Changer d'édition

Football / L'invité du jour en BGL Ligue: Jailson Moreira: «Canach n'est pas à sa place»
Sport 4 min. 18.11.2014

Football / L'invité du jour en BGL Ligue: Jailson Moreira: «Canach n'est pas à sa place»

Jailson Moreira, qui dispute sa 4e saison sous les couleurs de Canach, espère que ses équipiers vont retrouver leur efficacité devant le but.

Football / L'invité du jour en BGL Ligue: Jailson Moreira: «Canach n'est pas à sa place»

Jailson Moreira, qui dispute sa 4e saison sous les couleurs de Canach, espère que ses équipiers vont retrouver leur efficacité devant le but.
Photo: Christian Kemp
Sport 4 min. 18.11.2014

Football / L'invité du jour en BGL Ligue: Jailson Moreira: «Canach n'est pas à sa place»

Canach affiche un bilan de quatre défaites consécutives avant de recevoir le F91, une équipe qui lui a souvent réussi par le passé. Pour son capitaine Jailson Moreira, la Jeunesse doit se montrer plus efficace devant le but adverse.

Canach affiche un bilan de quatre défaites consécutives avant de recevoir le F91, une équipe qui lui a souvent réussi par le passé. Pour son capitaine Jailson Moreira, la Jeunesse doit se montrer plus efficace devant le but adverse.

• Jailson, on approche de la mi-championnat, quel bilan tirez-vous de cette première partie de saison?

C'est un bilan mitigé. Canach n'est pas à sa place dans ce championnat. Nous avons des joueurs de qualité mais la chance n'est pas souvent de notre côté. Et pourtant, ce ne sont pas les occasions qui manquent. On se retrouve généralement en un contre un face au gardien mais on ne concrétise pas.

• Avec seulement 11 buts au compteur, le secteur offensif de Canach n'est pas des plus productifs (seuls Wiltz et le CSG ont fait pire).

C'est une de nos faiblesses. Canach a les occasions de but mais on manque cruellement d'efficacité et d'expérience à ce niveau. Et au lieu de mener 1-0, on encaisse un but évitable. La moindre erreur de placement se paye cash, ces petits détails font la différence en notre défaveur.

• Ce qui explique la situation délicate dans laquelle se trouve Canach après quatre revers de rang (10e avec 11 pts).

Nous sommes dans la zone rouge et cette situation n'est pas bonne. Lors de notre dernière défaite contre Grevenmacher, nous avons eu des occasions de but et puis nous encaissons un but contre notre camp alors que l'adversaire n'a pas frappé une fois au but. L'ambiance dans le groupe reste bonne mais on doit se montrer plus concentré et surtout être plus efficace devant le but. A force de manquer le coche devant, le poids du match repose sur la défense et à un certain moment, elle finit par craquer.

• L'équipe est-elle aussi forte que la saison dernière?

A mes yeux oui, le club s'est très bien renforcé. L'an dernier, nous avons connu pas mal de blessés et puis il avait fallu digérer le départ de Patrick Maurer. Nous sommes plus forts mais on ne marque pas. Le constat est là.

• Y a-t-il un match référence depuis l'entame du championnat sur lequel vous pouvez vous reposer?

Contre Differdange, nous avons mené au score avant de céder dans les dernières minutes. Mais lors du premier match de la saison à Käerjéng, nous étions menés 1-0 et nous sommes parvenus à renverser la vapeur et nous imposer 1-2 grâce à nos ressources morales et une efficacité que nous devons retrouver.

• Bonne nouvelle pour Canach: dimanche, le F91 vous rend visite. L'an dernier, vous aviez pris 6 points sur 6 au champion. Vous êtes la bête noire des Dudelangeois?

On peut dire cela. C'est toujours une satisfaction et un honneur de jouer contre Dudelange. La motivation vient d'elle-même. Le style de jeu des Dudelangeois nous convient, c'est une équipe offensive et nous comptons aussi quelques joueurs techniques dans nos rangs. C'est vrai que ces dernières saisons, nous avons eu la chance de bien jouer contre eux (3 victoires et 1 nul depuis le retour de Canach en BGL Ligue en 2012-2013).

• La saison dernière, Canach avait battu le F91 à domicile à l'issue d'un match à rebondissements (4-3), va-t-on revivre le même scénario?

Pourquoi pas. La motivation sera là. C'est le dernier match de l'année en championnat, on se doit de signer un résultat positif afin de pouvoir aborder la trêve avec sérénité. Pour y parvenir, nous devrons rester bien concentrés et leur laisser un minimum d'espace et les contrer dès que l'occasion se présentera.

• Le fait que le F91 ait été battu par le Fola lors de la dernière journée ne fait pas vos affaires?

Dudelange aura un esprit revanchard. Je suis conscient qu'ils vont venir avec l'envie de nous battre enfin. Leur objectif sera de marquer très tôt dans la partie. Nous sommes prévenus.

• Un petit pronostic avant ce match?

Je vais dire 2-1 pour Canach. Histoire de rester dans la lignée de l'an dernier (rires).

Propos recueillis par Eddy Renauld


Sur le même sujet

BGL Ligue: Les cinq chiffres à retenir de la quinzième journée
Dudelange qui n'encaisse pas, mais qui termine à dix, le Racing qui s'incline encore sur un score étriqué, le Progrès qui voyage de mieux en mieux et Mondorf d'une rare timidté devant les buts adverses en déplacement. Retour sur les chiffres qui ont marqué cette deuxième journée de championnat de l'année.
Mario Pokar, premier Dudelangeois exclu cette saison. Etait-ce vraiment nécessaire?
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine