Changer d'édition

Football / Après Mondorf - Progrès (1-0): Anthony Guerra: «Mondorf va se sauver»
Sport 2 min. 15.03.2015

Football / Après Mondorf - Progrès (1-0): Anthony Guerra: «Mondorf va se sauver»

Anthony Guerra a été un poison pour la défense du Progrès

Football / Après Mondorf - Progrès (1-0): Anthony Guerra: «Mondorf va se sauver»

Anthony Guerra a été un poison pour la défense du Progrès
Christian Kemp
Sport 2 min. 15.03.2015

Football / Après Mondorf - Progrès (1-0): Anthony Guerra: «Mondorf va se sauver»

La déception de Thomas Gilgemann contrastait avec le bonheur du camp mondorfois samedi soir après la victoire de l'US sur le Progrès un but à rien. Le directeur sportif du Progrès refuse pourtant de parler de mini-crise.

La déception de Thomas Gilgemann contrastait avec le bonheur du camp mondorfois samedi soir après la victoire de l'US sur le Progrès un but à rien. Le directeur sportif du Progrès refuse pourtant de parler de mini-crise.

• Thomas Gilgemann (recruteur au Progrès): «On n'a pas a été à la hauteur de ce que l'on peut faire et de ce que l'on sait faire. Il y a une problématique dans le championnat: le Top 5 est attendu par des équipes compactes. Ce n'est pas une excuse. Mondorf a très bien joué sa carte. A nous de trouver des solutions pour surmonter ce genre d'écueil. Le Progrès ne traverse pas de mini-crise. On est costaud si on arrive à aligner une défense complète, ce que nous avons rarement réussi à faire depuis le début de championnat. Il y avait quand même un but valable qui nous a été annulé. Si on égalise, on prend ce point. J'espère que ce ne sera pas un point qui comptera en fin de saison. Je ne comprends pas comment on peut siffler un hors-jeu quand un joueur (Bouzid) vient de derrière. L'erreur est humaine. Dans trois jours, c'est le derby. Un tout autre match. On aura déjà oublié celui-ci.»

• Anthony Guerra (Mondorf): «Ça fait plaisir au regard des derniers matches où nous avons perdu des points bêtement comme contre Käerjéng ou Grevenmacher. Là, on gagne contre un candidat à l'Europe. On a fait un bon match comme en témoignent les quelques occasions en première mi-temps. Cette victoire est méritée. On n'a rien lâché. L'état d'esprit des joueurs est exemplaire, même ceux qui sont entrés. Ce soir, on a eu un brin de réalisme de plus que les semaines précédentes. Je suis content de ma prestation. Un an après la disparition de mon grand-père, je le salue. On va se sauver.»

• Alex Semedo (Mondorf): «On a vu une équipe de Mondorf solide, qui a joué en bloc. On a prouvé que Mondorf n'était pas mort et que tout est possible pour rester en BGL Ligue. A la pause, le coach nous a dit qu'on avait livré une bonne première mi-temps mais qu'il ne fallait pas s'enflammer et ne pas aller les chercher trop haut. Ça aurait pu devenir dangereux en contre. On était concentré dès le début ce soir. Ce ne fut pas le cas tout le temps ces dernières semaines.»

Propos recueillis par Christophe Nadin


Sur le même sujet

Paroles de techniciens après la 2e journée en Division 1: Pedro Teixeira (Medernach): «Mon équipe manque encore de maturité»
Luc Muller (Berbourg) imaginait l'équipe de Kayl-Tétange plus forte, Jhemp Almeida (Red-Black Egalité) n’a pas compris la décision de l’arbitre central, contestée par son assistant, sur l’égalisation de Belvaux. Quant à Johann Bourgadel (Sanem), il a vécu des sensations folles, tandis que Massimo D’Amaro (Munsbach) a vu une équipe avec un sacré caractère.
Coach Joao Pedro Teixeira Fonseca (Medernach) / Division 1 Serie 1 FC 72 Erpeldange - Blo Weiss Medernach / 28.08.2016 / Erpeldange / Terrain 1 / Luxembourg / Photo Julien Ramos / Imagify
Football: Julien Weber (FC Differdange 03): «Ça se jouera sur un détail ou un exploit»
Pilier de la formation differdangeoise, Julien Weber est désormais un habitué des duels fratricides avec le Progrès. Heureux de retrouver la compétition après la trêve internationale, le portier français sait que son club est dans l'obligation de s'imposer pour ne pas voir s'échapper son voisin. Comme de coutume, la décision se fera «sur un détail ou un exploit».
Julien Weber avait hâte de reprendre la compétition. Le voilà servi avec un derby tout chaud ce dimanche.
Football / Les une-deux de Caza: Thomas Gilgemann: «On cherche la stabilité»
Arrivé d'Amnéville en 2006, Thomas Gilgemann, bientôt 31 ans, est resté fidèle au Progrès pendant huit saisons sur le terrain avant de rejoindre l'équipe dirigeante du club de Niederkorn. Notre consultant Pascal Carzaniga «cuisine» l'ancien latéral gauche devenu défenseur central sur les ambitions de son club et sur le rôle du capitaine dans une équipe. Premier volet ce mercredi: où va le Progrès? C'est parti pour les une-deux de «Caza».
"Et toi Thomas, seras-tu un jour entraîneur?" a demandé "Caza" à celui qui était encore le capitaine du Progrès la saison dernière?