Changer d'édition

Football: Le Luxembourg cède en fin de match contre la Turquie
Sport 4 min. 31.03.2015

Football: Le Luxembourg cède en fin de match contre la Turquie

Par ses parades, Jonathan Joubert a longtemps tenu le match nul avant de s'incliner sur un tir contré en fin de match.

Football: Le Luxembourg cède en fin de match contre la Turquie

Par ses parades, Jonathan Joubert a longtemps tenu le match nul avant de s'incliner sur un tir contré en fin de match.
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 4 min. 31.03.2015

Football: Le Luxembourg cède en fin de match contre la Turquie

Après les turbulences des derniers jours, la sélection nationale a repris le sens de la marche mais le but de Mario Mutsch n'a pas suffi à accrocher le match nul dans ce match amical face à la Turquie, mardi soir au stade Josy Barthel. Après l'ouverture du score de Erding, c'est Calhanoglu qui a inscrit le but victorieux à la 87e minute.

Le match et sa note: quatre jours après avoir déjoué en Slovaquie (0-3), à l'occasion de la reprise des éliminatoires de l'Euro 2016, et au lendemain de la sortie très médiatique de Chanot, «au nom d'une majorité de partenaires», pour «des critiques continues» de la part des médias depuis deux ans, la sélection nationale retrouvait la pelouse du stade Josy Barthel.

Un retour sur terre tout aussi difficile à appréhender pour les Roude Léiwen que les propos du joueur de Courtrai l'ont été pour les observateurs à Lipperscheid. Dans une enceinte toute acquise à sa cause, l'équipe de Fatih Terim, qui a procédé à une très large revue d'effectif depuis le match nul obtenu au Pays-Bas (1-1) – 2 titulaires du 11 de départ à Amsterdam – ne tarde pas à trouver l'ouverture. Le temps pour Erding, libre de tout marquage, d'ajuster Joubert d'une belle frappe travaillée (0-1, 4e).

Pour son retour sur ses terres, le Luxembourg est sacrément bousculé par des Turcs qui jouent sur leur vitesse et qui cherchent la verticalité. Calhanoglu (13e) et Erkin (17e) ajoutent encore un peu de pression sur le but de Joubert avant que le dispositif tactique (4-1-4-1) mis en place par Luc Holtz, avec le retour aux affaires de Payal, un an après sa dernière titularisation, et Philipps, en sentinelle devant la défense, desserre l'étreinte.

Il faut aussi souligner l'excellente tenue du flanc gauche. Positionné d'abord à droite, Mutsch fait désormais la paire avec Jans au quart d'heure. Pour maintenir en respect le remuant Sahan mais aussi pour porter le danger à l'image du latéral du Fola qui s'en va buter sur Tekdemir dans la surface des visiteurs (25e). En bon capitaine, c'est le joueur de Saint-Gall qui s'avance à la demi-heure et qui prend sa chance. Sa frappe flottante du droit va se figer dans le petit filet de Günok (1-1, 30e).

Si les Turcs se montrent encore menaçants par Sahan, contré par Malget 38e), c'est Jans qui est tout près d'offrir la balle du 2-1 à Joachim dans le temps additionnel de la première période. Un Joachim, véritable point d'ancrage, qui lutte pied à pied avec la défense des hommes du Bosphore. 

Aurelien Joachim, ici face à Mehmet Ekici, a lutté comme un beau diable à la pointe de l'attaque.
Aurelien Joachim, ici face à Mehmet Ekici, a lutté comme un beau diable à la pointe de l'attaque.
Photo: Ben Majerus

Joubert presque intraitable

Mutsch vient souvent se positionner pour soutenir l'attaquant du CSKA Sofia mais le Luxembourg souffre sous les coups de boutoir. Joubert se détend bien sur l'essai de Sen (53e) et Calhanoglu (57e) n'attrape pas le cadre.

La seconde période est enlevée, les deux formations se rendent coup pour coup, Joachim, Mutsch et Jans sont dans les bons coups, et le Luxembourg va devoir une fière chandelle à son portier qui se jette d'abord dans les pieds de Bulut (63e) avant d'aller chercher le ballon que Calhanoglu avait placé dans sa lucarne droite sur coup franc (68e). A force d'essayer, le joueur du Bayer Leverkusen va parvenir à ses fins. Un peu chanceusement: sa frappe de 25m est contrée par le dos de Chanot et le n°1 luxembourgeois est pris à contre-pied (1-2, 87e).  Le score en restera là.

