Changer d'édition

Football / Coupe de Luxembourg: Dudelange en mode rouleau compresseur
Sport 4 min. 06.12.2015

Football / Coupe de Luxembourg: Dudelange en mode rouleau compresseur

Le collectif dudelangeois a fait merveille ce dimanche

Football / Coupe de Luxembourg: Dudelange en mode rouleau compresseur

Le collectif dudelangeois a fait merveille ce dimanche
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 4 min. 06.12.2015

Football / Coupe de Luxembourg: Dudelange en mode rouleau compresseur

Le F91 a facilement composté son billet pour les quarts de finale de la Coupe de Luxembourg en giflant la Jeunesse ce dimanche à La Frontière (5-0). Avec une puissance offensive impressionnante, les Dudelangeois ont joué les rouleaux compresseurs et restent plus que jamais en course pour le doublé.

Le F91 a facilement composté son billet pour les quarts de finale de la Coupe de Luxembourg en giflant la Jeunesse ce dimanche à La Frontière (5-0). Avec une puissance offensive impressionnante, les Dudelangeois ont joué les rouleaux compresseurs et restent plus que jamais en course pour le doublé.

Par Christophe Nadin

Le match. Il faut bien plus qu'une bombe agricole pour faire peur aux Dudelangeois. Ce fut pourtant l'arme la plus redoutable dans l'arsenal eschois, balancé par un ultra juste avant les trois coups de ce huitième de final à sens unique.

Un peu court pour semer la pagaille au coeur de rangs dudelangeois bien disciplinés. Ibrahimovic, bien décalé par Turpel, testait une première fois la vigilance de Oberweis à la 13e minute. Sept minutes plus tard, les visiteurs prenaient les commandes lorsque Da Mota, côté droit, déposait un centre chirurgical sur la tête de Schnell (0-1).

Tom Schnell inscrit le premier but de la tête
Tom Schnell inscrit le premier but de la tête
Photo: Fabrizio Munisso

Sonnée, la Jeunesse s'en remettait à un réflexe d'extraterrestre de son gardien pour garder la tête hors de l'eau. Da Mota, lancé plein pot, se fendait d'une frappe surpuissante qu'Oberweis sauvait de la main. Une façon de sauver les apparences tant Dudelange maîtrisait les débats et alternait les plaisirs offensifs pour mettre des Eschois trop déforcés au pied du mur.

Adler, qui venait de remplacer C. de Sousa, amorçait un contre que l'on croyait perdu, mais Turpel, pas du genre à abandonner l'affaire, récupérait le ballon aux seize mètres, s'avançait pour battre en force Oberweis (0-2, 33e).

De suspense, il n'en était déjà plus question. Encore un peu moins lorsqu'à deux minutes de la pause, Dudelange insistait encore sur la droite, là où Do Rosario vivait un calvaire, pour inscrire le troisième but. Malget se fendait d'un centre aussi précis que celui de Da Mota sur le premier but et Turpel jouissait de la même liberté que Schnell pour propulser le ballon dans le but (0-3, 43e).

Les internationaux ménagés

De la ligne droite à la trigonométrie, il n'y a que quelques notions facilement assimilées par les Dudelangeois qui passaient à la pratique à la reprise. Le triangle Adler, Turpel, Cruz était tout simplement agréable à regarder. L'Angolais concluait en inscrivant son deuxième but de la saison (0-4).

Passeur et omniprésent depuis le début de la rencontre, Da Mota était récompensé en se fendant d'un centre dévié par Oberweis dans ses propres filets (0-5, 62e). Michel Le Flochmoan faisait ensuite tourner son effectif, ménageant deux de ses internationaux et relançant un Benajiba et un Marques en manque de temps de jeu.

On en restait cependant là et Dudelange filait en quart.

La note du match. 13/20. Un match à sens unique n'est pas nécessairement le plus plaisant à suivre pour les spectateurs mais même les fans eschois ont pu se repaître de la démonstration dudelangeoise. Maîtrise, jeu en triangle, duels gagnés: tous les fondamentaux du foot étaient réunis dans la partition du leader du championnat.

