Changer d'édition

Football / Ce dimanche à Mondercange: Mondercange s'est fait peur
Sport 4 min. 15.03.2015 Cet article est archivé

Football / Ce dimanche à Mondercange: Mondercange s'est fait peur

Le FC Mondercange de Gianluca Bei (à gauche) a pris la mesure de Claudio Delgado et Sandweiler

Football / Ce dimanche à Mondercange: Mondercange s'est fait peur

Le FC Mondercange de Gianluca Bei (à gauche) a pris la mesure de Claudio Delgado et Sandweiler
Yann Hellers
Sport 4 min. 15.03.2015 Cet article est archivé

Football / Ce dimanche à Mondercange: Mondercange s'est fait peur

Auteur d'une prestation solide, le FC Mondercange a multiplié les occasions. En louper une kyrielle n'est pas grave lorsque Bei, avant le repos, et Ribeiro, avant l'heure, se montrent adroits dans le dernier geste. Une victoire indiscutable remise en question suite à la réduction du score de Neves. Nguyen rassura ses couleurs.

Auteur d'une prestation solide, le FC Mondercange a multiplié les occasions. En louper une kyrielle n'est pas grave lorsque Bei, avant le repos, et Ribeiro, avant l'heure, se montrent adroits dans le dernier geste. Une victoire indiscutable remise en question suite à la réduction du score de Neves. Nguyen rassura ses couleurs.

Le match. Pied au plancher. Mondercange a entamé les débats à deux cents à l'heure. On joue à peine depuis une dizaine de secondes et N'Gyuen est contré au moment de conclure. Sur l'action qui s'ensuit, Bei prend sa chance. Le gardien Tiene repousse la tentative. Deux occasions cinq étoiles.

Ce n'est pas fini. Après une jolie claquette de Roulez sur un tir vicieux du visiteur Neves, le FCM reprend sa marche en avant. Elle n'est pas (encore) triomphale car respectivement Ribeiro, Centrone et Diop manquent, semble-t-il, de conviction dans le dernier geste. Tiene s'illustre entre les perches. Le but est dans l'air. Il ne sera pas signé Ribeiro qui bute sur le keeper.

Dominé, pathétique dans le jeu, Sandweiler commence à sortir la tête hors de l'eau. Un coup franc de Neves est repris par Ndour. A l'affût, Sangare se jette de manière désespérée et obtient un... corner. Rien de plus. L'attaquant peut s'en mordre les doigts. Dans la foulée, un long ballon est exploité par Bei qui profite de l'incroyable lenteur de Tiene dans sa sortie aux dix-huit mètres pour débloquer la situation (1-0, 28e). Un avantage mérité.

On retrouve les deux mêmes protagonistes: Tiene a le dernier mot. Un but d'avance est insuffisant. Le danger guette. Le remuant Ribeiro double la mise (2-0, 57e) ce que ne fit pas Nguyen au préalable (54e). Ce score de 2-0 vit les locaux verser dans la facilité.

Les visiteurs, courageux comme toujours, n'avaient plus rien à perdre. La réduction du score par Neves sur penalty (2-1, 63e) augurait d'une fin de rencontre passionnante mais ô combien débridée. Mondercange a reculé tout en misant sur la contre-attaque. Nguyen a rassuré les siens (3-1) mais le numéro sept aurait pu davantage corser la note. Sandweiler a essayé sans parvenir. Un victoire méritée.

La note du match. 10/20. La volonté des acteurs n'est pas à remettre en question. Les occasions ont été nombreuses tout au long des débats. Certains joueurs ont terminé avec des crampes. N'empêche, on a déjà connu et vu la pelouse du stade municipal en (bien) meilleur état. Que de mauvais rebonds et de passes manquées. Dommage.

L'homme du match. Le gardien de Sandweiler, Manuel Reikaard Tiene Delgado disputait son premier match en équipe A. Agé de 23 ans, il a multiplié les arrêts, évitant par la même occasion une sévère défaite à sa formation. Sur le but de Bei du 1-0, il est fautif. Pas question de lui en tenir rigueur. «Je n'ai rien à lui reprocher», remarque le joueur-entraineur Vitor Joaquim.

