Changer d'édition

Football / Ligue 2: Ferjani Sassi: «Je veux retrouver la Ligue 1 avec le FC Metz»
Sport 4 min. 04.11.2015

Football / Ligue 2: Ferjani Sassi: «Je veux retrouver la Ligue 1 avec le FC Metz»

C'esdt Ferjani Sassi qui le dit: «Nous sommes à l’aise loin de chez nous et on va tenter d’en profiter à nouveau»

Football / Ligue 2: Ferjani Sassi: «Je veux retrouver la Ligue 1 avec le FC Metz»

C'esdt Ferjani Sassi qui le dit: «Nous sommes à l’aise loin de chez nous et on va tenter d’en profiter à nouveau»
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 04.11.2015

Football / Ligue 2: Ferjani Sassi: «Je veux retrouver la Ligue 1 avec le FC Metz»

Titulaire lors des deux dernières rencontres avec le FC Metz, le milieu de terrain Ferjani Sassi (23 ans) apporte de la fluidité au jeu grenat. Technique, doté d’une excellente vision du jeu, l’élégant joueur tunisien sera un des hommes forts lors du déplacement à Niort (14e journée de L2) ce vendredi (20h).

Titulaire lors des deux dernières rencontres avec le FC Metz, le milieu de terrain Ferjani Sassi (23 ans) apporte de la fluidité au jeu grenat. Technique, doté d’une excellente vision du jeu, l’élégant joueur tunisien sera un des hommes forts lors du déplacement à Niort (14e journée de L2) ce vendredi (20h).

Propos recueillis par Hervé Kuc

  • Ferjani, que pensez-vous de la prestation du FC Metz vendredi face au Paris FC (2-1)?

En première mi-temps, nous étions bien en place et nous avons eu des belles opportunités. Ensuite, nous avons reculé un peu, nous avons joué le contre pour garder le score. Nous avons tenté d’inscrire un troisième but en évoluant ainsi. On veut bien jouer au foot mais l’essentiel est de prendre les trois points. Monter est l’objectif du club. On va visionner les images pour analyser pourquoi nous avons joué aussi bas en seconde période. Personnellement, je me sens en pleine forme.

  • Imaginiez-vous connaitre des débuts aussi compliqués au FC Metz cette saison?

Cette saison, ce n’est pas compliqué. Nous avons trouvé rapidement les automatismes et nous possédons un bon groupe. Le style de jeu a changé par rapport à l’année dernière: avec Albert Cartier, on jouait la défense avec de l’agressivité, maintenant avec José Riga on recherche à jouer techniquement et on souhaite avoir la possession du ballon.

  • A l’intersaison on avait annoncé votre départ du club. Finalement, vous êtes toujours là…

Lors de l’été dernier, j’ai parlé avec le président et je lui ai dit: «Je veux rester à Metz, je suis bien ici. Je ne suis pas un ingrat et ce n’est pas parce que le club va en Ligue 2 que je veux partir.» Simplement, si je peux ramener une belle offre financière pour le club, et sportive pour moi, il m’avait dit qu’il n’y aurait pas de problème. Moi, je veux remonter avec le groupe. Le coach compte sur moi, je joue donc tout va bien.

  • Existe-t-il une grosse différence entre la Ligue 1 et la Ligue 2?

Non, il n’y a pas une grosse différence, mais pour moi, il est plus difficile d’évoluer en Ligue 2. Toutes les équipes sont fortes, le dernier peut battre le premier, tous les matches sont disputés et ce n’est pas facile de gagner.

  • Le FC Metz va-t-il retrouver l’élite du football français la saison prochaine?

Nous sommes là pour ça! On va essayer de rester en tête et il faut essayer de gagner à domicile. Tout le monde y croit et j’espère que nous allons y réussir. Le succès face au Paris FC nous a fait du bien, car nous étions mieux à l’extérieur au niveau des résultats pour le moment.

  • Vous allez à Niort ce vendredi (20h). A quel match peut-on s’attendre?

On va jouer sur nos qualités et on ne se soucie guère de l’adversaire qui est en face de nous. On regarde bien évidemment les points faibles et forts de nos adversaires, mais on joue sur nos qualités. On sait que nous pouvons battre n’importe quelle formation du championnat à domicile ou à l’extérieur. Nous sommes à l’aise loin de chez nous et on va tenter d’en profiter à nouveau.

  • Vous évoluez près de Santos. Etes-vous complémentaires?

C’est l’entraîneur qui décide qui va jouer. J’aime bien jouer avec André Santos qui est un joueur technique, il joue au sol avec des petites passes. Tous les milieux de l’effectif peuvent donner un plus pour le groupe.

  • Avez-vous des nouvelles de l’ex-Messin Fakhreddine Ben Youssef?

Oui, c’est comme mon frère et nous sommes toujours en contact. Tout va bien pour lui à l’Espérance Tunis (2e, 15 points) et on parle tous les jours. A la mi-octobre, il a joué le derby face au Club Africain Tunis, et il l’a emporté (2-0) en marquant un but, et ce match c’est un peu le PSG-OM en France. Il est bien là-bas en Tunisie, même s’il est vrai que je suis un peu déçu pour lui car il a toutes les qualités pour jouer en Europe. Je lui souhaite tout le bonheur possible.

  • Etes-vous parti pour jouer la totalité de la saison sous les couleurs messines?

Je suis là, je suis concentré sur le FC Metz, avec qui je souhaite rejoindre la Ligue 1. Je n’ai rien d’autre dans ma tête.


Sur le même sujet

François Zdun: «Le FC Metz doit jouer son va-tout à Strasbourg»
Le FC Metz s’en va à Strasbourg ce dimanche (17h, 31e journée de L1) pour espérer encore un petit peu ou pour définitivement jeter l’éponge. François Zdun (63 ans), ex-défenseur de métier et messin de cœur, évoque une partie forcément compliquée pour les hommes de Frédéric Hantz