Changer d'édition

Football féminin: Junglinster champion, le CeBra barragiste
Sport 14 5 min. 16.05.2016

Football féminin: Junglinster champion, le CeBra barragiste

La joie des dames de Junglinster qui ont fêté un nouveau titre de champion.

Football féminin: Junglinster champion, le CeBra barragiste

La joie des dames de Junglinster qui ont fêté un nouveau titre de champion.
Sport 14 5 min. 16.05.2016

Football féminin: Junglinster champion, le CeBra barragiste

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Les dernières décisions sont tombées! Junglinster est champion et le CeBra disputera les barrages puisque Itzig/Canach l'a emporté. En Ligue 3, Aischdall n'a pas été loin de l'exploit à Bertrange et rate la marche des barrages.

Les dernières décisions sont tombées! Junglinster est champion et le CeBra disputera les barrages puisque Itzig/Canach l'a emporté. En Ligue 3, Aischdall n'a pas été loin de l'exploit à Bertrange et rate la marche des barrages.

Par Daniel Pechon

Une journée avant la fin du championnat, Junglinster est sacré champion pour la cinquième  fois de son histoire. La Jeunesse a validé son sacre en étrillant le RFCUL 7-0. Hayette Ghodbane a ouvert les hostilités, Jessica Birkel ajouté un triplé, Gabriela Crespo un doublé et Bianca Schmit avec son but avant la pause, a complété le tableau d'affichage devant 150 spectateurs.

Calé à la deuxième place, Bettembourg n'a additionné que des succès dans ce second tour mais a été surpris en début de match par le Progrès  qui a ouvert la marque par Maité Machado après trois minutes. Kimberley dos Santos a égalisé à la demi-heure.

En seconde période, Vitaly Deslile et à nouveau Kimberley dos Santos ont fait passer le score à 3-1 pour Bettembourg. A l'autre extrémité du classement, d'un point de vue comptable, le CeBra pouvait encore éviter les barrages et a fait le boulot face à Schifflange, dont l'effectif était diminué. «Avec cinq blessées, c'était difficile de faire un bon match face au CeBra», a expliqué Tammy Aniset, la capitaine de Schifflange. Une victoire  pour le club de Cessange rendue inutile par le succès d'Itzig/Canach.

Itzig/Canach voyage bien

En mettant six points en poche dans ses deux derniers matchs,  Itig/Canach a sauvé définitivement sa saison. Face à Ell, Itzig/Canach, le pied au plancher, avait pratiquement assuré sa victoire à la pause avec un score net déjà de 4-0. Kiara Noesen pour l'ouverture, Lisa Noesen  dans un doublé  et Sophie Maurer pour le quatrième, ont secoué les filets.  En seconde période, Ell a sauvé l'honneur par Sarah Cardinali. Avec six succès en déplacement, Itzig/Canach est la troisième meilleure équipe à l'extérieur.

Match atypique pour Lintgen, une des équipes les moins spectaculaires de Ligue 1 qui n'avait jamais inscrit plus de trois buts en un match. Pour l'E. Wormeldange, Marta Estevez a ouvert la marque et égalisé à 2-2 mais Lintgen a viré à la pause avec l'avantage d'un but (3-2), avant l'hécatombe! L'E. Wormeldange perdait deux de ses meilleures joueuses sur blessure, sa capitaine Mélanie Quiring et Aurélie Theis en milieu de terrain, et  finissait la rencontre à 10. Le tableau d'affichage indiquait 7-3 avec un dernier but de Laura Fohl pour les visiteuses.

Ligue 3: Aischdall rate le coche

Pour son déplacement à Betrange, le champion Aischdall avait besoin d'un exploit pour conserver la troisième place, synonyme de barrage. Après le premier but local, Noémie Hoffmann a égalisé et Kate Thill, 14 ans, a donné l'avance à Ladies Aischdall à la 35e. Le Sporting  rétablissait l'égalité à la pause mais Noémie Hoffmann faisait à nouveau rêver son équipe en inscrivant le troisième. Mais à la 85e, Svenja Reiser auteur des trois buts de  Bertrange rétablissait l'égalité. Un partage qui rend le troisième strapontin à Differdange (vainqueur par forfait de Larochette 2).  «Pas notre meilleur match face à une équipe hyper motivée mais on n'a rien lâché», a résumé Cédric Remy, l'entraîneur de Bertrange.

ILS ONT DIT

Steve Senisi (RFCUL): «Le score est trop sévère. Junglinster mérite sa victoire, même si ses joueuses ont été très agressives. De notre côté, nos erreurs se sont payées cash! Les joueuses de Junglinster savent qu'elles n'ont pas eu si facile. Une première mi-temps à oublier. En deuxième, nous avons changé de système. On a mieux joué, sans avoir de chance, avec deux duels  face à la gardienne et deux transversales mais sans but. Ce n'est pas une défaite alarmante car on a un peu baissé les bras malgré le positivisme de Cinara da Mata qui n'a arrêté de motiver la troupe jusqu'à la dernière seconde!» Junglinster - RFCUL 7-0

Nicola Bevilacqua (E. Wormeldange): «On a bien débuté la rencontre mais pour être mené à la pause. Lintgen a ensuite dominé mais a eu le reste de la rencontre facilité par la sortie de deux joueuses importantes sur notre échiquier et on a terminé à 10. C'était un match de fin de saison, sans enjeu. J'en ai profité pour faire jouer tout le monde avec les débuts de Céline Trierweiler.» Lintgen - E. Wormeldange 7-3

Daniel Nunes ( Bettembourg): «Toujours fier de mon équipe qui a tout donné sur le terrain et aurait pu mériter mieux que sa deuxième place. On a connu une saison de poisse avec des blessées mais on terminera la saison avec des ambitions. Mais je dois féliciter aussi Junglinster pour son titre. A présent, la concentration va vers la coupe.» Progrès - Bettembourg 1-3

Samuel Amorim (Ladies Aischdall): «Un très bon match des deux équipes, mais nous méritions la victoire. Très satisfait de la prestation de mes joueuses. Je n'ai qu'un souhait, vivement la saison prochaine.» Bertrange - Ladies Aischdall 3-3

Daniel Bernard (Junglinster): «C'est le succès d'une équipe solidaire. Les filles ne jouent pas individuellement mais pour l'équipe. A l'entraînement, je suis obligé de les freiner. Cette semaine, Lea Fulgueira s'est blessée à la cheville... pour avoir voulu en faire de trop. Heureusement, un kiné, véritable magicien, l'a remise sur pied pour le match. Ce samedi, on s'est déjà réuni à 16 heures pour préparer sereinement le match, et on s'est quitté très tard, ou plutôt très tôt dimanche, après avoir fêté le titre. Notre match n'a pas été trop difficile, en restant, appliqué, concentré face à une équipe du RFCUL qui m'a déçu. Dommage pour Sara Olivieri  qui est sortie à la pause, victime d'un claquage tandis que Noémie Raths, retenue à l'université, nous a rejoints à la pause.»  Junglinster  - RFCUL 7-0


Sur le même sujet

Football féminin: Mamer assomme Bettembourg
Junglinster est champion d’automne et passera l’hiver au chaud avec quatre points d’avance sur une étonnante équipe de Lintgen, cinq sur Mamer qui s'est réveillée et sept sur celle de Bettembourg qui, avec un match de moins, est en perte de vitesse.
Roberta da Silva (ASW) gegen Melissa Goncalves (16)
Foto: Serge Daleiden