Le fait du match. La scène est cocasse. Voir l'homme en noir demander à un joueur de retirer un penalty arrive. L'excuse est souvent la même: plusieurs joueurs entrent (trop vite) dans la surface de réparation. Là, ce fut complètement différent. Monsieur Ajdinovic a brandi un carton jaune à Neves. Le joueur de Sandweiler avait marqué un temps d'arrêt (trop long) avant de prendre à contre-pied Roulez. La deuxième fois était quand même la bonne. Un but qui compte pour du beurre.

Jorge Ribeiro tente de prendre le dessus sur Sven Weirig
Jorge Ribeiro tente de prendre le dessus sur Sven Weirig
Yann Hellers

Ils ont dit

Manuel Correia: «Nous aurions dû faire la différence en première mi-temps. Que de possibilités galvaudées. C'est comme cela. En deuxième mi-temps, ce fut moins bon. On a permis à Sandweiler de revenir dans le match en réduisant l'écart. Notre succès est indiscutable et fait un bien fou au moral. Je retiens d'abord les trois points avant la manière. Chapeau à Sandweiler qui, en dépit de ces problèmes, joue avec beaucoup de coeur à l'ouvrage.»

Vitor Joaquim: «Les vingt-cinq premières minutes étaient horribles. J'explique cette entame catastrophique très, très facilement. Vu les nombreux absents, je suis obligé d'aligner des joueurs de l'équipe B et/ou d'autres qui ont disputé si peu de rencontres cette saison. Je les remercie et ne leur reproche rien du tout. On avait besoin de temps pour se trouver sur le terrain et être en confiance. Ce fut meilleur lors de la dernière heure de jeu. Le retour des blessés fera beaucoup de bien. On affronte Kayl-Tétange dimanche prochain et ravir les trois points sera obligatoire.»

FC Mondercange - Sandweiler 3-1

Stade municipal, pelouse bosselée avec des aspérités, arbitrage de M. Ajdinovic assisté par MM. Genin et Lamas Varela, 220 spectateurs payants. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score: 1-0 Bei (28e), 2-0 Ribeiro (57e), 2-1 Neves sur pen. (63e), 3-1 Nguyen (77e).

Corners: 8 (6+2) pour Mondercange; 6 (4+2) pour Sandweiler.

Cartons jaunes: Ribeiro (32e, collision avec le gardien Tiene) et Cogoni (62e, poussée) à Mondercange; Neves (62e, s’arrête au moment de tirer son penalty) et Ndour (83e, protestation) à Sandweiler.

• MONDERCANGE: Roulez; Leite, Diop, Benichou (32e Afoun), Varela; Cogoni (69e Meurisse), Coutray (cap.), Bei (87e Oliveira), N’Guyen, Centrone; Ribeiro.

Joueur non-utilisés: Biloa et Scotto di Cesare.

Entraîneur: Manuel Correria.

• SANDWEILER: Tiene; Andrade W. (90e Andrade H.), Weirig, Marques (76e Ferreira), Delgado (54e Marques); Canas, Joaquim, Sangare, Manaia, Neves; Ndour (cap.).

Joueur non-utilisés: Moura et Machado.

Joueur-entraîneur: Joaquim Pereira.


Sur le même sujet

Football: Face au Swift, Sandweiler ne méritait pas ça
Réduit à dix dès la 34e minute, Sandweiler n'a rien laissé transparaître de son infériorité numérique. A 1-1, les locaux ont pris le jeu à leur compte en deuxième mi-temps sans parvenir à prendre la direction des opérations. Guère à son affaire, le Swift a inscrit le but victorieux à quatre minutes du coup de sifflet final.
Anthony Babit et Joaquim Pereira à la lutte.
Football / Championnat des dames: Mamer enfile les victoires
Cinq vainqueurs: les quatre premiers et... la lanterne rouge! Aucun changement dans la hiérarchie si ce n'est Itzig, revenu sur les talons du neuvième, le Progrès. En déplacement à Lintgen/Boevange, Junglinster a accroché sa sixième victoire mais a dû cravacher.
Progrès - Mamer 1-2