettelbruckois qui les avaient privés du titre de champion de Promotion d'Honneur.
Bryan Maison et les Rumelangeois retrouvent Etzella, l'autre promu, ce dimanche au Deich.
BGL Ligue: Differdange 03: pourquoi ça coince!
La rechute à Hostert dimanche (2-1) a rejeté Differdange à la septième place du classement de BGL Ligue à deux journées de la fin du premier tour. Brillant la saison dernière, le club de la Cité du Fer broie du noir. Tentative d'explications.
Gauthier Caron tente de subtiliser le ballon à Thomas Battaglia. Le retour en pointe du Differdangeois ne s'est pas soldé par un succès.
BGL Ligue: Romain Ruffier (Wiltz): «Nous manquons de Luxembourgeois»
Ecrasé 0-6 par Dudelange, lors de l'ouverture du championnat, Wiltz va connaître un mois d'août difficile et passera un test intéressant dimanche à Rumelange, une formation appréciée par Romain Ruffier. Par la même occasion, le portier nordiste nous livre aussi ses «pronos» pour cette deuxième journée de BGL Ligue.
Romain Ruffier apprécie les valeurs véhiculées par l'USR mais il ne lui déplairait pas de prendre un point à Rumelange dimanche.
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine