Changer d'édition

Football féminin: Mamer n’était pas pressé
Sport 20 4 min. 06.03.2016

Football féminin: Mamer n’était pas pressé

Sport 20 4 min. 06.03.2016

Football féminin: Mamer n’était pas pressé

Mamer et Junglinster l’ont emporté. Lintgen freiné, doit laisser passer Mamer qui grimpe à la deuxième place et double aussi une équipe de Bettembourg au repos forcé. En Ligue 2, sans jouer, Rosport gagne une place, la troisième, alors que Vianden stoppe Larochette.

Mamer et Junglinster l’ont emporté. Lintgen freiné, doit laisser passer Mamer qui grimpe à la deuxième place et double aussi une équipe de Bettembourg au repos forcé. En Ligue 2, sans jouer, Rosport gagne une place, la troisième, alors que Vianden stoppe Larochette.

Par Daniel Pechon

Trois des six rencontres du programme de Ligue 1 ont été reportées. Les matches prévus sur terrain en herbe avaient été remis dès vendredi soir.

Dans le match des extrêmes, Junglinster n’a pas livré une grande prestation face à l’Entente Wormeldange. Sensation après onze minutes, les Mosellanes ont ouvert le score, Jessica Becker forçant une arrière locale à l’erreur (0-1). Gabriela De Lemos (21e) puis Rose Settani (39e) avant la rentrée aux vestiaires ont remis le marquoir dans le bon sens pour la Jeunesse (2-1) face à une équipe de l’Entente Wormeldange vaillante.

On pouvait imaginer la rencontre lancée pour le leader mais en raison de trop de déchets, Junglinster n’a jamais pu survoler son sujet, obligé de patienter 85 minutes pour réaliser le break. Une jeune nouvelle joueuse de 17 ans, Ma N Aal, entrée… trois minutes avant, inscrivait le troisième but puis Jessica Birkel ajoutait un quatrième but à la 90e (4-1).

Même score (1-4) et presque le même scénario pour Mamer, mené d’entrée par Itzig/Canach, avec Lisa Noesen, auteur du premier but. L’équipe de Jemp Moura a dû attendre 61 minutes pour dépasser son adversaire au marquoir. En trois minutes le score est alors passé à 1-3 avant un quatrième en fin de match (buts de Janine Hansen, Anne-Lyse Dick, Celia Pinto et Lisa Cabral pour Mamer).

Dans une rencontre équilibrée, le CeBra a mérité son point face à Lintgen (0-0). Un bon point pour le club de Cessange, en bas de tableau, qui enregistre son second 0-0 en cinq sorties. Série de six victoires consécutives interrompue pour le Minerva mais qui garde intacte sa suite de matches sans défaite (8). A noter que Lintgen n’a encaissé que deux buts en onze sorties (près de 1 000 minutes), toutes compétitions confondues.

Ligue 2: Vianden en vedette

Journée "magique" pour Rosport qui sans jouer… gagne une place. Avec le forfait de Pratz/Redange, Rosport a encaissé les trois points. Tandis que Larochette, vainqueur au match aller 1-7 à Vianden, a été défait. Après avoir atteint la pause sur un score vierge, le Rupensia a été surpris par deux buts de l’Orania inscrits en six minutes au retour des vestiaires, le premier par Leslie Pinto (48e) sur coup franc, le second par Laura Pereira (54e). Larochette parvenait à revenir à 1-2 mais sans plus rien changer. En fin de match, Marisa Da Costa touchait encore le poteau. Six sur six pour l’Orania en 2016 (1-2).

En Ligue 3, Bertrange a conforté son leadership après avoir écarté Kaërjeng (1-4) alors que Natascha Kremer a stoppé un penalty du Sporting. Le score était déjà de 0-4 à la pause.

La surprise, c’est Walferdange, sixième classé, qui l’a créée en écartant Differdange, le troisième du classement, sur son terrain: 4-0. Tout profit pour Bettembourg 2, net vainqueur de Larochette 2 sur le score de 8-0, son avance grimpe à sept points sur le nouveau troisième, Ladies Äischdall, vainqueur 1-6 à Itzig 2.

Réactions

Jemp Moura (Mamer): « Après les réglages à la pause, on a su débloquer le résultat en trois minutes après l’heure de jeu. Itzig/Canach, par sa puissance physique et ses longs ballons, a tenté de résister mais la fatigue a fini par les faire fléchir. On a eu énormément d’occasions, mais ou ça passait à côté ou il y avait un pied ou un exploit de la gardienne  (Catherine Keipes) pour nous empêcher de maquer.» Itzig/Canach - Mamer 1-4

Jean-Claude Kemmer (Lintgen) : «Une rencontre de bon niveau avec une équipe du CeBra qui fait bien circuler le ballon. Si on a eu la possession du ballon, chaque équipe a hérité de deux ou trois occasions et aurait pu l’emporter. Un bon 0-0 surtout que la grippe a frappé l’équipe durant la semaine.» CeBra - Lintgen 0-0

Daniel Bernard (Junglinster): «Tout le monde voulait marquer alors l’indiscipline a dominé. Je ne retiens évidemment que les trois points, le reste est à oublier. A souligner que Wormeldange s’est bien battu. Des absentes de marque dans l’équipe: Bianca Schmit et Sara Olivieri tandis que Noémie Raths est sortie blessée en cours de match.» Junglinster - E. Wormeldange 4-1

Nicola Bevilacqua (E. Wormeldange): «C'est un de ces matches qui rend un entraîneur fier de son équipe. Pendant 70 minutes, on a été discipliné, combatif avant que la fatigue arrive. Un peu logique car j’ai six joueuses de moins de 17 ans. Rien à reprocher à l’équipe. On continue à apprendre.» Junglinster - E. Wormeldange 0-0 

Ligue 2

Dave Da Silva et Luis Pereira (Vianden) : «Un match intense et équilibré. Mais nous avons plus couru, fait preuve de plus de volonté et été plus agressif que notre adversaire. Larochette revient à 1-2 à la 70e avant une fin de match stressante. Un grand début de second tour de l’équipe.» Larochette - Vianden 1-2

Ligue 3

Max Penne (Käerjeng) : «Une première mi-temps insuffisante avec une absence de marquage. Après quelques conseils à la pause, l’équipe s’est mieux comportée. Avec deux ou trois joueuses de plus sur le banc, le résultat aurait été meilleur. Il me manquait quatre joueuses au départ.» Käerjeng - Bertrange 1-4


Sur le même sujet

Football féminin: Mamer s'impose dans la douleur face à Ell
Dans le championnat des dames, disputé ce samedi, Junglinster est de retour sur le podium, Mamer et Bettembourg conservent leur première et deuxième place alors que le Progrès décolle et que Schifflange a gagné trois points sur tapis vert. Paul Wilwerding, quant à lui, lance un message à l'adresse de la FLF.
Sarah Cardinali (l.) gegen Sandra Texeira (m.)
Foto: Serge Daleiden