Changer d'édition

Football: Michael Pinto des Lions du Sporting aux Roud Léiwen: ça se complique!
Ses sélections avec les U20 portugais pourraient fermer les portes de l'équipe nationale à Michael Pinto.

Football: Michael Pinto des Lions du Sporting aux Roud Léiwen: ça se complique!

Photo: Recreativo Huelva
Ses sélections avec les U20 portugais pourraient fermer les portes de l'équipe nationale à Michael Pinto.
Sport 3 min. 11.09.2015

Football: Michael Pinto des Lions du Sporting aux Roud Léiwen: ça se complique!

Michael Pinto est né à Diekirch. Formé au CNF de Mondercange puis au Sporting Portugal, il a été international chez les U20 portugais et le Recreativo Huelva l'a recruté à l'intersaison. Le jeune homme de 22 ans a des envies de sélection nationale luxembourgeoise mais passer des Lions du Sporting aux Roud Léiwen est compliqué.

(DH avec ÁC) Latéral gauche de formation, Michael Pinto a quitté le Luxembourg en 2008 pour franchir le fossé qui existe entre le CNF de Mondercange et l'Academia de Alcochete, le prestigieux centre de formation du Sporting. Une aventure qui s'est soldée par quelques convocations chez les U20 de la Selecçao mais après deux saisons dans l'équipe B des Lions où il a porté le brassard de capitaine, le Nordiste de naissance ne faisait pas partie des premiers choix de Jorge Jesus, l'entraîneur du Sporting.

Sollicité par plusieurs clubs, il a choisi l'exil en Espagne et un prêt d'une saison (avec option d'achat) au Recreativo Huelva, club de Segunda División B (groupe 4). «Jusqu'à présent, c'est une expérience très agréable», a-t-il indiqué au Contacto. «Ici tout le monde a été extraordinaire avec moi, les dirigeants mais aussi les entraîneurs et mes nouveaux coéquipiers. Je ne manque de rien et le soutien des socios et des sympathisants est vraiment positif». Le latéral gauche a donc découvert un nouvel univers. «C'est très différent de ce que j'ai connu jusqu'à maintenant. La qualité des équipes et de la compétition elle-même est beaucoup plus élevée, sans parler de l'affluence dans les stades, c'est vraiment énorme! On sent qu'ici rien n'est laissé au hasard».

Un retour chez les Lions, son équipe de cœur, demeure une éventualité que le natif de Diekirch ne veut pas écarter. «Si je réalise une bonne saison à Huelva, je pourrais éventuellement retourner au Portugal s'il y a bien entendu un intérêt de la part du Sporting. Sinon, je donnerai une autre orientation à ma carrière en fonction des offres qui me seront proposées», indique-t-il encore. Mais pour le moment, «Mica» - le diminutif donné par ses amis - est concentré sur son nouveau club et son objectif principal: la montée en Segunda Liga. «C'est l'objectif principal des dirigeants, du staff technique, des joueurs et de tous les gens du club.» Classé actuellement à la dixième place du championnat, Huelva est à un point du quatrième (Grenade) après trois journées. «Le championnat n'en est qu'à ses débuts, il y a encore beaucoup de matches à jouer. Je crois que nous avons suffisamment de qualités pour lutter pour la montée», dit-il avec conviction.

Luc Holtz intéressé par son profil mais...

Avant de partir pour Alcochete, à l'âge de 15 ans, Michael Pinto a fréquenté le CNF de Mondercange pendant deux ans. Représenter l'équipe le Luxembourg serait une possibilité pour le joueur qui a révélé avoir déjà été contacté. «Il y a quelques mois, un représentant de la FLF m'a téléphoné pour me demander l'intérêt que je portais à la sélection nationale luxembourgeoise et j'ai répondu que je devais y réfléchir mais que, en principe, je serais favorable à cette proposition. Toutefois, à ce jour, les choses n'ont pas avancé. Maintenant, je veux juste me concentrer sur Huelva», a indiqué «Mica» dans la semaine.

«Bien entendu, je suis intéressé par le profil d'un joueur qui évolue à une place de latéral gauche, poste qui n'est guère garni chez nous, que nous suivons et que nous avons contacté», a commenté Luc Holtz ce vendredi avant d'ajouter: «Il a défendu les couleurs du Portugal avec les U20, notre juriste doit se pencher sur les questions juridiques et nous dire avec précision si le joueur dispose encore de la double nationalité auquel cas, s'il le désire, il pourrait nous rejoindre.»

Joint par nos soins, «Mica» a indiqué avoir évolué avec les U20 portugais, en matches officiels, sous l'unique nationalité lusitanienne.... ce qui lui fermerait les portes de l'équipe nationale luxembourgeoise.

«Notre juriste doit faire le point sur ce sujet, la semaine prochaine nous en saurons plus», a conclu le sélectionneur national.


Sur le même sujet

Football: David Caiado: «Je rêve toujours du Luxembourg»
A la lutte pour le maintien en Division 2 espagnole avec Ponferradina, après une longue saison, David Caiado a deux autres objectifs de carrière: jouer la continuité dans son club actuel après avoir traversé l'Europe et revêtir le maillot des Roud Léiwen.
David Caiado se plait à Ponferradina et se verrait bien prolonger l'aventure non loin de sa famille.
Football: David Caiado: «Je rêve toujours du Luxembourg»
A la lutte pour le maintien en Division 2 espagnole avec Ponferradina, après une longue saison, David Caiado a deux autres objectifs de carrière: jouer la continuité dans son club actuel après avoir traversé l'Europe et revêtir le maillot des Roud Léiwen.
David Caiado se plait à Ponferradina et se verrait bien prolonger l'aventure non loin de sa famille.