Changer d'édition

Football: Mondial 2026 à 40 ou 48 équipes: décision en janvier
Sport 13.10.2016

Football: Mondial 2026 à 40 ou 48 équipes: décision en janvier

Gianni Infantino: "Les confédérations veulent aussi savoir combien de leurs équipes seront qualifiées".

Football: Mondial 2026 à 40 ou 48 équipes: décision en janvier

Gianni Infantino: "Les confédérations veulent aussi savoir combien de leurs équipes seront qualifiées".
AFP
Sport 13.10.2016

Football: Mondial 2026 à 40 ou 48 équipes: décision en janvier

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Le nouveau format de la Coupe du monde de football 2026 qui pourrait passer à 48 équipes sera décidé en janvier prochain, a annoncé jeudi le président de la Fifa, Gianni Infantino.

(AFP) - Le nouveau format de la Coupe du monde de football 2026 qui pourrait passer à 48 équipes sera décidé en janvier prochain, a annoncé jeudi le président de la Fifa, Gianni Infantino.

M. Infantino avait confirmé la semaine dernière qu'il était favorable à un passage du format actuel à 32 équipes à un format élargi à 48 équipes à partir de l'édition 2026.

"Nous avons eu une discussion positive mais nous n'avons pas procédé à un vote sur la question", a déclaré M. Infantino, à l'issue de la première des deux journées de réunion du Conseil de la Fifa.

"La décision sera prise en janvier", lors de la prochaine réunion du Conseil dont les dates seront décidées vendredi. "Il reste encore du travail d'analyse et les confédérations veulent aussi savoir combien de leurs équipes seront qualifiées", a ajouté M. Infantino.

"Jusqu'à cette date tout est encore possible, 32 équipes, 40 ou 48 mais nous nous concentrons sur un format à 48 équipes", a ajouté le successeur de Sepp Blatter.

M. Infantino a également rappelé qu'il était favorable à un Mondial "coorganisé" par plusieurs pays car "cela permet de répartir dans plusieurs pays les équipements nécessaires".

"Nous ne voulons pas d'éléphants blancs. Nous voulons des équipements durables", a-t-il ajouté en réponse aux critiques sur certains stades construits notamment au Brésil et qui ne sont plus utilisés après l'événement.