Changer d'édition

Football / L'interview décalée de la semaine en PH: Chris Sagramola: «Stojadinovic est un ami et mon... assureur»
Chris Sagramola est fier d'avoir porté les couleurs de l'équipe nationale luxembourgeoise durant sa carrière

Football / L'interview décalée de la semaine en PH: Chris Sagramola: «Stojadinovic est un ami et mon... assureur»

Photo: Yann Hellers
Chris Sagramola est fier d'avoir porté les couleurs de l'équipe nationale luxembourgeoise durant sa carrière
Sport 3 min. 04.11.2014

Football / L'interview décalée de la semaine en PH: Chris Sagramola: «Stojadinovic est un ami et mon... assureur»

De ses souvenirs sportifs à son amour des voitures et du cinéma, le joueur de Kayl/Tétange se livre sans retenue.

De ses souvenirs sportifs à son amour des voitures et du cinéma, le joueur de Kayl/Tétange se livre sans retenue.

• Chris, te souviens-tu de ton plus beau but inscrit?

Celui marqué contre la Biélorussie au stade Josy Barthel (1-2) lorsque je portais les couleurs nationales. En plus, j’étais entré au jeu à la 63e minute. Sur un centre de Ferreira (Etzella), j'ai contrôlé le ballon de la poitrine, puis j'ai enchaîné une frappe croisée. C'est rentré dans le but, un exploit pour moi à cette époque. Au total, j'ai marqué deux buts. Le deuxième, c'était en amical contre la Gambie (2-1).

• As-tu déjà reçu une raclée mémorable en BGL Ligue?

Oui... avec la Jeunesse, on avait perdu 9-0 contre Dudelange. Honteux. On était parti en pensant gagner le titre mais ils avaient été trop forts au point que nous n'avons pas vu le ballon. Ils nous avaient littéralement tués.

• Peux-tu brièvement raconter ton pire souvenir dans la vie?

C'était en dehors du contexte sportif. Il y a deux ans, mon frère a eu un gros accident de la route, il avait fait plusieurs tonneaux. Heureusement, il n'avait rien eu de grave mais ça restera un mauvais moment pour toute la famille.

• Le plus en retard dans l'équipe, qui est-ce?

Nigel Kambala, c'est un mec bourré de talent mais souvent en retard. D'accord avec toi, ce n'est qu'un léger retard d'une minute parfois (rires). Pour les autres, je dirais que nous sommes un groupe fort discipliné.

• Qui a le plus besoin d'assistance avant un entraînement?

Bryan Junior Lobo a souvent besoin d'aide pour faire ses lacets (rires).

• Selon toi, quel est le meilleur espoir de Kayl-Tétange?

Bryan Junior Lobo, encore lui. C'est un jeune talent qui doit devenir un grand joueur dans le monde du foot luxembourgeois d'ici quelques années. Il va nous aider énormément toute la saison.

• Le plus marrant, c'est...

Sans doute Gerson Rodrigues. Il rigole toujours dans le vestiaire. C'est lui qui endosse le rôle de clown. Il nous fait rire mais on rit plus de la manière dont il essaye de nous faire rire.

• Parmi tous les adversaires rencontrés, avec qui es-tu resté en bon terme?

Igor Stojadinovic du RFCUL, il ne joue plus avec moi mais c'est un bon copain. On se connaît depuis la Division Nationale et nous avons évolué sous les mêmes couleurs à Hamm Benfica, il y a deux saisons de cela. En plus d'être un ami, c'est aussi... mon assureur. Je ne sais pas s'il me fait de bons prix, j'espère que oui (rires).

• La nuit avant de t'endormir, quel chanteur peut t'aider à trouver le sommeil?

C'est Jovanotti (chanteur italien). Depuis que je suis petit, il me met tous les jours de bonne humeur.

• Le meilleur film que tu as vu?

Brad Pitt, j'aime bien son style de vie. «Fight club» ou «Moneyball», je suis un fanatique du sport et ce film m'a vraiment bien plu. Je suis sportif et j'aime tout ce qui touche au sport dans le domaine cinématographique.

• Quelle est ta voiture actuelle et celle qui te fait rêver?

Une Mercedes C63 Amg pour le moment et celle qui me fait rêver, c'est la Ferrari 250 GTO.

Le plus beau but de Chris Sagramola sous le maillot du Luxembourg contre la Biélorussie en 2007.
Le plus beau but de Chris Sagramola sous le maillot du Luxembourg contre la Biélorussie en 2007.
Photo: Fabrizio Munisso

• Luxembourg ou Italie?

Tu veux que je choisisse entre mes parents (rires)? C'est impossible. Comme tous les Italiens d'origine, je rêvais de porter les couleurs de la Squadra mais je suis déjà content d'avoir porté les couleurs du pays où je suis né.

Propos recueillis par Vincent Goffinet


Sur le même sujet