Changer d'édition

Football / CS Grevenmacher: Tim Heinz: «La décision la plus difficile de ma carrière»
Tim Heinz en survêtement et bonnet: un statut de réserviste qui était devenu habituel ces dernières semaines à Grevenmacher pour le défenseur central

Football / CS Grevenmacher: Tim Heinz: «La décision la plus difficile de ma carrière»

Photo: Fernand Konnen
Tim Heinz en survêtement et bonnet: un statut de réserviste qui était devenu habituel ces dernières semaines à Grevenmacher pour le défenseur central
Sport 4 min. 22.12.2015

Football / CS Grevenmacher: Tim Heinz: «La décision la plus difficile de ma carrière»

Après dix ans de vie commune, Tim Heinz et le CS Grevenmacher viennent de se séparer d'un commun accord. Le défenseur central de 31 ans, ex-international (6 sélections), qui «a l'ambition de rebondir en BGL Ligue», explique cette décision «difficile à prendre», mais, et il insiste, «qui lui incombe entièrement.»

Après dix ans de vie commune, Tim Heinz et le CS Grevenmacher viennent de se séparer d'un commun accord. Le défenseur central de 31 ans, ex-international (6 sélections), qui «a l'ambition de rebondir en BGL Ligue», explique cette décision «difficile à prendre», mais, et il insiste, «qui lui incombe entièrement.»

Propos recueillis par Jean-François Colin

Tim, expliquez-nous votre décision de rompre votre contrat avec le CS Grevenmacher...

D'abord, je tiens à souligner que c'est ma décision propre, car plusieurs dirigeants du club, dont Monsieur Fusenig, qui a beaucoup fait pour moi, souhaitaient me voir rester. C'est dur pour moi, je crois que c'est la décision la plus difficile à prendre de toute ma carrière sportive. Mais cette décision est la suite logique des quatre dernières semaines de compétition, où je me suis retrouvé bizarrement en tribune. Je n'ai rien dit, j'ai continué à m'entraîner scrupuleusement, comme toujours. Mais quand est venue la trêve, je me suis dit qu'il fallait se mettre tous autour de la table pour discuter. Et à l'issue de cet échange, je me suis rendu compte que nous avions, le club et moi, des opinions divergentes quant à la conduite sportive ainsi que la gestion globale du club. Je sentais qu'à tout moment, cela pouvait mal se terminer, alors j'ai préféré prendre mes responsabilités. J'ai pris cette décision pour l'équipe également, afin qu'elle puisse continuer à s'entraîner sereinement. Ce n'était pas le moment d'ouvrir un «chantier Tim Heinz», alors que beaucoup d'autre chantiers sont encore ouverts au club. Je souligne d'ailleurs que mes coéquipiers ont bien compris ma décision.

Est-ce davantage l'aspect sportif ou la politique générale du club qui a précipité votre décision?

Sur le plan sportif, certaines choses se sont passées que je ne peux pas accepter. Il était devenu clair que je ne pouvais plus continuer à travailler avec des personnes en qui je n'ai plus confiance. Je n'ai jamais critiqué ni des entraîneurs, ni des dirigeants, car je suis seulement un joueur, mais je vois aussi certaines choses.

Peut-on parler d'une lente dégradation à Grevenmacher?

J'analyse la situation dans sa globalité, depuis le départ de Marc Thomé il y a deux ans. A ce moment-là, j'ai prolongé mon contrat à Grevenmacher, car Jacques Muller est arrivé et là, je me suis dit que club avait une vision, un vrai projet. J'apprécie énormément Jacques Muller; il est pour moi un entraîneur qui connaît parfaitement le football, et au cours de nos longues et nombreuses discussions, il m'a convaincu, car il souhaitait mettre en place un véritable projet sur le long terme, notamment en introduisant des jeunes joueurs pour façonner une nouvelle équipe petit à petit. Mais les dirigeants n'ont pas adhéré à son projet, et je n'ai, hélas, constaté aucun changement. J'estime que le club a raté un virage important dans son développement. C'est aussi pour cela que Jacques (Muller) a préféré s'en aller. J'ai reçu des propositions à cette époque, mais c'est seulement mon amour pour le club qui a parlé. Je me suis dit «c'est ton club», et j'ai toujours conservé l'espoir de pouvoir convaincre certaines personnes au club de changer les choses. Mais rien n'y a fait, malgré les idées et les propositions que j'ai formulées. Elles sont restées sans écho auprès de la direction.

La page Grevenmacher à présent tournée, quelles sont vos perspectives d'avenir dans l'immédiat?

C'est clair que je veux continuer à jouer en BGL Ligue, car je me sens en pleine forme. Je me suis bien entraîné ces dernières semaines, et je suis convaincu que je peux encore me montrer sous mon meilleur jour. Je veux aussi me prouver à moi-même que je peux encore réaliser de belles choses au sein d'une autre équipe, après ces quatre semaines compliquées. Mais je dois maintenant attendre qu'un club se manifeste, même si je suscite de l'intérêt, car la plupart des clubs ont déjà arrêté leur choix de recrues pour le mercato d'hiver. Mais peut-être y en a-t-il un qui réfléchit à enrôler un défenseur central... Je vais rencontrer des dirigeants de clubs, mais je ne mets aucune pression.

Y a-t-il un club en particulier dont le profil pourrait vous convenir?

Si un club s'intéresse à moi, il sait qu'il engagerait le cas échéant un joueur qui se donne toujours à 100%, à chaque entraînement et à chaque match, comme je l'ai fait pendant dix ans à Grevenmacher. Je suis aussi quelqu'un qui préfère jouer en équipe, et qui ne tire pas la couverture à lui. Et puis, vu que j'ai joué le maintien avec le CSG ces deux dernières saisons, alors qu'auparavant, j'avais connu le haut du classement et la Coupe d'Europe, si une équipe qui est en course pour un ticket européen venait à s'intéresser à moi, ce serait super!






Sur le même sujet

Football / BGL Ligue: Tim Heinz et le CSG, c'est fini!
Tim Heinz et le CS Grevenmacher ont pris congé l'un de l'autre. C'est le message qu'a voulu faire passer le club mosellan à travers un communiqué envoyé ce lundi soir. Pilier de la défense, le joueur de 31 ans s'était particulièrement montré agacé par certaines décisions internes ces derniers mois.
Tim Heinz s'en va vers un nouveau destin: les propositions ne manqueront pas...