Changer d'édition

Football: Le Fola repart de l’avant
Sport 4 min. 13.03.2016 Cet article est archivé

Football: Le Fola repart de l’avant

Emmanuel Françoise, sous le regard d'Assim Alomerovic, fonce vers le but de l'UNA. Le Fola va dominer son sujet et s'imposer.

Football: Le Fola repart de l’avant

Emmanuel Françoise, sous le regard d'Assim Alomerovic, fonce vers le but de l'UNA. Le Fola va dominer son sujet et s'imposer.
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 4 min. 13.03.2016 Cet article est archivé

Football: Le Fola repart de l’avant

Après son match nul à Rosport, l’équipe du néo-diplômé Jeff Strasser devait se reprendre face au promu de Strassen qui l’avait battu à l’aller (2-4). Le capitaine eschois Rony Souto, Tom Laterza et Samir Hadji ont permis au champion en titre de l’emporter 3-1.

Après son match nul à Rosport, l’équipe du néo-diplômé Jeff Strasser devait se reprendre face au promu de Strassen qui l’avait battu à l’aller (2-4). Le capitaine eschois Rony Souto, Tom Laterza et Samir Hadji ont permis au champion en titre de l’emporter 3-1.

Par Thibaut Goetz

Le match: la partie a à peine démarré que  Hym et  Jager se percutent, l’attaquant français reste au sol légèrement touché au dos. La première occasion sera pour  Françoise, mais sa frappe est trop écrasée pour inquiéter Chioato (4e). Le Fola se fait dès lors encore plus pressant et  Hadji délivre un ballon en retrait que  Souto reprend tranquillement pour battre le portier des promus (8e).

On sent de la fébrilité dans une défense de Strassen déjà trompée à trois reprises contre Rumelange dimanche dernier. La réaction des hommes de Patrick Grettnich arrive par le buteur maison, mais la demi-volée de Jager s’envole (16e). Les débats s’équilibrent ensuite même si les transmissions sont parfois brouillonnes des deux côtés. Et le Fola va doubler la mise peu avant la mi-temps,  Souto lance Hadji côté gauche, ce dernier centre pour Laterza qui déboule de la droite pour marquer dans un angle difficile (42e).

Strassen va réagir dans la foulée, sur un corner frappé à gauche, Edis Agovic s’élève plus haut que tout le monde pour marquer de la tête (45+1). Strassen revient sur le terrain avec de meilleures intentions et bénéficie de plusieurs coups de pieds arrêtés mais ceux-ci ne donnent rien. Le Fola procède en contre en ce début de seconde période, et  Hadji se retrouve dans une position idéale pour frapper, à ras de terre il trompe un Chioato peu inspiré (3-1, 60e).

Thomas Hym ne peut rien faire, Edis Agovic vient de placer la balle hors de portée du gardien du Fola pour la réduction du score.
Thomas Hym ne peut rien faire, Edis Agovic vient de placer la balle hors de portée du gardien du Fola pour la réduction du score.
Photo: Fabrizio Munisso

Strassen tente de réagir mais se heurte à une solide défense du Fola, composée aujourd’hui de Klein et Kirch dans son axe. Dallevedove, peu en vue ce dimanche, laisse sa place à  Payal pour le dernier quart d’heure.  Grettnich, lui,  fait entrer une de ces recrues, Da Mota ainsi que Collette pour tenter de redynamiser une attaque bien timide aujourd’hui. Mais rien n’y fait et le Fola s’impose logiquement, le club doyen prenant ainsi sa revanche sur le match aller face à une équipe de Strassen décevante.

Une note de 12/20 vient sanctionner un match animé et qui a vu son intensité grimper. La réduction du score de Strassen à la toute fin de la première période a relancé l’intérêt de la partie mais les promus n’ont jamais été véritablement dangereux en seconde.

Le fait du match: retour difficile pour Chioato. Lex Menster suspendu pour son carton rouge reçu face à Rumelange, Emanuele Chioato rêvait sans doute d'un meilleur scénario pour son retour. Impuissant sur les deux premiers buts le portier s’est ensuite incliné sur une frappe de Hadji qui semblait pourtant à sa portée.

Dans un angle difficile, Tom Laterza inscrit le 2-0. Manu Chioatoa été en difficulté ce dimanche après-midi.
Dans un angle difficile, Tom Laterza inscrit le 2-0. Manu Chioatoa été en difficulté ce dimanche après-midi.
Photo: Fabrizio Munisso

L’homme du match. Samir Hadji. Un but et  deux passes décisives pour le Marocain. Il a servi avec élégance Ronny Souto pour le premier but eschois. Dans un autre registre son centre puissant a été brillamment conclu par Tom Laterza pour le 2-0. Et l’attaquant du Fola n’a pas tremblé pour inscrire le but du break à l’heure de jeu.


CS Fola Esch -  UNA Strassen 3-1

Stade Emile Mayrisch, pelouse irrégulière, arbitrage de M. Heinen assisté de MM.Hansen et Queiro, 430 spectateurs payants. Mi-temps : 2-1.

Evolution du score : 1-0 Souto (8e), 2-0 Laterza (42e), 2-1 E.Agovic (45+1), 3-1 Hadji (60e).

Corners: 7 (3+4) pour le Fola; 3 (1+2) pour Strassen.

Cartons jaunes: Laterza (58e faute sur E. Agovic) pour le Fola; Kerger (78e obstruction sur Klapp) pour Strassen.

FOLA: Hym ; Laterza, Klein, Bernard, Kirch; Rachid, Souto (cap.), Dallevedove (72e Payal), Françoise (86e Hornuss); Bensi (76e Klapp), Hadji.

Joueurs non-utilisés: Cabral et Holter.

Entraîneur: Jeff Strasser.

STRASSEN: Chioato (cap.); Dos Santos, Mondon (87 Vaze), Kerger; D. Agovic, Alomerovic (76e Da Mota), Lourenco, Rondel (72e Collette), Delgado; Jager, E. Agovic.

Joueurs non-utilisés: Hannachi et Kettenmeyer.

Entraîneur : Patrick Grettnich.

Réactions

Patrick Grettnich (Strassen): "On est revenu dans le match en marquant le 2-1 avant la mi-temps, lors des dix  ou quinze premières minutes de la seconde mi-temps on a poussé mais bon on n'a pas marqué et après le 3-1 c'était dur de revenir".

Samir Hadji (Fola): "On a fait ce qu'il fallait, avec l'agressivité qu'il fallait. On a eu les occasions et on les a mises au fond. Etre décisif c'est sûr que ça rajoute du plaisir mais je retiens surtout notre victoire et l'engagement qu'on y a mis."

Jeff Strasser (Fola): "C'était un match contre une équipe de Strassen agressive, une équipe qui joue avec beaucoup de longs ballons vers l'avant. Il faut être vigilant face à cette équipe et on l'a été. On a aussi été costauds défensivement, on a mis nos occasions donc c'est une victoire plus que logique".


Sur le même sujet

Football: La Jeunesse en échec à Rumelange
Dans la course à la troisième place du classement, la Jeunesse, dimanche après-midi, a été accrochée par une courageuse formation de Rumelange qui a ouvert le score par Diallo. C'est N'Diaye qui a rétabli la parité.
Jules Diallo, plein de sang froid dans son face à face avec Marc Oberweis, a ouvert le score pour l'USR.