Changer d'édition

Football / Avant St-Etienne - Metz (dimanche): Albert Cartier: «Aucune équipe ne sera décrochée cette saison»
Sport 4 min. 22.10.2014

Football / Avant St-Etienne - Metz (dimanche): Albert Cartier: «Aucune équipe ne sera décrochée cette saison»

Albert Cartier est satifsfait de la bonne tenue de sa défense. «Une équipe qui veut se maintenir se doit d'avoir un secteur défensif performant», dit-il.

Football / Avant St-Etienne - Metz (dimanche): Albert Cartier: «Aucune équipe ne sera décrochée cette saison»

Albert Cartier est satifsfait de la bonne tenue de sa défense. «Une équipe qui veut se maintenir se doit d'avoir un secteur défensif performant», dit-il.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 22.10.2014

Football / Avant St-Etienne - Metz (dimanche): Albert Cartier: «Aucune équipe ne sera décrochée cette saison»

L'entraîneur du FC Metz revient sur le partage des points concédé par sa formation face à Rennes (0-0), présente le déplacement à St-Etienne et évoque le cas de Chris Philipps.

L'entraîneur du FC Metz revient sur le partage des points concédé par sa formation face à Rennes (0-0), présente le déplacement à St-Etienne et évoque le cas de Chris Philipps.

• Albert, avec le recul, estimez-vous que vos joueurs auraient pu prendre le meilleur sur Rennes samedi dernier?

Je suis certain d'une chose: l'équipe qui aurait réussi à marquer aurait certainement remporté cette rencontre. Pour le reste, il me semble que nous aurions pu faire mieux et distancer les Rennais mais uniquement sur un coup de pied arrêté. Avec du recul, ce résultat me semble très logique.

• Le FC Metz possède une excellente défense (5e, 9 buts encaissés) malgré des modifications effectuées depuis le début de saison. Est-ce une vraie assurance pour la suite de la compétition?

Une équipe qui veut se maintenir se doit d'avoir un secteur défensif performant. Reims (20 buts encaissés), Lens (13), Evian (18) encaissent plus de buts que nous et cela nous permet d'être devant eux au classement. Notre bloc défensif a été modifié mais les garçons sont tous "dedans", ils sont tous concernés et la concurrence est très présente. J'ai quatre défenseurs centraux à ma disposition, forcément cela permet d'avoir de l'émulation à l'entraînement. Au final, chacun est obligé de jouer à fond à chaque partie et d'être très concentré. Cette saison en Ligue 1, aucune équipe ne sera décrochée, la bataille va être rude.

• En début de saison, vous nous aviez avoué que vous faisiez de St-Etienne (5e, 17 points) un de vos favoris dans la course au titre. Avez-vous changé d'avis?

Non! C'est une formation équilibrée qui possède les atouts nécessaires pour aller chercher le titre en Ligue 1. Quand ses joueurs du milieu de terrain opèrent un pressing collectif sur ton équipe, ils sont capables de te broyer! C'est impressionnant et cela peut faire très mal. Les Verts affichent un très bon état d'esprit, une organisation de travail logique et bénéficient de solutions de rechange. Chez eux, tout est axé sur le jeu vers l'avant. Pour le moment, ils ont inscrit le même nombre de buts que nous (10) mais leur puissance de feu va revenir.

• Les Stéphanois affrontent l'Inter de Milan ce jeudi soir en Europa Ligue. Cela peut-il vous profiter?

Oui si une fatigue supplémentaire venait s'ajouter à ce déplacement. Pour le moment, St-Etienne ne pense pas au FC Metz alors que nous pensons à cette partie depuis dimanche dernier. Les Verts ont ce match en tête car ils vont affronter une équipe qui a un nom réputé. On verra dimanche si on peut profiter d'une supposée fatigue et si tout cela nous sera au final profitable.

• L'équipe 2 du FC Metz, qui évolue en CFA (12e sur 16), s'est inclinée (0-2) à domicile face à Drancy (15e), alors qu'elle comptait Sido, Vion, Andrada, Philipps et Palomino dans ses rangs. Est-ce inquiétant?

C'est un bon rappel à l'ordre en effet. A chaque fois que tu affrontes une équipe parisienne tu sais qu'elle va t'imposer un défi physique. Ce n'est pas face à Drancy que tu peux montrer que tu as le niveau pour évoluer en Ligue 1, mais c'est dans ce genre de match que les joueurs doivent se forger une personnalité. C'est une bonne leçon à méditer. Nous avons joué d'une manière trop prévisible pour les surprendre.

• Chris Philipps (20 ans) ne fait plus partie du groupe appelé à évoluer en Ligue 1. Pourquoi?

Ce n'est pas facile pour Chris en ce moment mais il n'est pas résigné. Je le vois à l'entraînement et lors des matchs internationaux qu'il dispute avec l'équipe du Luxembourg et il me parle de son ressenti. J'estime qu'il apprend plus en côtoyant des garçons comme Malouda ou N'Daw que lors de ses matchs en National disputés avec nous, il y a deux ans.

• Vous possédez neuf milieux de terrain dont au moins quatre dans le secteur de la récupération. Philipps va-t-il être obligé de faire "banquette" cette saison?

Il est certain qu'à son âge on veut jouer et cette situation ne peut pas durer deux ans. Chris ne l'accepterait pas et ce ne serait pas bon pour lui. Mais, il n'y a rien de dramatique à ce qu'un jeune de son âge vive à l'intérieur d'un groupe expérimenté pendant une saison entière, pour ensuite s'épanouir en Ligue 1.

Propos recueillis par Hervé Kuc


Sur le même sujet