Changer d'édition

Football: Michel Ettorre: «Il y a un gouffre entre la Ligue 1 et la Ligue 2!»
Sport 4 min. 16.03.2015

Football: Michel Ettorre: «Il y a un gouffre entre la Ligue 1 et la Ligue 2!»

Michel Ettorre «Les Messins doivent repartir en tablant sur la formation»

Football: Michel Ettorre: «Il y a un gouffre entre la Ligue 1 et la Ligue 2!»

Michel Ettorre «Les Messins doivent repartir en tablant sur la formation»
Archive FC Metz
Sport 4 min. 16.03.2015

Football: Michel Ettorre: «Il y a un gouffre entre la Ligue 1 et la Ligue 2!»

Après une nouvelle défaite du FC Metz en championnat à domicile (2-3 face à Saint-Etienne), l'ex-gardien grenat Michel Ettorre (57 ans) fait le tour de l'édifice mosellan. Il évoque l'obligation de recruter dans des championnats «mineurs», parle du passé avec pudeur et sans jamais vouloir donner des leçons.

Après une nouvelle défaite du FC Metz en championnat à domicile (2-3 face à Saint-Etienne), l'ex-gardien grenat Michel Ettorre (57 ans) fait le tour de l'édifice mosellan. Il évoque l'obligation de recruter dans des championnats «mineurs», parle du passé avec pudeur et sans jamais vouloir donner des leçons. Il ne reviendra ni au FC Metz ni au RC Lens. Au chômage, il s'occupe néanmoins des jeunes gardiens de l'équipe de France (moins de 16 ans).

Michel, les Messins ont une nouvelle fois perdu et leur série d'insuccès grimpe à 17 journées...

Oui, c'est triste. J'ai croisé Philippe Gaillot et Albert Cartier lors de la remise de la Légion d'Honneur à Sylvain Kastendeuch. Ils restent dignes. Aujourd'hui, au haut niveau, il te faut du pognon pour exister, c'est comme ça. A Lens comme à Metz, c'est la soupe à la grimace et ça me fait mal au cœur.

Sans nouveaux financements, le FC Metz peut-il raisonnablement envisager d'évoluer en Ligue 1?

Lens et Metz sont des clubs qui doivent évoluer au plus haut niveau, ils ont chacun une belle histoire. A notre époque, on recrutait en Suisse ou en Belgique : qui connaissait Jules Bocandé avant qu'il ne débarque à Metz?

Les deux clubs sont condamnés à agir ainsi, avec une réussite aléatoire. Le FC Metz ne peut pas recruter en Ligue 1 et il a même du mal à faire signer des joueurs de L2.

Pouvez-vous préciser votre pensée ?

Il y a trois semaines, je suis allé en Angleterre avec Eric Black, l'ancien avant-centre messin (1986-1991) qui est un garçon adorable. Le fossé entre les droits TV anglais et français est tel que tu ne pourras jamais plus récupérer un joueur qui évolue en Angleterre. Une fois que le joueur français partira chez les Anglais, et même s'il fait banquette là-bas, tu ne pourras plus t'aligner sur son salaire. C'est fini. Le football en Espagne et en Italie est surendetté mais ces pays continuent à bien payer leurs joueurs. Tu ne peux les faire venir chez toi.

Le FC Metz est-il monté trop vite?

Dernièrement, Didier Deschamps, le sélectionneur national, a déclaré que la place du FC Metz était en L1. Tu ne remontes jamais trop vite. Là, le club a fait confiance à des joueurs qui évoluaient en National pour certains et à d'autres qui avaient prouvé de belles choses en Ligue 2. Il était normal de s'appuyer sur cette ossature, non? Après, il faut savoir qu'il y a un gouffre entre la Ligue 1 et la Ligue 2! Les Messins doivent repartir en tablant sur la formation. Tu n'as pas d'autre choix économique.

Comment expliquez-vous ce parcours calamiteux (4 points en 17 journées) depuis le 1er novembre 2014 et le succès face à Caen (3-2)?

Est-ce que le FC Metz était en surrégime? On peut le penser. Quand on vient de L2, on doit être immédiatement opérationnel et cela a été le cas. Les joueurs ont de suite été  «dans le bain» puis il y a eu une cassure. Il va falloir l'analyser. C'est certain, il y a eu une raison à cette mauvaise série et les motifs devront être trouvés en fin de parcours.

Certains  «supporters» messins grondent et vont même jusqu'à jeter des objets sur la pelouse. Cela vous inquiète?

Le FC Metz possède un très bon public et on le sait. Maintenant, tu ne pourras jamais empêcher quelques imbéciles isolés d'agir de la sorte. J'ai toujours combattu ces idiots car cela ne date pas d'hier ce genre de comportement regrettable. En 1983, je me souviens d'un Laval - Metz qui était terrible : ça partait dans tous les sens dans les tribunes et il y avait des gosses qui ont assisté à cela. La bêtise, on la retrouve partout, elle fait partie de notre vie de tous les jours.

La frustration envahit-elle les enceintes sportives?

Oui. J'étais avec Philippe Hinschberger récemment et on a évoqué ce sujet. Le Real Madrid rate deux matches dans la saison et ses supporters agitent des mouchoirs blanc...  Les gens viennent crier leur frustration dans les stades. A Metz, je comprendrais très bien que les abonnés soient mécontents. Tu paies pour une saison complète et l'équipe est dernière avec un nombre de points qui la met dans l'embarras à douze journées de la fin. Là, il y a de quoi être frustré.

Vous reverra-t-on un jour au FC Metz ou au RC Lens?

Non, c'est fini. J'ai fait trop de retours à Metz. Si je compte bien, je suis revenu trois fois à Metz et deux à Lens. J'ai toujours été très honnête avec Monsieur Carlo Molinari et je suis parti à chaque fois la tête haute. Mais, un retour dans un club est très difficile car les choses changent vite à l'intérieur en votre absence.

Propos recueillis par Hervé Kuc


Sur le même sujet

Samuel Allegro: «Le FC Metz va repartir de l'avant face au Havre»
Trop timides face au Paris FC, les Messins accueillent Le Havre ce samedi (15h) avec certainement l’envie d’effacer le brouillon parisien. L’ex-Messin Samuel Allegro (40 ans), à la mentalité exemplaire sous les couleurs mosellanes (2003-2005), préface la confrontation qui s’annonce tendue.
Samuel Allegro a porté le maillot grenat durant trois saisons.
Frédéric Antonetti: «Laurent Jans nous intéresse fortement»
Devant la presse réunie au siège du FC Metz le président du club, Bernard Serin a présenté le nouvel entraîneur du club grenat. Mercato, philosophie de jeu et les raisons qui l'ont poussé à rejoindre le club, l'ancien consultant de Canal+ n'a éludé aucune question.
Frédéric Antonetti en compagnie du président Bernard Serin. La révolution est en marche chez les Grenats.
Football: David Régis: «La mayonnaise n'a pas pris au FC Metz»
David Régis (48 ans) a porté la tunique grenat de 1998 à 2002 en tant que défenseur. Il préface le déplacement du FC Metz à Toulouse ce samedi (20h). Les hommes de Frédéric Hantz sont privés de Balliu, Philipps et Rivière mais pourraient espérer revoir Jouffre.