Changer d'édition

Football / BGL Ligue: Henri Bossi: «Le plus mauvais moment pour jouer le Progrès»
Sport 5 min. 28.10.2015 Cet article est archivé

Football / BGL Ligue: Henri Bossi: «Le plus mauvais moment pour jouer le Progrès»

Henri Bossi ne veut ni jouer à la défense à outrance, ni l'attaque à tout-va, mais trouver le bon mélange

Football / BGL Ligue: Henri Bossi: «Le plus mauvais moment pour jouer le Progrès»

Henri Bossi ne veut ni jouer à la défense à outrance, ni l'attaque à tout-va, mais trouver le bon mélange
Photo: Ben Majerus
Sport 5 min. 28.10.2015 Cet article est archivé

Football / BGL Ligue: Henri Bossi: «Le plus mauvais moment pour jouer le Progrès»

Henri Bossi s'apprête à retrouver le Progrès Niederkorn, un club qui lui a été cher. L'entraîneur wiltzois refuse de revenir sur le passé brûlant, mais se penche volontiers sur les lacunes de son équipe qui n'a inscrit que deux buts en dix matches. Un peu maigre...

Henri Bossi s'apprête à retrouver le Progrès Niederkorn, un club qui lui a été cher. L'entraîneur wiltzois refuse de revenir sur le passé brûlant, mais se penche volontiers sur les lacunes de son équipe qui n'a inscrit que deux buts en dix matches. Un peu maigre...

Propos recueillis par Christophe Nadin

Henri Bossi, pourquoi ne voulez-vous pas parler du Progrès?

Parce que je suis actuellement à Wiltz et que la situation des autres clubs ne m'intéresse pas.

Le mot «inquiétante» est-il le bon pour évoquer la situation actuelle de votre club?

La saison dernière, on avait déjà enterré Wiltz à la trêve hivernale. On doit encore jouer Niederkorn, Grevenmacher et Etzella avant l'hiver. Si on gagne un match, on peut dépasser Ettelbruck. On peut se sauver. Mais le constat est là, on ne marque pas.

Pourquoi?

C'est un tout. Peut-être que l'on n'a pas encore trouvé la bonne formule, mais on se crée tout de même des occasions. Mais on ne les met pas au fond. Je constate qu'à part les matches contre Dudelange, Differdange et le Racing, les autres que l'on a perdus l'ont chaque fois été d'une courte tête. Comme dimanche dernier contre Hamm qui est une des meilleures équipes du championnat. On a pesé sur le match en seconde période.

Vous n'avez pas été non plus aidé par le recrutement...

Quand un club se sauve à la dernière journée, c'est difficile de planifier le recrutement. Cibler des joueurs pour la BGL Ligue ou la Promotion d'Honneur? On a des garçons qui donnent le maximum mais on manque d'équilibre. Il nous faudra deux joueurs à la pause hivernale plus deux ou trois autres lors du prochain mercato estival pour être compétitifs.

Sans parler de l'éternelle "Osmanovic dépendance"...

A cause de son bras cassé, Edis est arrivé en retard à la préparation. Je pensais travailler avec lui les trois semaines de pause que nous a offertes la trêve internationale, mais il est parti dix jours en vacances. C'est compliqué. Mais ce n'est pas uniquement lui qui a sauvé Wiltz la saison dernière.

Quand même...

Oui mais d'autres problèmes se sont accumulés depuis le début de saison. Faljic a été blessé, Cosic vient de reprendre, Oliveira n'a joué que deux ou trois matches. Et le mélange nouveaux - anciens n'a pas pris en raison du recrutement.

Puis on ne revoit plus non plus le Verbist du deuxième tour de la saison dernière...

Le foot, ce n'est pas une science exacte. Un jour tu es bon, le lendemain plus. Pourquoi Dortmund a-t-il été mauvais la saison dernière? C'est à Osmanovic, Verbist, mais aussi à des garçons comme Keita et Albanese de saisir leur chance devant. A Wiltz, tout le cadre est présent à l'entraînement. La mentalité est bonne. Même les blessés viennent nous voir. Mais il nous manque deux ou trois joueurs de qualité et on pourra bien travailler.

