Changer d'édition

Avec Italie-Angleterre, l'Euro finit en apothéose
Sport 4 3 min. 11.07.2021
Football

Avec Italie-Angleterre, l'Euro finit en apothéose

Lorenzo Insigne comme Harry Kane auront marqué la compétition. Mais un seul aura le sourire dimanche soir.
Football

Avec Italie-Angleterre, l'Euro finit en apothéose

Lorenzo Insigne comme Harry Kane auront marqué la compétition. Mais un seul aura le sourire dimanche soir.
Photo : AFP
Sport 4 3 min. 11.07.2021
Football

Avec Italie-Angleterre, l'Euro finit en apothéose

Qui régnera sur l'Europe du foot? La bataille de Wembley s'annonce furieuse, bruyante et emballante ce dimanche (21h) entre l'Angleterre, aux ambitions gonflées par la présence massive de ses supporters, et l'Italie avide de retrouver sa majesté.

(AFP) - La pression n'a fait que monter ces dernières heures chez les «Three Lions» comme dans le camp de la «Squadra Azzura», les deux derniers adversaires de l'Euro 2020 essayant de ne pas montrer de nervosité toutefois. Comme si disputer une première finale depuis le Mondial-1966 ne pouvait pas faire trembler les jambes des Anglais. Comme si affronter un public massivement hostile ne faisait pas cogiter les Italiens.


Bienvenue (enfin) au Stade de Luxembourg
Du retard, un budget qui gonfle : le chantier du nouvel équipement sportif situé à la Cloche d'Or n'aura pas manqué de rebonds inattendus. Maintenant place au jeu, avec deux matches test le 14 juillet et plus de 1.500 spectateurs attendus.

«Nous sommes très calmes. Nous avons une grande confiance en nos joueurs et nous avons grandi durant ce tournoi», assurait samedi le sélectionneur anglais Gareth Southgate. «On doit être tranquille, tout en sachant que ce sera un match très difficile pour plein de raisons», l'avait devancé son homologue italien Roberto Mancini. 0-0, balle au centre.

Le stade mythique du nord-ouest de Londres, Wembley, attendait en tout cas une telle fête depuis bien longtemps. C'est déjà ici que la sélection anglaise a décroché son seul trophée majeur, en soulevant la Coupe du monde il y a un peu plus d'un demi-siècle.

65.000 supporters attendus

En 1966, Southgate n'était pas né. L'élégant barbu de 50 ans, au flegme so british, fait partie de cette génération qui a enchaîné les désillusions les unes après les autres. En demi-finale de l'Euro 1996, dans un Wembley plein à craquer, c'est même lui qui avait raté le dernier tir au but face à l'Allemagne (1-1, 5-6 t.a.b.).

L'ancien joueur a longtemps souffert de reproches et insultes, mais cette période sombre est bel et bien finie. Désormais, les fans anglais chantent à sa gloire dans le métro, les pubs ou au stade, avec l'entêtant «You're the one» inspiré d'un tube du groupe Atomic Kitten. Et l'atmosphère s'annonce encore très festive dimanche même si la police de Londres a fortement déconseillé les rassemblements spontanés de fans face à la flambée de cas de Covid-19 liée au variant Delta, plus contagieux.

Le stade de Wembley devrait de nouveau entrer en fusion, comme lors de la victoire acquise en prolongation contre le Danemark (2-1), devant les 64.950 spectateurs recensés par l'UEFA.

Dimanche soir, les Italiens devront hurler pour se faire entendre puisque moins de 10.000 billets leur seront réservés. La majorité de ces places sera occupée par des fans italiens habitant en Grande-Bretagne. Seul un millier de supporters venus d'Italie ont été autorisés à dribbler la quarantaine imposée aux étrangers, à condition de fournir un test PCR négatif, emprunter des vols dédiés et respecter une période d'isolement au retour.


TOPSHOT - Italy's midfielder Jorginho (C) celebrates with teammates after scoring in a penalty shootout and winning the UEFA EURO 2020 semi-final football match between Italy and Spain at Wembley Stadium in London on July 6, 2021. (Photo by Carl Recine / POOL / AFP)
Jorginho envoie l'Italie en finale
La Squadra azzura a gagné son billet pour l'ultime rencontre de la compétition, mardi soir. L'Espagne aura su se montrer un adversaire redoutable, mais l'équipe de Mancini a pris le dessus aux tirs au but.