Le fait du match. Pas le moindre carton dans le Clasico avant celui de Ndiaye à la 80e. On croit rêver. Handicapée par les blessures et les suspensions, la Jeunesse avait en plus oublié une part de son agressivité positive au vestiaire. Pas la peine dans ces conditions d'espérer inquiéter une équipe dudelangeoise impressionnante de sérénité.

L'homme du match. Dave Turpel est notre homme du match. L'international s'est offert son quatrième doublé de la saison (sans oublier un triplé). Dans tous les bons coups offensifs dudelangeois, Turpel fait peur, monopolise l'attention de deux défenseurs et libère ainsi des espaces pour un Ibrahimovic travailleur ce dimanche sans oublier un Dan. da Mota percutant.

Menessou pressé par Adler. Le milieu de terrain eschois n'a pas tenu la distance face aux dynamos du F91.
Menessou pressé par Adler. Le milieu de terrain eschois n'a pas tenu la distance face aux dynamos du F91.
Photo: Fabrizio Munisso

Weis: "Certains n'ont pas respecté les consignes tactiques"

Jonathan Joubert (F91): "Dès le départ, on a vu que l'on était bien dedans. On se procure des occasions et on les concrétise. Derrière, on est assez costaud pour pouvoir gérer. Le match parfait. On a été solide depuis le début de la saison, même si on aurait pu faire davantage le break en championnat. Mais aujourd'hui on a affronté une équipe de la Jeunesse qui n'était pas très forte."

Carlo Weis (Jeunesse): "On a eu une énorme débauche d'énergie lors de nos deux dernières sortie. Comme notre effectif est trop réduit, on n'a pas pu lutter. En plus, si un ou deux joueurs ne respecte pas à la lettre les consignes tactiques, on ne peut pas rivaliser avec Dudelange. On n'a aucune chance."

Jeunesse - Dudelange 0-5

Stade de la Frontière, pelouse en bon état, arbitrage de M. Bourgnon assisté par MM. D. Mateus Santos et J. Da Silva, 735 spectateurs payants. Mi-temps: 0-3.

Evolution du score: 0-1 Schnell (20e), 0-2 Turpel (33e), 0-3 Turpel (43e), 0-4 Cruz (50e), 0-5 Da Mota (62e).

Corners: 3 (2+1) pour la Jeunesse; 6 (5+1) pour Dudelange.

Carton jaune: Ndiaye (80e, faute sur Malget) à la Jeunesse.

JEUNESSE: Oberweis (cap.); Kintziger, Delgado, Hoffmann, Do Rosario; Martins, Menessou (53e Todorovic), Soares, Corral; Ndiaye, Molnar.

Joueurs non-alignés: Krecké, Zydko et Soares Rosa.

Entraîneur: Carlo Weis.

DUDELANGE: Joubert (cap.); Malget, Schnell, Prempeh, Laurienté; C. de Sousa (28e Adler), Dikaba, Cruz; Da Mota (65e Benajiba); Turpel (65e Marques), Ibrahimovic.

Joueurs non-alignés: Kerschen et Nakache.

Entraîneur: Michel Le Flochmoan.


Sur le même sujet

Football / BGL Ligue: Le F91 s'impose à la Frontière
Dudelange a remporté ce vendredi soir le match avancé de la 16e journée de BGL 1-2 sur la pelouse de la Jeunesse. Les joueurs de la Forge du Sud ont trouvé la faille grâce à Ibrahimovic et Pedro. Corral avait réduit le score pour les hommes de Carlo Weis.
David De Sousa tente de déborder Jerry Prempeh. Mais au final, ce sont les Dudelangeois qui ont dribblé la Jeunesse. (F91 Dudelange)
Football / Ce dimanche à Niederkorn: Le Fola à sa guise
Le duel entre le Progrès et le Fola, pour une place en quart de finale de la coupe, a souri aux Eschois. Servi deux fois par Payal, Hadji a démontré son sens du but avant (37e) et après le repos (56e). L’affaire était pliée. Bensi et Françoise enfoncèrent le clou (0-4) pour une victoire éclatante.
Olivier Cassan tente de surprendre Ronny Souto. En vain, le Fola n'a pas tremblé sur la pelouse du stade Jos Haupert.