Changer d'édition

Football / Avec le préparateur physique du FC Metz: Robert Duverne: «Nos joueurs ont le goût de l’effort et du travail»
Sport 3 min. 09.04.2015

Football / Avec le préparateur physique du FC Metz: Robert Duverne: «Nos joueurs ont le goût de l’effort et du travail»

Robert Duverne a de l'ambition. Pas sûr qu'il s'éternise à Saint-Symphorien.

Football / Avec le préparateur physique du FC Metz: Robert Duverne: «Nos joueurs ont le goût de l’effort et du travail»

Robert Duverne a de l'ambition. Pas sûr qu'il s'éternise à Saint-Symphorien.
Hervé Kuc
Sport 3 min. 09.04.2015

Football / Avec le préparateur physique du FC Metz: Robert Duverne: «Nos joueurs ont le goût de l’effort et du travail»

Arrivé au FC Metz en août 2014, Robert Duverne s'est attelé à amener l'effectif confié à Albert Cartier au meilleur de sa forme. L'ex-préparateur physique de Lyon et de l'équipe de France regrette la pause forcée avant d'accueillir Lens (18 avril). Sera-t-il encore messin la saison prochaine?

Arrivé au FC Metz en août 2014, Robert Duverne s'est attelé à amener l'effectif confié à Albert Cartier au meilleur de sa forme. L'ex-préparateur physique de Lyon et de l'équipe de France regrette la pause forcée avant d'accueillir Lens (18 avril). Sera-t-il encore messin la saison prochaine?

• Robert Duverne, dans quel état de forme se trouve le groupe de joueurs du FC Metz?

A partir du moment où on dispose d'un groupe au grand complet, on peut affirmer qu'il se porte bien. Nous devons faire face à deux interruptions dues au calendrier, avec une nécessité de faire deux programmes d'endurance. Le niveau physique est là, il faut maintenant l'adapter jusqu'à la mi-mai.

• La condition physique s'est-elle améliorée depuis votre arrivée au club?

Elle avait un niveau certain, le but étant que cette condition physique puisse s'exprimer sur le terrain. Les joueurs ont eu leur saison, même s'il reste encore sept matchs à disputer, et il faudra forcément améliorer la préparation pour la prochaine saison.

• Juan Falcon a dû faire face à deux blessures musculaires. Pourquoi?

Il avait un besoin d'adaptation par rapport au championnat sud-américain. De plus, il est arrivé dans une compétition de Ligue 1 qui est exigeante et d'un très bon niveau. Juan manquait d'endurance et sa première blessure l'a stoppé dans son élan. Ensuite, il est parti en sélection, s'est blessé et nous n'avons pas pu travailler comme nous le souhaitions. Des rappels nécessaires étaient au menu mais nous avons été obligés de jongler avec tous ces paramètres.

• Les joueurs messins sont-ils plus ou moins robustes que ceux de Lyon ou de l'équipe de France?

On ne peut pas comparer les effectifs et les calendriers respectifs aussi facilement. On ne transpose pas non plus les efforts que tel ou tel joueur doit produire en fonction de la difficulté et de l'enchaînement des matchs. Nos joueurs ont le goût de l'effort et du travail. Mais le niveau est aussi différent.

• Le FC Metz accueillera le RC Lens le 18 avril prochain. Est-ce une bonne chose?

Non. C'est beaucoup trop long et pas forcément adapté. Nos décideurs ont fait un drôle de calendrier, ne pensant pas qu'une équipe comme le Paris-Saint-Germain pouvait se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Résultat: on apprend le report et la nouvelle date du match seulement 15 jours avant. On ne peut rien anticiper. C'est gênant car cela intervient très rapidement après une première trêve internationale qui, elle, était prévue. Ça fait beaucoup.

• Allez-vous alléger la charge de travail en cette fin d'exercice?

On va suivre une progression normale et on va travailler différemment. Il faut séparer le quantitatif et le qualitatif. Le niveau physique est atteint. Pour le dernier sprint, il va falloir surtout doser les séances et pouvoir faire récupérer les garçons lorsque la répétition des rencontres nous l'imposera.

• Quel bilan faites-vous de votre aventure messine?

C'est encore un peu tôt et je n'aime pas dissocier le fonctionnement analytique de l'entrainement. Jusqu'ici, nous avons su éviter des séries de blessures et nous n'avons jamais vu notre équipe s'écrouler physiquement au cours d'une partie.

• Serez-vous au FC Metz la saison prochaine?

Je serai encore sous contrat avec le club. Tout m'amène à penser qu'il y aura une réflexion de ma part. J'ai de l'ambition et si un club qualifié pour la Ligue des champions pense à moi, j'étudierais la proposition. L'envie de continuer l'aventure dans un club qui soit calibré pour la Ligue 1 m'intéresse forcément. 

Propos recueillis par Hervé Kuc


Sur le même sujet

Football: Franck Signorino: «Au FC Metz, je reviens à la maison»
Parti du FC Metz en 2005, Franck Signorino (34ans) est de retour en Moselle. Un contrat d’un an en poche et l’envie d’aider Mathieu Udol à s’affirmer au poste de latéral gauche. L’ex-joueur du stade rémois se veut également ambitieux : il entend jouer le plus de rencontres en Ligue 1.
Franck Signorino est de retour dans la maison grenat pour apporter toute son expérience.