Changer d'édition

Football / BGL Ligue: Mondorf - Wiltz: Benhemine et Sène passent à l'attaque
Sport 2 min. 10.03.2016 Cet article est archivé

Football / BGL Ligue: Mondorf - Wiltz: Benhemine et Sène passent à l'attaque

Crédité d'une bonne prestation contre Differdange, Babacar Sène veut emmener avec lui la seconde période wiltzoise à Mondorf

Football / BGL Ligue: Mondorf - Wiltz: Benhemine et Sène passent à l'attaque

Crédité d'une bonne prestation contre Differdange, Babacar Sène veut emmener avec lui la seconde période wiltzoise à Mondorf
Photo: Yann Hellers
Sport 2 min. 10.03.2016 Cet article est archivé

Football / BGL Ligue: Mondorf - Wiltz: Benhemine et Sène passent à l'attaque

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Mondorf et Wiltz vont jouer une partie de leur avenir dimanche au stade John Grün. Les Nordistes comptent surfer sur leur exploit contre Differdange pour dépasser une USM revancharde après son échec contre le RFCUL.

Mondorf et Wiltz vont jouer une partie de leur avenir dimanche au stade John Grün. Les Nordistes comptent surfer sur leur exploit contre Differdange pour dépasser une USM revancharde après son échec contre le RFCUL.

Les défenseurs centraux Ahmed Benhemine et Babacar Sène préfacent ce duel.

Propos recueillis par Christophe Nadin

Mondorf est 10e avec 13 points et Wiltz 12e avec une unité en moins. Votre équipe est-elle à sa place?

Ahmed Benhemine (Mondorf): «On n'est pas à notre place mais on n'a pas le droit de commettre des erreurs comme celles de dimanche dernier (défaite 1-3 contre le RFCUL). On n'est pas moins bons que le Racing ou Strassen, mais on a commencé le championnat avec une infirmerie trop remplie. On a un groupe de qualité qui peut faire mieux. D'autant qu'il vit super bien.

Ahmed Benhemine, en duel avec Samir Hadji, donne rendez-vous au public dimanche pour qu'il voit le vrai visage de Mondorf
Ahmed Benhemine, en duel avec Samir Hadji, donne rendez-vous au public dimanche pour qu'il voit le vrai visage de Mondorf
Photo: Fabrizio Munisso

Babacar Sène (Wiltz): «Si on joue tous les matches comme celui de dimanche dernier (victoire 3-2 contre Differdange), on doit faire partie du Top 6. On a le potentiel pour. Mais on doit faire preuve d'une même confiance contre des équipes réputées plus faibles.

Quelles seront les clefs du match de ce dimanche?

Ahmed Benhemine: «La clef, ce sera la motivation. On n'a pas le choix. Il nous faut les trois points. Oui, on a fait match nul contre le Fola, oui on était bien en place défensivement contre Differdange mais contre le Racing, on s'est relâché et on l'a payé. Mondorf joue mieux quand il y a davantage de pression. L'USM ne sait pas faire le jeu? Je vous donne rendez-vous dimanche et on va montrer ce dont on est capable.»

Babacar Sène: «Mondorf est un concurrent direct, il ne va rien lâcher. Nous non plus. On va emmener avec nous la deuxième mi-temps que l'on a proposée contre Differdange. On est vraiment motivé et on le voit à l'entraînement. On n'ira pas là-bas pour être spectateurs. On y va pour les trois points. Mondorf, c'est un bloc bas. Une équipe qui mise tout sur les contres. Nous, on va faire notre jeu comme d'habitude et on va essayer de les pousser à la faute.Il faudra marquer en premier. Si c'est le cas, on gagnera le match car ils vont monter leur bloc. Avec des garçons comme Osmanovic, Keita ou Verbist, ça fera mal.

Ce match sera-t-il décisif pour le maintien?

Ahmed Benhemine: «Ce sera l'un des matchs décisifs, mais pas celui qui décidera. Il n'y a pas le feu, mais Wiltz est un concurrent direct. Il faudra jouer à 300 %. Les trois points doivent rester à la maison.»

Babacar Sène: «Ce ne sera pas le match décisif, mais il sera super important.»


Sur le même sujet

Henid Ramdedovic (Rodange): «On s'est vu trop beau»
Victime d'un coup sur un orteil dimanche au RM Hamm Benfica, Henid Ramdedovic a dû faire l'impasse sur la sortie à Differdange (1-5). Le défenseur central devrait retrouver sa place dans une équipe à la dérive. Diagnostic d'une lente descente en enfer.
Henid Ramdedovic, qui conteste ici un ballon à Omar Er Rafik, est conscient que le club doit rapidement sortir de la spirale négative.