Changer d'édition

Football / Division 1: La rencontre CS Oberkorn - Echternach arrêtée
Sport 2 min. 04.04.2016

Football / Division 1: La rencontre CS Oberkorn - Echternach arrêtée

Football / Division 1: La rencontre CS Oberkorn - Echternach arrêtée

Archive AFP
Sport 2 min. 04.04.2016

Football / Division 1: La rencontre CS Oberkorn - Echternach arrêtée

Le match de Division 1 Série 2 qui opposait le CS Oberkorn à Echternach, ce dimanche après-midi, a dû être interrompu la sécurité d'un arbitre assistant n'étant pas, semble-t-il, assurée.

(DP) - La rencontre qui opposait les deux dernières équipes de Division 1 Série 2 a été comme prévue électrique mais elle a aussi été atypique dans son déroulement avec une exclusion  après seulement dix minutes de jeu. Le gardien du Daring, David Abreu, a été sommé de rejoindre les vestiaires prématurément après avoir provoqué un penalty.

Menée 0-1 suite à la transformation du penalty par Samel Bibuljica, Echternach s’est retrouvé à neuf, puis à huit au cours de ce match. On atteignait les 80 minutes de jeu quand un arbitre assistant a reçu une menace d'un jet de bouteille de la part d'un spectateur ( ? ), selon la version du CSO, alors que la rencontre restait nerveuse mais sans plus.

Toujours le long de la touche, semble-t-il, un membre de la famille de l'arbitre assistant, exaspéré, a tenté de s’en prendre au spectateur supposé coupable du jet de la bouteille.

L’arbitre, qui a estimé que son juge de touche n’était plus en sécurité, a pris la décision de mettre fin la rencontre.  "J’ai été moi-même arbitre durant trois ans et, objectivement, je vois peu de choses à reprocher à l’arbitre du match. Le penalty et le renvoi du gardien après 10 minutes sont justifiés à 100 %. Ensuite, l’arbitre a pris ses responsabilités, étant en plus visionné par un contrôleur. Dommage pour ma jeune équipe qui allait empocher les trois points! Psychologiquement, c’est mieux de les prendre sur la pelouse que sur tapis vert» a expliqué Egide Thill, l’entraîneur du CSO.

Version  différente du coté d’Echternach

Du coté du Daring et de Peter Meisen, co-entraîneur d’Echternach, la version est un peu différente et on incrimine l’arbitre pour avoir distribué un peu trop facilement des cartons rouges, déjà sur le penalty. Il est vrai que les supporters du Daring ont été très bruyants avec des trompettes et autres instruments, le long de la touche, empoisonnant probablement la vie du juge de touche.

Michel Lima, l’entraîneur du Daring, avoue n’avoir rien vu et ne peut pas dire s’il y a eu jet de bouteille. Mais concernant les cartons distribués, celui-ci confirme qu’ils ont été très sévères. L’arbitre doit transmettre son rapport au Tribunal fédéral  qui tranchera.

Enfin Marcel Heinen, le président epternacien, a souhaité adjoindre plus de rigueur aux faits: “Je tiens à préciser qu’un spectateur n’a pas du tout touché le juge de ligne avec une bouteille. Menacer, ce n’est pas aggresser!”

Rappelons que le match a été supervisé par un contrôleur chargé d’évaluer la prestation de l’arbitre.