Changer d'édition

Diallo et le FC Metz font l’affaire face à Niort
Sport 4 min. 01.04.2016 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Diallo et le FC Metz font l’affaire face à Niort

Toute la joie de Habib Diallo, double buteur messin ce vendredi soir contre Niort
Football / Ligue 2

Diallo et le FC Metz font l’affaire face à Niort

Toute la joie de Habib Diallo, double buteur messin ce vendredi soir contre Niort
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 01.04.2016 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Diallo et le FC Metz font l’affaire face à Niort

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Grâce à une prestation solide et consistante, le FC Metz a su dompter Niort (2-0) et sa nouvelle pépite, Habib Diallo, s’est offert un nouveau doublé. Les hommes de Philippe Hinschberger alignent un troisième succès de rang et se préparent à une fin de championnat très excitante.

Grâce à une prestation solide et consistante, le FC Metz a su dompter Niort (2-0) et sa nouvelle pépite, Habib Diallo, s’est offert un nouveau doublé. Les hommes de Philippe Hinschberger alignent un troisième succès de rang et se préparent à une fin de championnat très excitante.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Le FC Metz a été cohérent, précis et a su écarter une formation niortaise bien trop impuissante en ses lignes offensives. Les Messins ont donc superbement lancé leur sprint final.

Par la grâce de la tête de l’excellent Habib Diallo (1-0, 37e), sur un corner botté par Lejeune, les Mosellans ont donc pris le meilleur après avoir essayé de bouger le cocotier adverse sur de timides tentatives de Candeias (16e) et Balliu (21e). Un avantage mérité car le onze grenat a évolué avec discipline, cohésion et a su se montrer patient.

Sous la houlette du duo Lejeune-Ngbakoto, le FC Metz va doubler la mise sur une combinaison réussie et un ballon qui va arriver sur ce diable de Diallo, placé une nouvelle fois en embuscade, et dont la frappe va transpercer le rideau défensif niortais (2-0, 58e).

Un break que les hommes de Philippe Hinschberger vont conserver avec une belle maitrise et une envie qu’il faudra à nouveau afficher lors des deux prochains déplacements à Bourg-en-Bresse et à Auxerre. Un excellent 15/20 qui sanctionne une prestation aboutie, un sérieux jamais démenti et une motivation intacte. On aime beaucoup.

Les joueurs et leur note

Didillon (6/10) n’a pas eu beaucoup de travail à effectuer mais il a su être vigilant sur les rares tentatives niortaises.

Balliu (5,5) a évolué sur courant alternatif, décochant une belle frappe (21e) tandis que sur le flanc gauche, Udol (6) a su jouer sans complexe, affichant d’intéressantes qualités techniques même si son placement défensif reste à parfaire. Dans l’axe de la défense, Milan (5,5) a raté une paire de relances en début de partie mais s’est globalement acquitté honorablement de sa mission. Près de lui, Rivierez (7,5) a été parfait, sûr dans ses interventions et précis dans ses relances: une très belle prestation!

Yeni Ngbakoto dépasse le Niortais Jimmy Roye
Yeni Ngbakoto dépasse le Niortais Jimmy Roye
Photo: Michel Dell'Aiera

Au milieu, Mandjeck (5,5) a perdu deux ballons trop facilement en début de partie en plein axe du jeu grenat puis s’est bien repris et aurait même pu offrir un second but à ses couleurs (48e). Reis (6,5) a fait le boulot fort correctement, jouant simplement avec calme et précision dans les pieds et a avalé quelques précieux kilomètres. Lejeune (7) a été très bon: le retour du capitaine messin a équilibré le jeu grenat et son envie comme sa détermination font un bien fou à l’entrejeu mosellan. Ngbakoto (6) va mieux et son implication dans le jeu a été bien plus importante que lors de ses dernières sorties. Candeias (5) a été un ton en dessous de l’ensemble de ses partenaires car il s’est cantonné à une position trop proche de la ligne de touche.

L’homme du match

Habib Diallo (8). Sept buts en six parties, trois doublés au cours des cinq dernières rencontres ! Chapeau l’artiste. Le jeune attaquant grenat est en train de crever l’écran et le FC Metz profite à plein de la réussite d’un garçon très adroit et qui sait parfaitement se placer dans la surface adverse.

Il a poussé Bekamenga sur le banc, même si ce dernier est rentré de sélection il y a 48h, et son profil de «serial buteur» arrive au très bon moment. Philippe Hinschberger sait qu’il va pouvoir compter sur un garçon en pleine possession de ses moyens pour aborder les six dernières étapes de montagne. Primordial.

Faiz Selemani (Niort, en bleu) et Nuno Reis (FC Metz) sont au duel
Faiz Selemani (Niort, en bleu) et Nuno Reis (FC Metz) sont au duel
Photo: Michel Dell'Aiera

Le classement

En attendant les résultats de Dijon (1er, 60 points)-Nancy (2e, 58) ce samedi et Red Star (53 points)-Paris FC lundi, le FC Metz (4e, 53) est bien évidemment dans la course. Tout comme Le Havre (3e, 54) et Clermont (6e, 51). La fin de championnat va être palpitante, excitante et certainement suffocante. Le RC Lens (7e, 49) sera le dernier adversaire des Messins en mai prochain. Brûlant.

La fiche technique

FC Metz - Niort 2-0

Stade Saint-Symphorien, belle pelouse, temps frais, arbitrage de M. Lissorgue, 11 046 spectateurs payants. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score: 1-0 et 2-0 Diallo (37e et 58e).

Carton jaune: aucun à Metz; Bong (64e) à Niort.

  • FC METZ: Didillon; Balliu, Rivierez, Milan, Udo; Mandjeck, Reis, Lejeune (cap.) (74e Doukouré), Ngbakoto, Candeias (87e Kaprof); Diallo (78e Bekamenga).

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser et Krivets.

  • NIORT: Delecroix; Kiki (71e Koné), Choplin, Bong, Lahaye (79e Sambia); Koukou, Djigla, Omrani, Selemani, Roye (cap.) ; Dona Ndoh.

Joueurs non entrés en jeu: Allagbé, Batisse et Tigroudja.