Changer d'édition

Football / En amical: Une sélection aux deux visages
Sport 3 min. 12.08.2015

Football / En amical: Une sélection aux deux visages

Stefano Bensi en duel avec Mathias Schils. Les internationaux luxembourgeois ont été un peu courts face aux Trudonnaires.

Football / En amical: Une sélection aux deux visages

Stefano Bensi en duel avec Mathias Schils. Les internationaux luxembourgeois ont été un peu courts face aux Trudonnaires.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 12.08.2015

Football / En amical: Une sélection aux deux visages

Menée 2-0 à un quart d'heure du terme, l’équipe nationale a réduit l'écart via un joli but de Luisi. Abrahams fixera les chiffres à 3-1. Treize remplacements ont été effectués. Un match amical dans toute sa splendeur, surtout après le repos.

Menée 2-0 à un quart d’heure du terme, l'équipe nationale a réduit l'écart via un joli but de Luisi. Abrahams fixera les chiffres à 3-1. Treize remplacements ont été effectués. Un match amical dans toute sa splendeur, surtout après le repos.

Sans les professionnels laissés à disposition de leur club, le sélectionneur Luc Holtz était aussi privé duo Schnell (torticolis) - Thill (pointe aux adducteurs). Alignée en 4-5-1 avec un Bensi intéressant dans un rôle d'électron libre derrière l'attaquant Turpel, l'équipe nationale avait envie de montrer des qualités... même privée de ses tauliers.

Elle affrontait Saint-Trond qui, soi dit en passant, alignait un seul (!) titulaire, Mbombo, par rapport au match de championnat contre Ostende samedi. Mais on sait y faire, on sait poser le jeu, on sait jouer au football dans le Limbourg!

Des onze inédits pour une entame en mode mineur. Le quart d'heure initial dans le rétro, Bohnert (18e) puis Turpel (23e) décochent de vicieuses frappes repoussées par De Winter, attentif. Le coup franc d'Hendrickx ne surprend pas Joubert (24e). L'envie est là. Le rythme est intéressant. Bensi (36e), en pivot, et Ono (39e) obligent respectivement De Winter et Joubert à faire le job. Il ne manque que les buts au terme d'un premier acte plutôt intéressant.

0-1 par Nirisarike dès la reprise

Cinq remplacements - 2 côté luxembourgeois et 3 côté trudonnaire - sont effectués à la mi-temps, deux autres dans la foulée (55e) pour un jeu de plus en plus décousu au fur et à mesure. Au préalable, Nirisarike avait repris de la tête un coup franc de Schils (0-1, 47e).

Pas dit que Luc Holtz ait apprécié la liberté accordée au visiteur. Une nouvelle salve de remplacements mais... des opportunités et des buts pour le plus grand plaisir du public. Kynigopoulos (61e), Abrahams (61e) et Da Mota (73e) pensaient secouer les ficelles. Rodrigues (76e) et Luisi (78e) y parviendront (1-2). Le format de poche Abrahams fixe les chiffres (1-3, 88e). Le Luxembourg était moins à son affaire en deuxième mi-temps.

Vincent Lommel

Luc Holtz: «Certains garçons ont un gros retard»

• Luc Holz: «Jouer sur une telle pelouse est plaisant! A y regarder, elle a davantage servi la cause adverse. Saint-Trond est un très bonne équipe, avec une réelle maîtrise du jeu. Le spectateur a assisté à un bon match. Toutefois, nous n’étions pas mal en première mi-temps, ce en dépit du pressing adverse auquel mes joueurs ne sont pas habitués en championnat. On a eu trois, quatre occasions sans parvenir à en concrétiser une. Le problème est récurrent et, clairement, c’est un souci. Il faut travailler cet aspect. En deuxième mi-temps, mon équipe a connu des problèmes. Certains garçons ont un gros retard. Ils sont à un niveau inacceptable. J’ai apprécié la montée au jeu de Luisi. Il s’agit d’un joueur d’instinct qui doit apprendre le replacement défensif, à faire attention à la tactique. Mais il s’est lâché! A lui de confirmer...»

• Stefano Bensi: «J’ai enfin disputé un match en équipe nationale! Physiquement, je me sens bien. Etre titulaire fait plaisir. C’était une bonne rencontre. Saint-Trond sait jouer au football. C’est un autre niveau. Quant à nous, le onze était très, très jeune. Les automatismes manquent mais quoi de plus normal? Quant à moi, je ne suis pas mécontent, j’aurai pu mieux et j’ai ressenti la fatigue en deuxième mi-temps.»

Luxembourg - Saint-Trond 1-3

Stade Koericherberg à Hobscheid, superbe pelouse, arbitrage de M. Kopriwa assisté de MM. Da Silva et Da Costa, 262 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 0-1 Nirisarike (47e), 0-2 Rodrigues (76e), 1-2 Luisi (78e), 1-3 Abrahams (88e).

Corners: Luxembourg 3 (2+1); Saint-Trond 4 (2+2).

Cartons jaunes: Laterza (79e, pied en avant) et Todorovic (85e pied en avant) au Luxembourg; Artabe (83e, faute par derrière) à Saint-Trond.

• LUXEMBOURG: Joubert; Martino (55e Martins), Delgado (46e Laterza), Bukvic, Malget; Payal (cap., 55e Todorovic), Dragovic (46e Duriatti), Bohnert (61e Luisi), Da Mota, Bensi (70e Lascak); Turpel.

Joueurs non utilisés: Frising, Vogel et Kalisa.

Sélectionneur: Luc Holtz.

• SAINT-TROND: De Winter; Bagayoko (46e Sacko), Renson, Nirisarike (61e Abrahams), Cuevas (61e Artabe); Hendrickx (46e Baherlé), Schils (cap.), Swers (61e Gerits), Lazaar (46e Rodriguez), Ono; Mbombo (61e Kynigopoulos).

Joueurs non utilisés: Velic et Fernandes.

Entraîneur: Yannick Ferrera.


Sur le même sujet

Tour qualificatif U17: Le Luxembourg arrache le point du nul
Menés 0-2, les U17 sont parvenus à revenir au score à 2-2, guidés par un Yannick Schaus auteur d'un doublé en seconde période. Le Tour qualificatif U17 s'achève donc avec un seul point au compteur pour le Luxembourg, dernier de sa poule et donc éliminé.
Yannick Schaus est frustré. Auteur d'une très bonne seconde période, le jeune joueur du Bayer n'est pas parvenu à prendre les trois points avec ses camarades U17.
Football / En amical à Weidingen: Le Luxembourg d'attaque face à Sandhausen
Avant le retour de la campagne qualificative pour l'Euro 2016, les hommes de Luc Holtz jouaient un match amical dans les nouvelles installations du FC Wiltz face à Sandhausen, actuellement huitième de la deuxième Bundesliga. Un match nul arraché dans la douleur grâce à un superbe but de Duriatti en toute fin de match.
Chris Philipps a une façon bien à lui de fêter son but