Changer d'édition

Football / Avec le gardien de l'Ukraine, Andriy Pyatov: «Le Luxembourg peut être un adversaire très dangereux»
Sport 2 min. 11.06.2015

Football / Avec le gardien de l'Ukraine, Andriy Pyatov: «Le Luxembourg peut être un adversaire très dangereux»

Andriy Pyatov, le portier ukrainien, a noté la vitesse des éléments offensifs luxembourgeois

Football / Avec le gardien de l'Ukraine, Andriy Pyatov: «Le Luxembourg peut être un adversaire très dangereux»

Andriy Pyatov, le portier ukrainien, a noté la vitesse des éléments offensifs luxembourgeois
Sport 2 min. 11.06.2015

Football / Avec le gardien de l'Ukraine, Andriy Pyatov: «Le Luxembourg peut être un adversaire très dangereux»

Agé de 30 ans, le gardien de but de la sélection ukrainienne et du Shakhtar Donetzk, Andriy Pyatov est un routinier de la scène internationale. Présent au match aller au stade Josy Barthel le 15 novembre dernier, il s'apprête à croiser à nouveau la route du Luxembourg ce dimanche (18h) à Lviv, en éliminatoires de l'Euro 2016 (groupe C).

Agé de 30 ans, le gardien de but de la sélection ukrainienne et du Shakhtar Donetzk Andriy Pyatov est un routinier de la scène internationale. Présent au match aller au stade Josy Barthel le 15 novembre dernier, il s'apprête à croiser à nouveau la route du Luxembourg ce dimanche (18h) à Lviv, en éliminatoires de l'Euro 2016 (groupe C).

  • Andriy, à quoi vous attendez-vous ce dimanche face à la sélection luxembourgeoise?

Malgré notre victoire par trois buts à zéro à l'aller (le 15 novembre 2014, avec un triplé de Yarmolenko, ndlr), nous avons constaté que le Luxembourg peut être un adversaire très dangereux. Le score de 3-0 ne reflétait en effet pas le déroulement du match. Le Luxembourg avait galvaudé de nombreuses occasions ce soir-là, et nous pouvons nous estimer heureux qu'ils n'avaient pas pu les concrétiser. Car ils avaient hérité d'au moins autant de possibilités que nous.

  • Aviez-vous à cette occasion pointé un joueur luxembourgeois en particulier?

Non, pas spécialement. Il m'est cependant apparu clairement que les joueurs à vocation offensive étaient très rapides. Ils excellent dans l'art de la contre-attaque.

  • Cela constitue-t-il une surprise pour vous?

Oui, quand même un peu. Bien sûr, nous avions analysé le jeu de l'adversaire en vidéo, et nous avions relevé que la sélection luxembourgeoise avait une inclinaison bien plus offensive que par le passé. Au fil du match, il est devenu évident que cette équipe était encore bien plus forte et dangereuse quand elle attendait patiemment l'adversaire, pour repartir en contre.

  • Il n'y aura donc pratiquement plus la moindre inconnue pour vous au moment d'entrer sur le terrain de Lviv, dimanche...

Non, car je suis convaincu que notre staff technique aura préparé cette rencontre avec la plus grande minutie, dans les moindres détails. Naturellement, nous sommes favoris. A Lviv, nous pouvons toujours compter sur le soutien inconditionnel de nos supporters. En retour, nous voudrons les récompenser en livrant la meilleure prestation possible.

  • A combien évaluez-vous les chances de l'Ukraine de se qualifier pour la phase finale de l'Euro 2016 en France?

Nous ne pouvons plus nous autoriser le moindre faux-pas. Comme par le passé déjà, nous avons lâché quelques points importants en début de campagne et nous sommes donc lancés dans une course-poursuite. Nous nous sommes mis tout seuls en difficulté.

  • Dans le contexte délicat de la guerre en Ukraine, parvenez-vous quand même à vous concentrer sur le football?

Il est évident que nous rêvons tous de paix dans notre pays. Peut-être cela deviendra-t-il réalité dans un futur proche? Je reste en tout cas convaincu que le football est un vrai facteur d'unité entre les hommes.

Propos recueillis par Miron Goihma; traduction par Joe Turmes et Jean-François Colin




Sur le même sujet

Tom Saintfiet: «J'ai vu 112 matches en cinq mois»
Globe-trotter de la planète foot, le Belge Tom Saintfiet a repris la sélection maltaise il y a cinq mois. Boulimique de ballon rond, le technicien flamand a vu toutes les équipes du pays mais doit opérer un choix parmi 56 joueurs.
Tom Saintfiet connaît tous les joueurs luxembourgeois par coeur.