Changer d'édition

Football / Espagne: Statu quo pour le "Boxing Day", Ronaldo sauve Benitez
Sport 3 min. 30.12.2015 Cet article est archivé

Football / Espagne: Statu quo pour le "Boxing Day", Ronaldo sauve Benitez

Angel Correa a libéré l'Atletico à deux minutes de la fin, permettant aux Colchoneros de rester dans la coure au titre

Football / Espagne: Statu quo pour le "Boxing Day", Ronaldo sauve Benitez

Angel Correa a libéré l'Atletico à deux minutes de la fin, permettant aux Colchoneros de rester dans la coure au titre
Photo: Reuters
Sport 3 min. 30.12.2015 Cet article est archivé

Football / Espagne: Statu quo pour le "Boxing Day", Ronaldo sauve Benitez

Un doublé de Cristiano Ronaldo contre la Real Sociedad 3-1 a sauvé la tête de l'entraîneur Rafael Benitez mercredi et maintenu le Real Madrid à portée des coleaders du Championnat d'Espagne, Barcelone et Atletico, tombeurs du Betis Séville 4-0 et du Rayo Vallecano 2-0.

(AFP).  - Un doublé de Cristiano Ronaldo contre la Real Sociedad 3-1 a sauvé la tête de l'entraîneur Rafael Benitez mercredi et maintenu le Real Madrid à portée des coleaders du Championnat d'Espagne, Barcelone et Atletico, tombeurs du Betis Séville 4-0 et du Rayo Vallecano 2-0.

Entre arbitrages critiquables et rebondissements inattendus, le "Boxing Day" à l'espagnole a accouché d'un statu quo lors de la 17e journée: au terme du 500e match barcelonais de Lionel Messi, buteur, le Barça a achevé sa folle année 2015 à la première place de Liga (38 pts) malgré un match en retard à rattraper en février.

L'Atletico est toujours deuxième à la différence de buts (38 pts) après s'être imposé in extremis à Vallecas grâce à l'Argentin Angel Correa (88e) et au Français Antoine Griezmann (90e), auteur d'un lob impeccable.

Le Real, lui, reste dans la course (3e, 36 pts), ce qui donnera un peu de répit à Rafael Benitez, très fragilisé ces derniers jours.

Le technicien merengue peut dire merci à l'arbitre, qui a offert aux Madrilènes deux penalties très contestés au stade Santiago-Bernabeu et n'a pas bronché après une semelle du défenseur madrilène Pepe sur Jonathas dans la surface (8e).

Benitez peut aussi remercier Ronaldo: le Portugais a raté certes le premier penalty (23e) mais a marqué sur sa seconde tentative (42e) et réussi un doublé avec une belle volée croisée à la suite d'un corner (67e).

Un peu d'air pour Benitez  

"CR7" rejoint au passage Neymar à la deuxième place du classement des buteurs (14 buts) derrière le nouveau "pichichi" de Liga, Luis Suarez (15 buts), lui aussi double buteur mercredi.

"Cristiano a porté l'équipe sur ses épaules", a résumé Benitez en conférence de presse, disant voir son équipe en progrès malgré de récurrentes absences dans le jeu. "Je vois des aspects positifs, du caractère, de la personnalité et une équipe qui a su réagir."

La Real Sociedad, qui avait égalisé par Bruma (49e), a été diminuée par les blessures d'Imanol Agirretxe (entorse d'une cheville, 18e) puis Sergio Canales (rupture d'un ligament du genou gauche, 45e) et a cédé en fin de match sur un but de Lucas Vazquez (86e).

Evidemment, le Real Madrid reste une équipe convalescente. Mais ce succès donne un peu d'air à Benitez malgré les sifflets persistants du stade Bernabeu et la menace d'un possible remplacement par le Français Zinédine Zidane, entraîneur de la réserve.

Si le Real Madrid achève 2015 sans le moindre trophée, le FC Barcelone a conclu en beauté son excellente année, marquée par cinq titres (Liga, Coupe du Roi, Ligue des champions, Supercoupe d'Europe et Mondial des clubs).

500e pour Messi, record pour le Barça  

Au Camp Nou, Messi a fêté son 500e match officiel avec le Barça, portant le brassard de capitaine et inscrivant son 425e but sous le maillot blaugrana.

Mais là aussi, l'arbitrage a gâché la fête de cette journée de Liga, inhabituellement programmée pendant les fêtes de fin d'année, une première depuis 25 ans: le premier but du Barça est intervenu après un penalty entaché de multiples erreurs d'appréciation.

Faute contestable du gardien Adan sur Messi, double touche de balle de Neymar qui a glissé en tirant le penalty et l'a expédié sur la transversale, possible faute d'Ivan Rakitic sur le défenseur Heiko Westermann qui a marqué contre son camp après le rebond (30e) et s'est blessé, exclusion de l'entraîneur sévillan Pepe Mel pour contestation... Cela fait beaucoup!

Heureusement pour le Barça, la suite a été plus séduisante avant notamment une pluie de frappes sur les montants (61e, 72e, 75e).

Un délicieux double une-deux entre Neymar et Messi avait auparavant permis à l'Argentin de marquer (33e).

Et Luis Suarez a alourdi deux fois le score (46e, 83e) pour permettre au Barça de dépasser le record de buts d'un club espagnol sur une année civile avec 180 unités, contre 178 pour le Real Madrid en 2014. Un millésime mémorable jusqu'au bout pour Barcelone!


Sur le même sujet

Real-Barça en chiffres: Le clasico de la démesure
Coup de projecteur sur ce duel hors norme opposant deux des plus grands clubs de la planète, le clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone programmé samedi au stade Santiago-Bernabeu (13h) fait vibrer les fans depuis 1902.
Lionel Messi (24 buts) et Cristiano Ronaldo (17) font partie des meilleurs buteurs de l'histoire du clasico.
Supercoupe d'Espagne retour: Real-Barça, des enjeux en coulisses
Vainqueur à Barcelone dimanche (3-1), le Real Madrid s'achemine sauf surprise vers le septième trophée de l'ère Zinédine Zidane mercredi en match retour de la Supercoupe d'Espagne (23h). Mais hors champ, la suspension de Cristiano Ronaldo et les carences du Barça agitent le clasico.
Luis Suarez et l'arbitre Ricardo de Burgos Bengoetxea ont échangé quelques mots doux lors du match aller. La mission de l'Urugayen et des Catalans semble bien compliquée au Real!
Football / Espagne: La 500e de Messi, la der de Benitez?
Le 500e match de Lionel Messi avec le FC Barcelone, peut-être le dernier de Rafael Benitez au Real Madrid: la 17e journée du Championnat d'Espagne, inhabituellement programmée pendant la trêve à la façon du "Boxing Day" anglais, promet du spectacle mercredi et jeudi.
Lionel Messi s'apprête à disputer son cinq centième match sous le maillot blaugrana