Changer d'édition

Football / Ce dimanche à la Frontière: N'Diaye répond à Dallevedove
Sport 4 min. 20.03.2016 Cet article est archivé

Football / Ce dimanche à la Frontière: N'Diaye répond à Dallevedove

Mehdi Kirch observe le duel aérien entre Julien Klein et Momar N'Diaye. Le derby eschois s'est soldé par un match nul.

Football / Ce dimanche à la Frontière: N'Diaye répond à Dallevedove

Mehdi Kirch observe le duel aérien entre Julien Klein et Momar N'Diaye. Le derby eschois s'est soldé par un match nul.
Photo: Fernan Konnen
Sport 4 min. 20.03.2016 Cet article est archivé

Football / Ce dimanche à la Frontière: N'Diaye répond à Dallevedove

La Jeunesse et le Fola ont partagé les points ce dimanche pour le compte de la 18e journée de BGL Ligue. Si les visiteurs ont dominé les 45 premières minutes, les locaux ont renversé la vapeur au cours du second acte. Un résultat logique.

La Jeunesse et le Fola ont partagé les points ce dimanche pour le compte de la 18e journée de BGL Ligue. Si les visiteurs ont dominé les 45 premières minutes, les locaux ont renversé la vapeur au cours du second acte. Un résultat logique.

Par Eddy Renauld

Le match

Avec le succès samedi du F91 sur la pelouse du Progrès, le Fola n'avait pas le choix. Les hommes de Jeff Strasser se devaient d'empocher la totalité de l'enjeu. Les visiteurs ont rapidement pris les débats à leur compte mais il a fallu attendre la 20e minute pour voir une action digne de ce nom. Un une-deux Hadji-Dallevedove à l'entrée de la surface de réparation conclu par un pointu du médian du Fola, hors de portée d'Oberweis (0-1, 20e).

Dans la foulée, une perte de balle de Hoffmann n'était pas exploitée par Hadji et sur l'action suivante, Mélisse manquait de précision. Sans être impressionnant, le Fola gérait parfaitement les débats. Les visiteurs étaient même proches du 0-2 quand un coup franc de Dallevedove était repris de la tête par Bernard mais le ballon heurtait le poteau.

Et la Jeunesse? Décevante sur le plan offensif, les locaux ont inquiété Hym à deux reprises. Une frappe lointaine de N'Diaye obligeait Hym à se coucher (31e) et juste avant le repos, Corral devançait la sortie du gardien du Fola mais N'Diaye ne parvenait pas à conclure.

Dès la reprise, les Bianconeri revenaient avec de meilleures intentions. Bernard manquait sa passe en retrait mais Fernandes n'en profitait pas (49e). Le Fola gardait la mainmise sur les débats et le duo Bensi-Hornuss mettait Oberweis à contribution (57e).

Le duel devenait de plus en plus musclé et petit à petit, la Jeunesse se montrait dangereuse. Et à la 75e minute, N'Diaye reprenait victorieusement un centre venu de la gauche signé Mélisse (1-1). Ce but avait le don de relancer les Noir et Blanc. Vitali isolait Deidda mais seul face à Hym, il manquait le cadre (81e). La Jeunesse insistait au cours des dernières minutes, N'Diaye servait Corral mais sa frappe s'envolait dans les airs (86e).

Alexandre Vitali prend le dessus sur Julien Hornuss. La Jeunesse a fini fort.
Alexandre Vitali prend le dessus sur Julien Hornuss. La Jeunesse a fini fort.
Photo: Fernand Konnen

La note: 12/20.

Une 1re mi-temps soporifique, une seconde plus intense. On a assisté à un match à suspense. Chaque formation a eu droit à sa mi-temps mais le Fola peut regretter la reprise de la tête de Bernard en 1re mi-temps qui a heurté le poteau alors que le score était de 0-1.

Le fait du match

En alignant une équipe à forte vocation défensive avec entre autres do Rosario, Vitali, Hoffmann, Delgado, Mélisse et Menessou, la Jeunesse s'est compliquée la tâche face à son voisin. Après une première mi-temps sans relief, les locaux ont montré un autre visage par la suite. Et avec un brin de réalisme, les Bianconeri auraient pu coiffer leurs voisins sur le fil.

L'homme du match

Jakob Dallevedove. Réserviste au coup d'envoi. Le médian du Fola a remplacé Fouad Rachid après 13 minutes. Sept minutes plus tard, il trompait Marc Oberweis d'un subtil pointu.

Ricardo Delgado en duel avec Emmanuel Françoise. Chaque équipe a eu sa mi-temps.
Ricardo Delgado en duel avec Emmanuel Françoise. Chaque équipe a eu sa mi-temps.
Phioto: Fernand Konnen

Ils ont dit

Julien Klein (Fola): "Le titre? Cela va devenir difficile même si le championnat est encore long. On doit se concentrer et conserver cette 2e place pour être européen. On peut avoir des regrets car on a signé une bonne 1re mi-temps. Dès la reprise, on n'est pas entré comme il le fallait."

Carlo Weis (Jeunesse): "Avec les absences de Portier, Soaresou encore Todorovic, j'aurais signé pour un point. Mais avec notre 2e période, on aurait sans doute mérité mieux. Notre 2e mi-temps était meilleure que leur 1re mi-temps. On a affiché une excellente mentalité au cours de la seconde période."

Jeunesse - Fola 1-1

Stade de la Frontière, pelouse en bon état, arbitrage de M. Tropeano assisté de MM. Mateus Santos et da Costa. 1.246 spectateurs payants. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Dallevedove (20e), 1-1 N'Diaye (75e).

Cartons jaunes: Fernandes (35e tacle sur Laterza), do Rosario (45e, antijeu), Vitali (56e poussée sur Hornuss), Mélisse (68e, coup de coude à Laterza) à la Jeunesse, Bensi (67e, accrochage), Klein (80e tacle) au Fola.

Corners: 2 (0+2) pour la Jeunesse; 4 (2+2) pour le Fola.

JEUNESSE: Oberweis (cap);  do Rosario, Vitali, Hoffmann, Delgado, Mélisse;  Fernandes,Corral, Menessou, Soares (46e Deidda); N'Diaye. 

Joueurs non utilisés: Devas, Proietti, Breckler, Kintziger.

Entraîneur: Carlo Weis.

FOLA: Hym; Laterza, Klein, Bernard, Kirch; Françoise (86e Mersch), Rachid (13e Dallevedove), Souto (cap), Klapp (55e Hornuss); Bensi, Hadji.

Joueurs non utilisés: Cabral, Holter.

Entraîneur: Jeff Strasser.


Sur le même sujet

Football: Bensi répond à Ibrahimovic
La Jeunesse est venue chercher un point, jeudi soir, dans le fief du Fola, grâce à l'inévitable Sanel Ibrahimovic, buteur dès la 3e minute. Stefano Bensi a égalisé, au début de la seconde période, mais la formation de Jeff Strasser a perdu la tête du classement au profit du F91 vainqueur à Käerjéng.
50e minute, Stefano Bensi offre une égalisation méritée au Fola suite à une grosse erreur de Ricky Delgado.