Christopher Verbist ne reproduit plus les mêmes prestations que celles de la saison dernière
Christopher Verbist ne reproduit plus les mêmes prestations que celles de la saison dernière
Photo: Ben Majerus

Depuis le début de la saison, avez-vous senti à un moment donné votre position personnelle fragilisée?

C'est normal que les joueurs qui comptent moins de temps de jeu soient fâchés avec l'entraîneur, mais dans l'environnement du club, les choses sont claires. Quand le comité a vu que les points escomptés n'étaient pas là, ils ont décidé de poursuivre quand même l'aventure. Et ce, même si on chute en Promotion d'Honneur. Le club est correct. Mais il ne faut pas se leurrer. Quand tu fais 31 points puis 30 puis 27, à un moment donné, tu finis par chuter.

Avec cinq points, vous êtes tout de même loin de vos objectifs, non?

J'espérais entre 14 et 16 points à la trêve. Si on gagne contre Etzella et Grevenmacher, on en aura 11. Avec tous les joueurs blessés, c'est acceptable. Si on fait une bonne préparation, on ne descendra pas.

Steve Majerus vient de quitter le club. C'était compliqué de travailler avec lui?

J'ai été surpris d'apprendre que le comité ne continue pas avec Steve. Moi, je suis là depuis cinq mois et je ne connais pas les problèmes qu'il y avait entre eux. La situation actuelle de Wiltz, ce n'est pas la faute de Steve.

Revenons au jeu. Le salut de Wiltz passe-t-il par un bétonnage en règle derrière ou par la volonté de produire du jeu?

Depuis le match à Rosport où nous avons pris un point, on est bien en place. On a gagné 1-0 contre Strassen. Qui d'autre a battu Strassen? On a perdu 0-2 à la Jeunesse puis 0-1 contre Hamm. On ne peut pas éternellement rester 15 m devant notre but. On essaye de faire le jeu et on a trouvé le bon mélange entre la défense et l'attaque. Mais on doit provoquer notre chance dans les derniers 20 m. La dernière passe est souvent mauvaise. Si on réussit ça, on va prendre des points.

C'est le meilleur moment pour prendre le Progrès?

Non, le plus mauvais. Ils peuvent déjà oublier les deux premières places et ils sont à six points de Differdange. Il faut voir si Strassen va tenir le coup mais j'y crois plus que Rosport la saison dernière. Ce sera difficile pour Niederkorn d'être européen. Sauf en passant par la Coupe...

Pour finir, peut-on vous demander les pronostics de cette onzième journée?

Progrès - Wiltz 1-1

Grevenmacher - Mondorf 1-0

Dudelange - Fola 2-2

Jeunesse - Strassen 2-1

RM Hamm Benfica - Rosport 3-1

Etzella - Differdange 0-2

Rumelange - Racing 1-2


Sur le même sujet

BGL Ligue: Romain Ruffier (Wiltz): «Nous manquons de Luxembourgeois»
Ecrasé 0-6 par Dudelange, lors de l'ouverture du championnat, Wiltz va connaître un mois d'août difficile et passera un test intéressant dimanche à Rumelange, une formation appréciée par Romain Ruffier. Par la même occasion, le portier nordiste nous livre aussi ses «pronos» pour cette deuxième journée de BGL Ligue.
Romain Ruffier apprécie les valeurs véhiculées par l'USR mais il ne lui déplairait pas de prendre un point à Rumelange dimanche.
Football: Julien Weber (FC Differdange 03): «Ça se jouera sur un détail ou un exploit»
Pilier de la formation differdangeoise, Julien Weber est désormais un habitué des duels fratricides avec le Progrès. Heureux de retrouver la compétition après la trêve internationale, le portier français sait que son club est dans l'obligation de s'imposer pour ne pas voir s'échapper son voisin. Comme de coutume, la décision se fera «sur un détail ou un exploit».
Julien Weber avait hâte de reprendre la compétition. Le voilà servi avec un derby tout chaud ce dimanche.