Décidément, le joueur de Courtrai aura été, de son plein gré puis malgré lui, au centre des débats.

Une note de 12/20 vient récompenser un match engagé à l'esprit offensif.

Le fait du match: après les agitations d'avant-match et les tensions nées du récent déplacement en Slovaquie, la sélection, handicapée par les absences de Stefano Bensi, Dave Turpel et Chris Martins (Dwayn Holter avait été sanctionné), a retrouvé une certaine sérénité et des valeurs qui lui ont permis de tenir la dragée haute à une équipe de Turquie entreprenante devant "son public". De bon augure pour la suite des éliminatoires à conditions de conserver sa ligne de conduite... sur le terrain.

Laurent Jans a de nouveau fourni une prestation de grande qualité.
Laurent Jans a de nouveau fourni une prestation de grande qualité.
Photo: Ben Majerus

L'homme du match côté luxembourgeois: Laurent Jans. Le jeune latéral du Fola a de nouveau marqué des points auprès des observateurs des clubs étrangers. Ils leur reste à prendre le pari d'un jeune Luxembourgeois solide sur le plan défensif, dangereux en phase de reconversion offensive et au potentiel physique impressionnant. Hier l'expression n'était pas fort comme un Turc mais fort comme Jans.

Didier Hiégel

Luxembourg - Turquie 1-2

Stade Josy Barthel, pelouse glissante, arbitrage de M. Sant (MAL) assisté de MM. Spiteri et Debattista, 3.653 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 0-1 Erding (4e), 1-1 Mutsch (30e), 1-2 Calhanoglu (87e).

Corners: Luxembourg 1 (1+0); Turquie 7 (2+5).

Cartons jaunes: Philipps (62e, faute sur Erkin), Payal (84e, faute)

LUXEMBOURG (4-1-4-1): Joubert; Jans, Schnell, Chanot, Malget; Philipps (74e Deville); Da Mota (77e Laterza), Payal, Gerson Mutsch (cap.); Joachim.

Jouers non utilisés: Moris, Vogel, Bohnert, Delgado, Luisi.

Sélectionneur: Luc Holtz.

TURQUIE (4-2-3-1): Günok; Erkin, Tufan, Tekdemir, Özbayrakli; Turan (cap.) (89e Kurt), Calhanglu; Sahan (58e Ünal), Kazim (46e Sen puis 76e Albayrak), Ekici (70e Inan); Erding (46e Bulut).

Joueurs non utilisés: Tekin, Kanak.

Sélectionneur: Fatih Terim.


Sur le même sujet

Football: Le Luxembourg ne rate pas sa sortie, la Slovaquie se qualifie
Venue composter son billet pour l'Euro 2016, la Slovaquie, comme au match aller à Zilina au mois de mars, a fait le nécessaire au cours de la première période pour faire le break en six minutes mais le Luxembourg est formidablement revenu dans la partie pour s'incliner 2-4 au final mais réussir sa sortie.
Juste après l'heure de jeu, Mario Mutsch va manquer sa frappe mais trouver les filets de Kozacik pour relancer complétement le match.
Football / En amical à Weidingen: Le Luxembourg d'attaque face à Sandhausen
Avant le retour de la campagne qualificative pour l'Euro 2016, les hommes de Luc Holtz jouaient un match amical dans les nouvelles installations du FC Wiltz face à Sandhausen, actuellement huitième de la deuxième Bundesliga. Un match nul arraché dans la douleur grâce à un superbe but de Duriatti en toute fin de match.
Chris Philipps a une façon bien à lui de fêter son but
Luxembourg - Turquie / Le jeu et les joueurs: Jans, le piston intelligent
Auteur d'une bonne prestation dans l'ensemble, le collectif luxembourgeois a fait montre d'une grande solidarité. Le bloc-équipe disposé en 4-1-4-1 par Luc Holtz a bien contenu une formation turque décevante, mais... victorieuse sur le fil. Mention spéciale à Laurent Jans, qui a arpenté son couloir droit avec intelligence, talent, lucidité et générosité dans l'effort.
Olcay Sahan (Turkei, Türkei, Tuerkei - 21) im Zweikampf mit Laurent Jans (Luxemburg #18)

/ Fussball Laenderspiel, Freundschaftsspiel, Saison 2014-2015 / 31.03.2015 /
Luxemburg - Türkei (Turkey) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus