Changer d'édition

Football / L'invité de BGL Ligue: Bryan Mélisse: «J'ai envie de les écraser»
Sport 6 min. 12.03.2015 Cet article est archivé

Football / L'invité de BGL Ligue: Bryan Mélisse: «J'ai envie de les écraser»

Face à Dudelange, ce vendredi, Bryan Mélisse sera encore plus motivé à l'idée de rencontrer ses amis et anciens coéquipiers

Football / L'invité de BGL Ligue: Bryan Mélisse: «J'ai envie de les écraser»

Face à Dudelange, ce vendredi, Bryan Mélisse sera encore plus motivé à l'idée de rencontrer ses amis et anciens coéquipiers
Photo: Fernand Konnen
Sport 6 min. 12.03.2015 Cet article est archivé

Football / L'invité de BGL Ligue: Bryan Mélisse: «J'ai envie de les écraser»

A presque 26 ans (qu'il fêtera le 25 mars), Bryan Mélisse dispute une saison un peu en demi-teinte avec la Jeunesse. Ce vendredi (20h), il retrouvera pas mal de ses anciens équipiers dudelangeois (il a évolué au stade Jos Nosbaum de 2010 à 2013) pour le choc de la 17e journée de BGL Ligue.

A presque 26 ans (qu'il fêtera le 25 mars), Bryan Mélisse dispute une saison un peu en demi-teinte avec la Jeunesse. Ce vendredi (20h), il retrouvera pas mal de ses anciens équipiers dudelangeois (il a évolué au stade Jos Nosbaum de 2010 à 2013) pour le choc de la 17e journée de BGL Ligue.

  • Bryan, comment s'est passée la reprise à l'entraînement après le camouflet subi à Grevenmacher (défaite 0-1)?

Après le match, le coach n'était pas très content, c'est le moins que l'on puisse dire. Il nous a copieusement enguirlandés. Mais dès le lendemain vendredi à l'entraînement, il a un peu plus relativisé les choses. Il a dit ce qu'il avait à dire à certains joueurs, mais sans énervement. Et cette semaine, l'ambiance est à nouveau bonne dans le groupe. J'avais peur que la défaite n'amène une mauvaise ambiance, mais ce n'est pas le cas.

  • Quelle est l'approche de l'entraîneur Dan Theis après un match comme celui de Grevenmacher, qui ne lui a pas plu du tout?

C'est un coach passionné. Il est toujours à fond dans son match: il crie, il gesticule sur son banc de touche... On sent chez lui que chaque défaite le touche vraiment. Cela nous procure aussi une motivation supplémentaire à nous, joueurs, car on n'a pas envie de le décevoir. Après une défaite, il nous place devant nos responsabilités. Il signale leurs erreurs aux fautifs, mais après, il passe à autre chose et le travail reprend normalement. Il n'est pas du genre à faire la tête toute la semaine après une défaite.

  • Pourquoi la Jeunesse se montre-t-elle si irrégulière, alternant les bonnes prestations et les mauvais matches?

C'était "LE" sujet de conversation dans le vestiaire vendredi! Car parfois même au cours d'un match, on est bien dedans, puis il y a un fait de match qui intervient et nous fait perdre tous nos moyens: ce fut le cas contre Mondorf (défaite 2-1), où on prend un but stupide, et après on n'arrive plus à jouer. Même chose au Progrès (2-2). Peut-être est-ce dû au fait que l'équipe est jeune? Peut-être le problème est-il d'ordre mental, psychologique? Car cela revient souvent à un problème de concentration dans notre chef. Mais je n'ai pas d'explication formelle à ce phénomène.

  • Sur un plan plus personnel, comment jugez-vous votre première saison à la Jeunesse?

La première partie de saison, c'était très moyen. Je suis déçu. Depuis l'été, j'avais mal à un genou, et il est apparu que je souffrais d'une fissure au ménisque. J'avais mal, mais je pouvais quand même jouer. Et durant la trêve, je suis allé consulter le corps médical. J'ai fait une piqûre au début de l'année, et depuis lors, je ne ressens plus la moindre douleur. J'aurais dû le faire bien plus tôt dans la saison, même si c'est facile de le dire maintenant, avec le recul. Donc, là, physiquement, je me sens bien, même si je n'ai pas été très bon contre Grevenmacher la semaine passée. Mais je suis confiant, car je sens que je peux à présent jouer libéré, sans douleur au genou.

  • Ce vendredi, ce sont les retrouvailles avec le F91 Dudelange, où vous avez joué trois saisons (2010 - 2013). Qu'est-ce que cela représente pour vous?

