Changer d'édition

Football: La bonne opération du Progrès
Sport 8 min. 29.11.2015

Football: La bonne opération du Progrès

Dzenid Ramdenovicet ses partenaires du Progrès ont pris la cinquième place à l'UNA Strassen d'Edis Agovic.

Football: La bonne opération du Progrès

Dzenid Ramdenovicet ses partenaires du Progrès ont pris la cinquième place à l'UNA Strassen d'Edis Agovic.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 8 min. 29.11.2015

Football: La bonne opération du Progrès

Le Progrès, qui a encore manqué son entame de match, s'est fait surprendre par Strassen mais est parvenu à arracher un précieux succès face au promu sur le score de 4-2. Un résultat qui lui permet de passer son adversaire du jour au classement pour prendre la cinquième place et revenir à un point de la Jeunesse.

Le Progrès, qui a encore manqué son entame de match, s'est fait surprendre par Strassen mais est parvenu à arracher un précieux succès face au promu sur le score de 4-2. Un résultat qui lui permet de passer son adversaire du jour au classement pour prendre la cinquième place et revenir à un point de la Jeunesse.

Par Didier Hiégel

Le match et sa note: le Progrès est fâché avec ses entames de match. Très fébriles en défense, les joueurs de Pascal Carzaniga se sont fait surprendre comme à l'entraînement dès la 6e minute de la rencontre. Le capitaine Rigo ne pouvant que constater les dégâts (voir ci dessus). Entre deux équipes qui se devaient de terminer la première phase du championnat au mieux, c'est le promu qui se montrait le plus tranchant et inscrivait déjà son 30e but de la saison.

Si le Progrès pouvait tout de même se targuer de posséder la meilleure défense du championnat avant l'entame de cette 13e journée de BGL Ligue (9 buts encaissés), ce secteur  de jeu laisser à désirer à l'image de cette passe de Ferino interceptée par Jager. L'attaquant français aux 12 buts au compteur  butait sur Flauss (17e) qui se montrait décisif sur cette action puis malheureux quatre minutes plus tard quand Colette et lui se percutaient. Le portier des locaux, victime a priori  d'une entorse au genou droit, devait céder sa place à Castellani (21e).

Un coup dur pour une formation qui s'était procurée une première bonne occasion lorsque Poinsignon, qui avait pris le côté gauche, centrait pour Bossi, de l'autre côté de la surface, mais la frappe de l'ex-international U21 ne trouvait pas le cadre (17e).

Chioato se troue, Garos égalise

Niederkorn avait dû attendre la deuxième période pour trouver le chemin du but, en Coupe, contre Bastendorf, la semaine passée. C'est à quelques minutes de la pause qu'il va parvenir à égaliser, sur sa deuxième occasion franche du match seulement. Une égalisation en partie chanceuse puisque sur le corner des locaux, le deuxième du match, la sortie au poing de Chioato n'atteignait pas son objectif, la balle rebondissait ensuite sur le poteau et Garos se retrouvait à point nommé pour pousser le ballon au fond des filets (1-1, 39e).

Mikael Garos a profité d'un cafouillage pour égaliser avant la mi-temps.
Mikael Garos a profité d'un cafouillage pour égaliser avant la mi-temps.
Photo: Michel Dell'Aiera

Le "remontage de bretelles" et le coaching de Carzaniga allaient rapidement porter leurs fruits. Cassan qui avait remplacé un Olivier Thill en demi-teinte était à la conclusion d'une très belle infiltration de Rigo suivie d'un centre parfait (2-1, 54e) dans les 5,5m.

Le vent, violent sur Niederkorn ce dimanche après-midi, avait tourné même si c'est le Progrès qui l'avait face à lui. Mais cela n'avait pas le don de refroidir certaines ardeurs. Pour ne pas avoir assez sanctionné certaines fautes, M. Rodrigues perdait le contrôle du match et certains joueurs leurs nerfs.

Chronologiquement, c'est d'abord Menaï qui était tout heureux de détourner volontairement de la poitrine une frappe de Garos (66e). Le Progrès avait fait le break et se retrouvait en supériorité numérique lorsque Kettemmeyer collectionnait deux cartons jaunes en une grosse poignée de secondes (67e). Le premier pour avoir contesté le but, le deuxième pour une petite faute sur Menaï.

Kerger redonne de l'espoir, Menaï l'éteint

La fin de match était crispante, même du côté des locaux qui encaissaient un beau but - une frappe à 20m - de Kerger (72e). Comme lors de son match à la Frontière contre la Jeunesse, l'UNA revenait dans la course grâce à une envie jamais démentie.

Mais dans ce match à rebondissements, le Progrès allait toutefois avoir le dernier mot. Suite à un débordement de Cassan, Menaï inscrivait un doublé pour établir le score final (86e, 4-2) malgré quelques bonnes dernières occasions pour les locaux.

Le Progrès fait donc la bonne opération du jour au classement en chipant la cinquième place à Strassen et en revenant à un point de la Jeunesse (4e). Un dernier gros rendez-vous attend la bande à Caza avant la trêve hivernale, le match de Coupe contre le Fola, dimanche prochain à 17h.

La note de 13/20 vient récompenser deux équipes volontaires, engagées et portées sur l'offensive.

Hakim Menaï a inscrit un doublé très précieux pour ses couleurs.
Hakim Menaï a inscrit un doublé très précieux pour ses couleurs.
Photo: Michel Dell'Aiera

Le fait du match: le Progrès n'en a pas encore fini de ses mauvaises habitudes de début de match et aura tout le loisir pour méditer sur le fait de comment entrer dans un match au mieux. Après avoir été surpris par deux fois précédemment en championnat, face à Wiltz puis contre Rosport, c'est cette fois Strassen qui a profité des lacunes défensives de son hôte pour trouver rapidement l'ouverture. En effet, dès la 6e minute, l'ouverture d'Edis Agovic pour son frère Denis a pris toute la défense niederkornoise à défaut et est passée au-dessus de la tête de Bouzid. La sortie désespérée de Flauss, qui aurait pu lui valoir un carton rouge s'il avait pris la jambe du n°10, n'a eu aucun effet et l'attaquant de Strassen n'a eu qu'à pousser le ballon au fond des filets des locaux.

L'homme du match: en l'absence de Pipo Rossini, son buteur patenté, c'est Hakim Menaï qui a pris ses responsabilités et a inscrit un doublé pour porter le Progrès vers le succès. Dire que l'attaquant était incertain depuis sa fracture du nez de la semaine dernière. Ce qui a fait dire à certains de ses coéquipiers qu'il faudrait... lui casser le nez toutes les semaines.

Progrès - Strassen 4-2

Stade Jos Haupert, bonne pelouse, vent violent, arbitrage de M. S. Rodrigues assisté de MM. Lamas et Raus, 465 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 0-1 D. Agvic (6e), 1-1 Garros (39e), 2-1 Cassan (54e), 3-1 Menaï (66e), 3-2 Kerger (72e), 4-2 Menaï (86e).

Corners: Progrès 4 (2+2); Strassen 3 (1+2).

Cartons jaunes: Menaï (67e antijeu sur Lourenco), Castellani (altercation verbale avec Grettnich), Ramdedovic (78e antijeu), Bouzid (87e antijeu) au Progrès; Jager (28e faute sur Rigo), Edis Agovic (35e, faute sur Bossi), Kettenmeyer (contestation du troisième but 66e), Chioato (66e contestation du troisième but), Mondon (78e, faute sur Fiorani)  à Strassen.

Carton jaune-rouge: Kettenmeyer (67e faute sur Menaï).

PROGRÈS (4-4-2): Flauss (25e Castellani);  Rigo,  Bouzid (cap.), Ferino, Fiorani;  Bossi (53e S. Thill),  Ramdedovic,  Garos;  Poinsignon;  O. Thill (46e Cassan),  Menaï.

Joueurs non utilisés: Dog,  Rougeaux, Kayser.

Entraîneur: Pascal Carzaniga.

STRASSEN (3-5-2): Chioato (cap.); Mondon, Dos Santos, Kerger;  Collette, Kettenmeyer, Lourenco (71e Dragolovcanin), D. Agovic,  Delgado; E. Agovic,   Jager.

Joueurs non utilisés: Menster;  Alomerovic,  Morgado,   Quiring.

Entraîneur: Patrick Grettnich.

Ils ont dit

Pascal Carzaniga (Progrès): «Nous avons manqué cette dernière passe en première mi-temps, le geste que nous a apporté Olivier Cassan quand il est entré en jeu. Les trois remplacement ont été bons. Fabiano (Castellani) a bien remplacé Sébastien Flauss. Dans le jeu, on a senti que Niederkorn, en seconde période, était plus costaud physiquement. A chaque contre, il y avait occasion de but ou but. C'est surtout sur le plan physique que nous avons fait la différence. Malgré le vent contre nous, nous avons dominé cette équipe de Strassen qui s'est montrée très rigoureuse.»

Jonathan Rigo (Progrès): «C'était un match très engagé. On prend le premier but sur une perte de balle  et on égalise sur un cafouillage. A la pause, l'entraîneur a mis les choses en place car on jouait un peu à deux à l'heure. La deuxième mi-temps a été mieux avec beaucoup d'occasions de but à la clé. C'est un résultat encourageant pour la suite des événements car il y a du mieux à chaque sortie.»

Hakim Menaï (Progrès): «Nous n'avions pas d'autres choix que de gagner, nous l'avons fait et nous effectuons une bonne opération au classement. Notre première période a été compliquée avec énormément de déchets dans nos passes. Nous avons rectifié le tir, pris les trois points, il nous reste maintenant un gros challenge avec ce match contre le Fola, dimanche prochain, en Coupe de Luxembourg.»

Mickael Jager (Strassen): «Nous sommes forcement déçus car c'était un match important pour nous car on voulait éventuellement arriver à la trêve avec une quatrième voire une troisième place au classement.  Nous avons mis les ingrédients qu'il fallait, surtout en première période, pour parvenir à nos fins. Nous marquons logiquement en début de match, je peux même doubler la mise mais, malheureusement, cela ne s'est pas fait. En arrivant au score de 1-1 à la pause, nous étions très confiants. Il y a eu beaucoup de faits de jeu dans ce match, pour et contre nous. Mais je ne veux rentrer dans le discours contre l'arbitrage. Lorsque nous étions réduits à 10, ils ont su développer leur jeu et nous ont beaucoup fait courir. Ils ont été patients et ont obtenu les trois points. On va maintenant tâcher de se qualifier en Coupe, se reposer et ensuite bien travailler pour accrocher ce wagon des quatre premières places. Nous sommes des promus mais nous avons des ambitions.»


Sur le même sujet

BGL Ligue / Le classement des buteurs: Turpel à un but de la tête
Vingt-cinq buts ont été inscrits au cours de cette 13e et dernière journée de BGL Ligue de l'année. Trois hommes ont réalisé un doublé: Turpel, Menaï et E. Cabral. L'attaquant du F91 est revenu à une unité du duo Jahier-Jager qui est resté muet mais qui domine toujours les débats avec 12 buts inscrits depuis le début de la compétition.
Dave Turpel a inscrit un doublé contre Mondorf et compte désormais 12 buts à son compteur.
Football: Yéyé fait swinguer Differdange
Pour la quatrième fois consécutivement le FC Differdange 03 est venu s'imposer sur la pelouse du Progrès, ce vendredi soir en ouverture de la 9e journée de BGL Ligue. Le derby de la Cité du Fer est tombé dans l'escarcelle des hommes de Marc Thomé grâce à un exploit individuel.
Almeida devant Ferino. Le FCD03 parviendra à ses fins mais le Progrès aurait mérité le partage des points.
Football / Championnat des dames: Mamer enfile les victoires
Cinq vainqueurs: les quatre premiers et... la lanterne rouge! Aucun changement dans la hiérarchie si ce n'est Itzig, revenu sur les talons du neuvième, le Progrès. En déplacement à Lintgen/Boevange, Junglinster a accroché sa sixième victoire mais a dû cravacher.
Progrès - Mamer 1-2
Football: Opportuniste, Differdange fait chuter le Progrès
En s'imposant face au leader sur le score de 3-1, le FC Differdange 03 est revenu à un point de son voisin qui a perdu, ce dimanche au cours de la sixième journée de championnat, son brevet d'invincibilité. Zimmer avait pourtant ouvert le score dès la troisième minute, mais l'opportunisme de Er Rafik, Ribeiro et Caron a fait la différence pour les Rouges.
Le coup franc indirect de Caron transperce le mur niederkornois: 3-1 pour Differdange.