Football / Coupe de Luxembourg

Pétange s'impose dans un derby riche en buts

Sam Loes (Rodange) aux prises avec Semsudin Dzanic
Sam Loes (Rodange) aux prises avec Semsudin Dzanic
Photo: Fernand Konnen

Le traditionnel derby entre Rodange et Pétange était au programme de ces seizièmes de finale de la Coupe de Luxembourg. Après une première période équilibrée, Pétange a profité des largesses défensives rodangeoises pour finalement s'imposer 3-4 et se qualifier pour les huitièmes de finale.

Par Thibaut Goetz

Le match. La rencontre démarre à peine que le FC Rodange joue avec le feu. Après deux corners successifs à droite pour les visiteurs, un gros cafouillage a lieu dans la surface rodangeoise. Un véritable billard et Dzanic est tout près d'ouvrir le score mais c'est dégagé par Aminzadeh (2e). L'Union Titus Pétange domine le début de match et met le pied sur le ballon. Rodange est à la peine dans les duels, pris par la vivacité pétangeoise.

Skenderovic et ses partenaires sont toujours à la retombée des ballons et remportent la plupart des duels. La première occasion des locaux arrive enfin. Sur un corner, Amodio dégage fébrilement et Aminzadeh reprend au-dessus (19e). Gomes tente ensuite de prendre de vitesse la défense du Titus sur son flanc droit. Il centre pour la tête de Quotschalla mais Amodio est vigilant (22e).

A la demi-heure, nouvelle occasion rodangeoise, mais la frappe de Romain Zewe heurte le montant droit d'Amodio. Mais alors que les locaux sont revenus dans le match, Abreu ouvre le score sur une passe de Dzanic (0-1, 41e).

Le jeu reprend avec les 22 mêmes acteurs. Et comme lors du premier acte, le Titus entame la mi-temps tambour battant. Après un corner, le ballon arrive aux abords du grand rectangle, s'en suit une frappe puissante pétangeoise déviée dans le but par la tête de Smigalovic (0-2, 48e). Et le derby prend ensuite des allures de déculottée pour Rodange, puisque le malheureux Glenn Borges dévie de la tête dans ses propres filets une frappe de Dzanic (0-3, 53e).

La réduction du score du FCR91 arrivera finalement, la frappe de Quotschalla est déviée par Albert Ramdedovic (1-3, 64e). Mais la malchance poursuit les locaux, puisqu'ils vont une nouvelle fois tromper leur propre gardien, cette fois c'est Moreno Fabbro qui est fautif alors que son gardien avait écarté le danger (1-4, 67e).

Totalement débridée, cette seconde mi-temps va accoucher d'un cinquième but, Zewe reprend en deux temps pour battre Amodio (2-4, 78e). Ramdedovic viendra ensuite porter le score à 3-4 à la...90e, un but qui forcément peut faire enrager des Rodangeois si proche et si loin à la fois d'arracher la prolongation.

La note. 13/20. Domination partagée en première période. Si les vingt premières minutes sont pour le club fusionné, le reste de la mi-temps pourra faire nourrir des regrets aux Rodangeois. Le début de deuxième mi-temps du FCR91 est catastrophique mais les deux buts encaissés coup sur coup ne mettent pas le moral des locaux à zéro, ils parviendront à réduire le score par trois fois.

Le fait du match. Le poteau de Zéwé. Alors que Rodange avait souffert depuis le début du match, Romain Zéwé aurait pu ouvrir la marque contre le cours du jeu. Malheureusement sa frappe heurte le montant droit d'Amodio et les Pétangeois s'en iront marquer quelques minutes après.

L'homme du match. Artur Abreu. Le numéro 10 se décale parfaitement pour l'ouverture du score, et ne tremble pas au moment de croiser sa frappe. Après avoir mis son équipe sur la bonne voie, il a multiplié les bons ballons notamment vers Smigalovic et Dzanic, eux aussi en verve ce soir.

Au sol, Marco Quotschalla et Aldin Skenderovic se disputent un ballon
Au sol, Marco Quotschalla et Aldin Skenderovic se disputent un ballon
Photo: Fernand Konnen

ILS ONT DIT

Daniel Goedert (FCR91): "C'est vraiment dommage, tout le monde a eu ses occasions. Plus du côté de Pétange, mais je pense que leur 4e but n'est pas très fair-play. C'est encore plus dommage. Je veux quand même féliciter mes coéquipiers, ils ont montré qu'on avait du moral, on est revenu trois fois au score et il faut rester sur cette voie".

Marco de Sousa (Pétange): "Cela fait toujours plaisir de gagner un derby, après la manière n'était pas la mais on s'en fout. Ce qui compte c'est la qualification, on passe face à une belle équipe de Rodange et maintenant on verra le prochain tour. C'est une semaine anglaise qui nous attend avec mercredi un match face au Swift et on a tout entre nos mains, c'est à nous de jouer".

FC Rodange 91 - Union Titus Pétange 3-4

Stade Jos Philippart, pelouse irrégulière, arbitrage de M. Kopriwa assisté de MM. Hoffmann et Mendes. 203 spectateurs payants. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Abreu (41e), 0-2 Smigalovic (48e), 0-3 Borges (53e csc), 1-3 A.Ramdedovic (64e), 1-4 Fabbro (67e csc), 2-4 Zéwé (78e), 3-4 A.Ramdedovic (90e).

Corners: 4 (2+2) pour Rodange, 7 (4+3) pour Pétange.

Cartons jaunes:  Borges (25e, faute sur Linn), H. Ramdedovic (57e), Barbosa (70e) pour Rodange.

FC RODANGE: Goedert (cap.); Aminzadeh (65e Mendoza), H. Ramdedovic, Kozar, Fabbro; Rolandi (65e Barbosa), Loes, Borges, A. Ramdedovic; Zéwé, Quotschalla.

Joueurs non-utilisés : Di Lorenzo, Alverdi et Camoes.

Entraîneur: Viktor Pasulko

UNION TITUS PETANGE: Amodio; Arnold, Skenderovic, Zwick, Linn; De Sousa  (cap.), Silaj, Dzanic, Baier; Abreu, Smigalovic.

Joueurs non-utilisés: Gindt, Mordiconi, De Oliveira Gomes, Ben Chabane, Leoni et Tavares Gomes.

Entraîneur: Paulo Amodio