Quand bien même ce ne serait pas mon ancien club, cela reste un gros match, tout comme lorsque l'on affronte le Fola. On est toujours contents de jouer ce genre de match. Mais ici, le fait de savoir que plusieurs copains jouent dans l'équipe d'en face, c'est encore plus plaisant. Même si ce sont des copains, j'ai envie de les écraser, encore plus que s'il s'agissait d'un adversaire chez lequel je n'ai pas spécialement d'amis.

  • Que vous inspire ce Dudelange cuvée 2014-2015?

A part notre match aller contre eux (2-2), je ne les ai pas vus jouer. C'est une grande équipe, avec plein de joueurs de qualité. Mais je pense qu'ils devraient être plus haut dans le classement, à la hauteur du Fola pour disputer la première place, alors que là, ils sont un peu distancés.

  • De quoi la Jeunesse va -t-elle devoir le plus se méfier vendredi soir?

Déjà, avant de faire attention à l'adversaire, nous devons nous méfier de... nous-mêmes et nous concentrer sur notre propre prestation! Veillons à tous rester bien concentrés, à ne pas commettre d'erreurs stupides, du genre de donner à l'adversaire des balles de but comme on l'a déjà souvent fait cette saison. Concentration et application seront les mots-clés. Si on est bien concentrés, on peut battre tout le monde, y compris Dudelange. La preuve: face aux grosses écuries, on n'a jamais perdu et mieux, on a toujours mené au score.

Bryan Mélisse regrette les nombreux points stupidement galvaudés par la Jeunesse cette saison
Bryan Mélisse regrette les nombreux points stupidement galvaudés par la Jeunesse cette saison
Photo: Fernand Konnen
  • La fin de saison de la Jeunesse s'annonce quelque peu morose, coincée à distance entre les équipes du Top et celles du ventre mou...

Bien sûr, chacun préférerait être plus haut dans la hiérarchie, surtout qu'on aurait pu,  au vu de ce qu'on a montré face aux grosses équipes. Contre Differdange 03, on menait 3-2 à un moment (score final: 3-3). On a aussi mené à la marque contre Dudelange (2-2) et face au Progrès (2-2). Au final, on a collectionné les matches nuls dans ces affiches-là. Imaginez qu'en ayant pris à chaque fois les trois unités, nous serions bien plus haut. En plus, nous avons lâché trop de plumes contre les trois promus (deux défaites, un nul et une victoire contre Rosport, Hostert et Mondorf). Cela fait vraiment beaucoup de points envolés! Clairement, j'ai un goût amer dans la bouche. On se dit qu'on pourrait être mieux classés, bon, peut-être pas premiers non plus, car tant Dudelange que le Fola ont un effectif plus étoffé que le nôtre. Sur une saison, cela fait la différence, même si sur un match, on peut tenir le choc. Mais notre place se situe dans les trois, quatre premiers, alors que là, on est un peu détachés du wagon de tête.

  • Vous êtes de retour d'une expérience un peu malheureuse en Allemagne, à Elversberg. Envisagez-vous une nouvelle aventure à l'étranger?

Pour l'instant, je me concentre à 100% sur cette fin de saison avec la Jeunesse. Mais mon contrat arrive à son terme en juin, et il je vais devoir rencontrer le président pour savoir s'ils veulent ou non me garder. Mais je n'essaie pas de voir trop loin. Priorité aux matches avec la Jeunesse dans les semaines qui arrivent.

  • Un pronostic pour ce Jeunesse - F91 Dudelange de vendredi?

Une petite victoire 1-0, ce serait parfait. Qu'on ne prenne pas de but, ce serait bien, et que Sanel (Ibrahimovic) en mette un. On compte souvent sur lui!

  • Qui sera champion cette année?

Le Fola est bien parti, en tout cas. Même si je pense que nous avons plus souffert contre Dudelange (2-2) en fin de match que contre le Fola (1-1) à l'aller. Avec dix minutes de jeu en plus contre Dudelange, cela serait devenu très compliqué pour nous. Nous aurions pu perdre le match. Mais là, le Fola a une belle avance, et il faudrait vraiment qu'ils alignent quelques défaites et qu'en même temps Dudelange et le Progrès signent un sans-faute. Il y a aussi Differdange 03, mais je ne pense pas qu'il puisse passer devant. Les jeux m'ont déjà l'air d'être faits en faveur du Fola, qui devrait bien gérer son avance d'ici la fin du championnat.

Propos recueillis par Jean-François Colin




Sur le même sujet

Kevin Sommer (Jeunesse): «Efficace avant d'être propre»
La Jeunesse a beaucoup encaissé depuis le début de saison, mais Kevin Sommer ne s'en formalise pas. Le gardien français souligne les progrès effectués par les Bianconeri dans ce secteur. La finalité reste la victoire et une troisième place qualificative pour l'Europe.
Kévin Sommer et Milos Todorovic restent sur un 15/15 en championnat. Qu'importe les clean sheet!
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine