Changer d'édition

Football / Huitième journée en BGL Ligue: Hostert et Wiltz sont dans un bateau...
Sport 4 min. 25.09.2014 Cet article est archivé

Football / Huitième journée en BGL Ligue: Hostert et Wiltz sont dans un bateau...

Grégory Adler et Hostert ont posé un genou par terre mais sont prêts à se relever dès dimanche

Football / Huitième journée en BGL Ligue: Hostert et Wiltz sont dans un bateau...

Grégory Adler et Hostert ont posé un genou par terre mais sont prêts à se relever dès dimanche
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 4 min. 25.09.2014 Cet article est archivé

Football / Huitième journée en BGL Ligue: Hostert et Wiltz sont dans un bateau...

Quand la lanterne rouge rend visite à son voisin du dessus, les sujets de conversation de manquent pas. Amel Cosic (Wiltz) et Grégory Adler (Hostert) abordent des thèmes communs et pointent du doigt les manquements dans leur rang.

Quand la lanterne rouge rend visite à son voisin du dessus, les sujets de conversation de manquent pas. Amel Cosic (Wiltz) et Grégory Adler (Hostert) abordent des thèmes communs et pointent du doigt les manquements dans leur rang.

• Vous attendiez-vous à des débuts si difficiles?

Amel Cosic: «Ce qui se passe n'est pas normal. La saison dernière, on a aussi connu un début de saison difficile, mais on s'est rapidement ressaisi. Ici, face à Canach, on a tout en main pour l'emporter mais on rate un penalty et contre Rosport, on joue bien, mais on encaisse sur deux corners après avoir mené. On doit jouer plus collectivement. Se battre l'un pour l'autre. Quelques joueurs manquent de physique et certains pensent qu'ils jouent à un haut niveau, mais ce n'est pas le cas. Quand tu les vois sur le terrain, ils ne sont pas à 100 %.»

Grégory Adler: «Non, pas avec cette équipe composée de joueurs confirmés. On a manqué de réussite mais aussi un peu de tout. En Promotion d'Honneur, on parvenait à combler les brèches lorsqu'il le fallait. Ici, en BGL, c'est plus tactique. Les équipes saisissent la moindre opportunité.»

• Quels arguments avancez-vous pour continuer à y croire?

A.C.: «On a de bons joueurs, mais on doit arrêter de parler. Jouer au foot, on sait tous le faire ici. Si on applique les consignes du coach, on se sauvera. Il ne faut pas qu'on attende d'être mené pour jouer. Dans le jeu, il nous faut améliorer la dernière passe. Tout le monde dit que c'est la faute de l'entraîneur, mais c'est n'importe quoi. Ses entraînements sont bons... Steve Majerus? Je n'ai aucun problème avec lui. Ce sont les gens qui parlent... Le club s'est cependant trompé sur ses transferts avec deux départs prématurés.»

G.A.: «A part Dudelange et le Fola, on a souvent dominé nos adversaires. On doit croire en nous et ça va le faire. On restait sur neuf succès d'affilée en PH. Lorsqu'on a battu la Jeunesse en préparation, on s'est peut-être vu un peu trop beau. Mais on ne pouvait pas rester sur nos acquis de la saison dernière. On devait se remettre au travail. Beaucoup de joueurs sont arrivés et ont largement le niveau. Ça va venir. La défaite, c'est normal qu'on fasse connaissance avec elle en BGL Ligue, mais on doit voir plus loin.»

• Le match de dimanche sera-t-il capital pour votre survie?

A.C.: «On va à Hostert puis on reçoit Mondorf. Il nous faut six points. Il n'y aura plus d'excuse! Hostert et Mondorf, on va jouer avec eux pour ne pas descendre.»

G.A.: «Capital, peut-être pas, mais très important pour le moral et pour la confiance. On joue chez nous face à un adversaire qui est derrière nous au classement. On n'a pas le droit de perdre des points.»

• Sur un plan personnel, vous n'avez pas encore marqué cette confiance. Un problème de confiance?

A.C.: «J'ai connu quelques blessures, notamment au genou. J'ai besoin de jouer davantage et si possible dans l'axe alors que je suis aligné sur le côté. Je ne m'y sens pas bien. Mais bon, je suis là pour aider le club...»

Amel Cosic n'a pas encore trouvé le chemin des filets adverses cette saison. Le temps que la forme revienne...
Amel Cosic n'a pas encore trouvé le chemin des filets adverses cette saison. Le temps que la forme revienne...
Photo: Ben Majerus

G.A.: «Je suis davantage un créateur qu'un buteur. C'est peut-être un manque de confiance, mais je n'ai pas beaucoup d'occasions dans un match. Je touche mes ballons un peu trop bas. Je dépense aussi beaucoup d'énergie dans des efforts parfois inutiles. Je dois mieux gérer. C'est compliqué, mais je vais relever la tête. Je n'ai pas d'appréhension sur mon jeu ni sur mes qualités.»

• Combien de points vous faut-il à la trêve pour espérer vous sauver?

A.C.: «Quinze ou seize. Au moins la moitié de ce qui nous faudra en fin de saison. Ce n'est pas trop tard pour s'y mettre!»

G. A.: «On doit prendre sept points sur les trois prochains matches (face à Wiltz, Rosport et à Mondorf). On doit marquer les premiers. Ce sera l'une des clefs de la réussite.»

Propos recueillis par Christophe Nadin


Sur le même sujet

Chris Stumpf: «Je pourrais vivre avec un nul contre Rosport»
Privé de ses deux repères les plus proches Drif et Mura, Chris Stumpf a mis du temps, à l'instar de son équipe, à trouver le rythme de la compétition. Le latéral gauche de l'US Hostert espère battre Rosport à la maison dimanche, mais pourrait aussi vivre avec un nul.
Chris Stumpf a pris ses quartiers sur le flanc gauche de l'US Hostert. Pas facile de l'en déloger.