En infériorité numérique à Wembley, certains Italiens ont aussi critiqué ces dernières heures le penalty discutable accordé aux Anglais contre le Danemark, disant craindre un éventuel favoritisme envers les hôtes anglais. «Les polémiques sur le risque d'un éventuel arbitrage défavorable ne font pas honneur à notre tradition sportive», a évacué Gabriele Gravina, président de la fédération italienne.

Et pour le défenseur italien Leonardo Bonucci, pas question de polémiquer: «On ne pense qu'à jouer au foot, à s'amuser et à apporter de l'enthousiasme. Le reste, ce sont des bavardages», a glissé le joueur de la Juventus Turin.

Victorieuse de l'Espagne (1-1 a.p., 4-2 t.a.b.) mardi aux tirs au but, la séduisante Italie redressée par Roberto Mancini rêve désormais de rééditer l'exploit des Portugais en 2016, eux qui avaient brisé les espoirs de la France, pays organisateur. Le défi est en tout cas immense face à une équipe d'Angleterre réputée pour sa défense de fer, uniquement prise en défaut sur un coup franc danois, son attaque tirée vers le haut par le redoutable Kane et l'insaisissable Raheem Sterling, et qui dispose, avec Mason Mount et Jack Grealish, de meneurs à la hauteur. Place à la grande finale!


Sur le même sujet

L'Angleterre ne pouvait pas rater ça: Harry Kane et les siens seront bien au rendez-vous du dernier carré de l'Euro, programmé à Londres dans leur stade de Wembley. Les Danois qui ont pris le dessus sur les Tchèques aussi.
TOPSHOT - England's midfielder Jordan Henderson celebrates scoring the team's fourth goal during the UEFA EURO 2020 quarter-final football match between Ukraine and England at the Olympic Stadium in Rome on July 3, 2021. (Photo by Ettore Ferrari / POOL / AFP)
Séduisante, rapide et décomplexée, la "Nazionale" a frappé fort en écœurant la défense de la Belgique (2-1), vendredi à Munich. Le onze de Roberto Mancini rejoindra l'Espagne en demi-finale de l'Euro.
Belgium fans react to their team's defeat after the UEFA EURO 2020 quarter-final football match between Belgium and Italy at the Allianz Arena in Munich on July 2, 2021. (Photo by Matthias Hangst / POOL / AFP)
Si les Diables Rouges suscitent intérêt et sympathie, il faudra que les joueurs de foot belges battent l’Italie ce vendredi soir pour engendrer une véritable liesse populaire.
Portugal's defender Diogo Dalot (R) fouls Belgium's midfielder Thorgan Hazard during the UEFA EURO 2020 round of 16 football match between Belgium and Portugal at La Cartuja Stadium in Seville on June 27, 2021. (Photo by THANASSIS STAVRAKIS / POOL / AFP)
La Suède a mis du temps à plier mais a finalement rompu en toute fin de rencontre face à l'Ukraine en huitième de finale d'un tournoi européen qui vient de replacer l'Angleterre dans le camp des favoris.
Ukraine's defender Oleksandr Zinchenko celebrates at the end of the UEFA EURO 2020 round of 16 football match between Sweden and Ukraine at Hampden Park in Glasgow on June 29, 2021. (Photo by Paul ELLIS / POOL / AFP)
Des décennies que les Britanniques n'avaient pas pris le dessus sur le onze allemand, mais ce mardi les Anglais tenaient leur revanche. Les voilà maintenant en lice pour les quarts de finale de façon inespérée en début de tournée.
England's forward Harry Kane (C) celebrates with England's forward Raheem Sterling (L) and England's midfielder Jack Grealish after their win in the UEFA EURO 2020 round of 16 football match between England and Germany at Wembley Stadium in London on June 29, 2021. (Photo by Andy Rain / POOL / AFP)
Les champions du monde ont été mis au tapis par la Suisse lundi soir à Bucarest, lors des huitièmes de finale de l'Euro. Après avoir égalisé 3-3, la «Nati» s'est imposée 5 à 4 aux tirs au but, se qualifiant pour le match de vendredi face à l'Espagne.
TOPSHOT - France's forward Olivier Giroud reacts to the defeat in the UEFA EURO 2020 round of 16 football match between France and Switzerland at the National Arena in Bucharest on June 28, 2021. (Photo by FRANCK FIFE / POOL / AFP)