Changer d'édition

Football / Coupe de Luxembourg: Etzella assure l'essentiel
Etzella (en blanc) a évité l'obstacle de l'Atert Bissen en 16e de finale de la Coupe (1-2)

Football / Coupe de Luxembourg: Etzella assure l'essentiel

Photo: Serge Daleiden
Etzella (en blanc) a évité l'obstacle de l'Atert Bissen en 16e de finale de la Coupe (1-2)
Sport 3 min. 20.11.2015

Football / Coupe de Luxembourg: Etzella assure l'essentiel

Le premier qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de Luxembourg est Etzella (BGL Ligue) qui s'est imposé ce vendredi soir (1-2) sur la pelouse de son voisin de l'Atert Bissen (D1). Deux matches, Schieren - Wiltz (18h) et Rodange - Union Titus Pétange (18h30) sont programmés ce samedi. Les 13 autres débats se joueront dimanche après-midi.

Le premier qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de Luxembourg est Etzella (BGL Ligue) qui s'est imposé ce vendredi soir (1-2) sur la pelouse de son voisin de l'Atert Bissen (D1). Deux matches, Schieren - Wiltz (18h) et Rodange - Union Titus Pétange (18h30) sont programmés ce samedi. Les 13 autres débats se joueront dimanche après-midi.

Par Vincent Lommel

Tout heureux de débloquer la situation dès la... dix-septième seconde grâce à Augusto, Etzella s’est un peu fait peur suite à la réduction du score de Bissen (59e). 1-2, on en restera là. Une qualification sans briller pour le pensionnaire de BGL Ligue.

Le match

Premier en D1, Série 1, candidat à la montée en Promotion d’Honneur, Bissen rêvait de jouer un sale tour à Etzella, antépénultième en BGL Ligue et plutôt à la ramasse depuis le début de saison. Claude Ottele n’a pas relayé Nikki Wagner au poste d’entraîneur pour le plaisir. Les Bleu et Blanc ne s’attendaient pas à rigoler. Et pourtant...

Bissen leur déroule le tapis rouge après... dix-sept secondes: une grossière erreur de Campos sert la cause de Novic. Sa frappe est repoussée par Magalhaes... dans les pieds d’Augusto, seul aux six mètres (0-1, 1re). Une entame de rencontre catastrophique, qui sera de nature à refroidir les ardeurs locales.

Le pensionnaire de D1 manque de conviction, est laxiste dans ses marquages, mais est aussi craintif en reconversion offensive. Il n’ose pas. Lazitch passe une soirée tranquille. Kühne (22e) et Augusto (23e) manquent la balle de break, au contraire de Kipeya. Le défenseur profite de la mansuétude adverse pour reprendre le coup franc d’Augusto (0-2, 29e). L’unique réaction locale sera signée Schiltz: Lazitch détournera du pied l’envoi qui prenait la bonne direction (40e).

On se congratule dans le camp ettelbruckois
On se congratule dans le camp ettelbruckois
Photo: Serge Daleiden

Les échanges seront un rien plus passionnants à partir de l’heure de jeu. La réduction du score de dos Santos, tombée du ciel - le gardien Lazitch était un peu lent à la détente sur ce coup-là - l’explique (1-2, 59e). Mené 1-2, Bissen n’avait plus rien à perdre. Un réveil tardif et trop timide pour prétendre forger l’exploit.

La note du match: 10/20.

Ce n’était pas la grande foule espérée pour ce duel entre deux clubs distants d’une dizaine de kilomètres seulement. Etzella a fait le job, pas davantage.

Le fait du match

Encaisser un but après dix-sept secondes est anormal, encore plus quand on a le loisir de donner le coup d’envoi. Bissen était en «sommeil profond». Etzella en a pris bonne note.

L’homme du match: François Augusto.

Des vingt-deux joueurs présents au coup d’envoi, l’attaquant d’Etzella est le seul que l’on sentait capable de faire la différence. Un «provocateur» dans le bon sens du terme. Il a marqué et s’est procuré plusieurs occasions.

Un Ettelbruckois isolé au milieu de cinq joueurs de Bissen...
Un Ettelbruckois isolé au milieu de cinq joueurs de Bissen...
Photo: Serge Daleiden

LA FICHE TECHNIQUE

Atert Bissen - Etzella 1-2

Terrain Bousbierg, pelouse détrempée, arbitrage de M. Sales assisté de MM. Mateus et Dos Santos, 160 spectateurs payants. Mi-temps: 0-2.

Evolution du score: 0-1 Augusto (1re), 0-2 Kipeya (29e), 1-2 dos Santos (59e).

Corners: Bissen 2 (0+2); Etzella 7 (5+2).

Cartons jaunes: Campos (51e, faute par derrière), et Goncalves (52e, pied en avant) à Bissen; Soares (50e, pied en avant), Kipeya (63e, jeu dangereux) et Novic (82e, rouspétances) à Etzella.

  • ATERT BISSEN: Magalhaes (75e Mabille); Risch (58e Theis), Campos, Teixeira, Azevedo; dos Santos, B. Mendes, do Rio (55e L. Mendes), Goncalves, Cruz; Schiltz.

Joueurs non utilisés: Mendonca et Rodrigues.

Entraîneur: Manuel Fangueiro.

  • ETZELLA: Lazitch; Magalhaes, Kipeya, Nicolay, Soares; Cozza, Kühne, Bastos (90+5 Goncalves), Catic (69e Thill); Novic (88e Holtz), Augusto.

Joueurs non utilisés: Clement et Börner.

Entraîneur: Claude Ottelé.


Sur le même sujet

Le Racing enfonce Hostert
En s'imposant sur le score de 4-0 sur la pelouse de l'US Hostert, ce vendredi soir, le Racing a engrangé sa première victoire de la saison et enfoncé un adversaire qui ne compte toujours aucun point après trois sorties.
René Peters à la lutte avec Tarek Nouidra. Le milieu de la capitale aura le dernier mot.
Football : Carlos Fangueiro: «On doit profiter de ce moment»
Leader de la série 1 de Division 1, l'Atert Bissen rêve de s'offrir le scalp d'Etzella. Pour l'ancien joueur du Vitoria Guimaraes, les Jaune et Noir doivent y croire. «Notre organisation et notre esprit de groupe peuvent faire la différence», dit-il.
A bientôt 39 ans, Carlos Fangueiro dispute sa quatrième saison à la tête de Bissen. Une saison à l'issue de laquelle il espère décrocher le titre.
Football / En BGL Ligue: Personne n’est content
Etzella et Grevenmacher ont partagé l’enjeu au Deich. Un score de parité assez frustrant pour Etzella qui menait 2-0 après trente-sept minutes avant de perdre pied. L’arbitre monsieur Bourgnon a exclu quatre joueurs, deux de chaque côté.
Grevenmacher a été mené 0-2.
Football / BGL Ligue: Rosport gagne son match de la saison
Rosport a battu Grevenmacher deux buts à rien dans le dernier match de la sixième journée. Dos Santos, en fin de première période et Gaspar, à dix minutes du terme, ont offert la victoire à un club de la Sûre toujours intraitable à domicile.
Massimo Martino freine la progression de Christian Adams, mais Rosport a fini par trouver l'ouverture