Changer d'édition

Football: Diallo et le FC Metz font pleurer l'AC Ajaccio
Habib Diallo a désormais inscrit cinq buts en quatre apparitions en grenat.

Football: Diallo et le FC Metz font pleurer l'AC Ajaccio

Archive Michel Dell'Aiera
Habib Diallo a désormais inscrit cinq buts en quatre apparitions en grenat.
Sport 4 min. 11.03.2016

Football: Diallo et le FC Metz font pleurer l'AC Ajaccio

Réduit à dix, le FC Metz a néanmoins réussi à distancer l’AC Ajaccio (3-2). Diallo (2 buts) et Didillon ont fait pencher la balance du bon côté.

Victime d’un système défensif défaillant, réduit à dix, le FC Metz a néanmoins réussi à distancer l’AC Ajaccio (3-2). Diallo (2 buts) et Didillon ont fait pencher la balance du bon côté tandis que les revers de Nancy et du Havre profitent aux hommes de Philippe Hinschberger. La Ligue 2 est totalement imprévisible!

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Que faut-il penser de cette équipe messine? Totalement absente des débats lors des vingt premières minutes, la formation de Philippe Hinschberger va s’incliner suite à une perte du ballon de Mandjeck qui va profiter à Marchetti (1-0, 5e). Sans réaction dans le jeu, le onze grenat va néanmoins revenir à hauteur de son adversaire par la grâce de Krivets, bien servi par Mandjeck, et à la sortie d’un beau geste technique (1-1, 27e). Un retour annulé par la réalisation de Toudic (38e) qui plonge alors le FC Metz dans un sérieux doute.

A dix contre onze (expulsion de Métanire, 42e), les Messins vont alors réaliser un superbe exploit : remporter une partie alors que plus personne n’y croyait!

Habib Diallo, va ainsi marquer deux buts (66e et 80e) au cœur d’une défense adverse trop passive (3-2, 80e) et Thomas Didillon va faire le reste en déviant ou stoppant les offensives corses. Un retour de situation totalement inespéré de la part d’un ensemble messin qui va puiser dans ce succès complètement dingue, des raisons de croire en ses rêves de Ligue 1. Un 16/20 pour une fin de partie qui a certainement mis des frissons aux supporters mosellans. Le FC Metz est toujours en course pour la montée !

Les joueurs et leur note. Didillon (8/10) n’a rien pu faire sur les deux buts encaissés mais il a sauvé les meubles (54e, 85e, 90e) et a finalement permis à son équipe de rester en vie puis de vaincre : un grand match ! La défense messine n’a pas été à la hauteur. L’axe central formé par Reis (4,5) et Palomino (4,5) a fauté dans son placement et le FC Metz ne pourra pas rejoindre l’élite en continuant à prendre deux buts par rencontre ! Balliu (4,5) a peiné même si son envie d’apporter un peu plus dans son couloir est évident. Métanire (3,5) n’avait pas le droit de commettre une faute grossière avant la pause et son expulsion est justifiée. Au milieu, Mandjeck (5) a perdu un ballon trop facilement sur le premier but de l’AC Ajaccio puis s’est repris, Santos (4,5) a cédé sa place à Milan. Ngbakoto (4) ne pèse plus sur le jeu de son équipe et seul son corner gagnant pour Diallo lui évite d’avoir une note encore plus faible. Krivets (5,5) a réussi son premier but de la saison et son envie de faire est manifeste. Candeias (4,5) s’est montré trop timide pour insuffler un vent de révolte à ses coéquipiers. En attaque, Bekamenga (5,5) s’est battu et a eu l’immense mérite d’aller arracher le ballon puis de délivrer un centre gagnant qui est parvenu sur Diallo.

L’entrée remarquable du match. Habib Diallo (8). Une note élevée pour un garçon qui est entré à l’heure de jeu et qui a réussi à inscrire deux buts. Un exploit au sein d’une formation messine qui a évolué à dix contre onze et qui n’en menait pas large à trente minutes du terme. Sa décontraction, sa précision et son jeu de tête seront présents lors des dernières batailles. Philippe Hinschberger n’aura pas d’autre choix que de le titulariser face au Paris FC dans huit jours. Diallo a inscrit cinq buts jusqu’à présent.

Le classement. Le FC Metz (47 points) profite à plein du revers du Havre (48 points) et du partage des points entre Lens et Clermont (1-1) pour espérer encore. Nancy (2e, 55) a chuté à Bourg-Peronnas (0-2). Le Red Star (3e, 49 pts) accueille Auxerre ce samedi et tous les amoureux du FC Metz seront derrière les Auxerrois ! 

Metz - Ajaccio 3-2

Stade Saint-Symphorien, belle pelouse, temps froid, arbitrage de M. Gauthier, environ 9 500 spectateurs. Mi-temps : 1-2.

Evolution du score : 0-1 Marchetti (5e), 1-1 Krivets (27e), 1-2 Toudic (38e), 2-2 Diallo (66e), 3-2 Diallo (80e)

Cartons jaunes : Candeias (28e), Krivets (35e) à Metz ; Cavalli (14e), Lippini (36e), Toudic (53e) à Ajaccio,

Carton rouge : Métanire (42e) à Metz.

METZ : Didillon ; Métanire, Reis, Palomino, Balliu ; Mandjeck, Santos (46e Milan); Ngbakoto (cap.), Krivets (61e Diallo), Candeias (60e Sassi) ; Bekamenga.

Joueurs non entrés en jeu : Oberhauser et Kehli.

AJACCIO : R. Mandanda ; Diabaté, Diallo, Cissé, Lippini ; Marchetti, Abergel (78e Vincent), Cavalli (cap.), Nouri, Madri (85e Diop) ; Toudic (76e Panyukov).

Joueurs non entrés en jeu : Sollacaro et Frikeche.



Sur le même sujet

Football / Ligue 2: Métanire offre un point précieux au FC Metz à Nancy
Débordé par Nancy dans de nombreux compartiments du jeu, le FC Metz a néanmoins arraché un point inespéré face à Nancy (2-2). Romain Métanire, dans le temps additionnel (90+1), a surgi en pleine surface pour soulager tout le peuple grenat. Les Messins accueilleront Le Havre samedi 13 février (14h) pour une nouvelle rencontre importante.
18/09/2015
Stade Saint Symphorien
Ligue 2 France
FC Metz vs AS Nancy
Romain Metanire - FC Metz
Football / Ligue 2: Le FC Metz fait preuve de caractère pour battre Sochaux
Philippe Hinschberger a parfaitement réussi ses débuts au FC Metz en distançant le Sochaux d’Albert Cartier (1-0). Pourtant, les Messins ont évolué en infériorité numérique tout au long de la seconde période mais Kaboré a profité d’un superbe mouvement pour faire plaisir à tout Saint-Symphorien (76e). Un succès qui va faire un bien fou aux coéquipiers de Ngbakoto.
Romain Métanire et les Grenats ont fait preuve de caractère pour écarter Sochaux
Football / Vendredi en Ligue 2: Le FC Metz déjoue puis revit face à Clermont
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.