Changer d'édition

Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
Sport 4 min. 18.05.2015

Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»

Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine

Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»

Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine
Photo: Fernand Konnen
Sport 4 min. 18.05.2015

Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»

L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.

L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.

La fête pour le titre a été sage?

Un titre, ça se fête dignement. Nous nous sommes tous retrouvés au stade Emile Mayrisch, l'équipe, le comité, les bénévoles, les supporters et le staff d'entraîneurs. C'est ce genre d'événement très convivial qui cimente un club. Certaines choses étaient préparées à l'avance, ensuite, on a improvisé.

Quelles sont les clés de la réussite du Fola cette saison?

En premier lieu, la continuité. La continuité du travail effectué ces dernières saisons. Nous avons constamment eu à l'esprit l'objectif d'améliorer l'équipe, d'apporter aussi du sang neuf. Autre facteur important: l'équipe a grandi mentalement. C'est un élément qui sera aussi primordial pour les années à venir. Nous avons surmonté la déception de la saison dernière au cours de laquelle nous avons perdu le titre sur le dernier match, et ce après avoir fait la course en tête. Nous nous en sommes servis. Le groupe a aussi un vécu d'une saison supplémentaire, ce qui n'est pas rien. Et la saison précédente, nous avions remporté le titre. Tous ces éléments nous ont permis de nous aguerrir et de nous renforcer mentalement. Les caractéristiques de l'un ou l'autre joueur se sont aussi affirmées ce qui a bénéficié à tout le groupe.

La saison du Fola n'a pas été un long fleuve tranquille, des points perdus bêtement, des difficultés dans le jeu. Le Fola, à un moment donné, a calé...

...Je veux bien caler à un moment donné et me retrouver champion avec 61 points à une journée de la fin du championnat! Ah oui, je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans. Au niveau du jeu produit, on a certes quelques fois moins bien joué malgré le travail effectué à l'entraînement, mais nous avons toujours conservé une énorme stabilité défensive. On savait que nous étions solides et que gagner sur le score de 1-0 n'était vraiment pas un problème. C'est aussi une qualité de savoir remporter un match sur le score de 1-0. Cette saison, nous avons marqué davantage de buts en seconde période. L'ouverture de score plus tardive a peut-être pesé sur la qualité de notre jeu. Face à des formations hyper regroupées, il a fallu les «travailler» physiquement pour parvenir à nos fins. Mais c'est un constat: nous avons conclu nos rencontres en notre faveur plus tardivement que les deux saisons précédentes.

Vous n'aimez pas ressortir de joueurs en particulier mais vous avez pu compter sur des meneurs d'hommes et des leaders techniques. Pouvez-vous nous en parler?

Ce ne serait pas correct de ressortir l'un ou l'autre car la force de cette équipe est son collectif, un collectif formé de joueurs de qualité avec une bonne mentalité. Nous avons perdu le premier match de la saison (contre le Progrès 0-1) pour ensuite enchainer 18 matches sans défaite. C'est pourquoi, à tort ou à raison, je n'ai pas changé grand-chose à l'équipe. Mais, à un moment donné, on a fait appel à des joueurs qui avaient moins, ou pas du tout, de temps de jeu, et tous ont répondu présent car ils avaient conservé la motivation même si leur situation n'était pas facile à vivre.

Quels ont été les tournants de cette saison?

Nous avons d'abord gagné nos confrontations directes avec les équipes du haut du tableau, notamment les deux matches de championnat contre Dudelange. Nous avons aussi bien négocié la situation lorsque Differdange et Dudelange étaient revenus à un et deux points en allant gagner le derby eschois (1-0). Nous avions changé plusieurs choses dans l'équipe et fait confiance à des joueurs qui n'avaient pas beaucoup de temps de jeu. Cela a permis de remettre tout le monde dans le même sens.

Stefano Bensi soulignait dimanche que la concurrence ne dormait pas. Quelles sont les priorités du Fola?

Nous devons progresser dans tous les domaines. Au niveau des infrastructures d'abord et, dans trois semaines pour notre préparation, nous allons bénéficier de nouveaux vestiaires et d'une salle de musculation plus grande. Ces outils vont nous permettre de travailler différemment et mieux. Nous allons réfléchir à améliorer notre fonctionnement au niveau des méthodes d'entraînement, de leur intensité et de leur volume afin que l'équipe soit encore meilleure.

Ces aspects nous amènent à vos diplômes d'entraîneur et à la licence UEFA Pro que vous allez passer.

Après des examens préalables, j'ai été retenu par la fédération allemande et je commence ma formation à partir du 8 juin. Je suis d'ailleurs le seul étranger à avoir été retenu et je fais partie des derniers 24 candidats sur 78 postulants. La présence au cours étant obligatoire à 85% sur une période de dix mois je serai donc absent du lundi au mercredi. Mais nous avons la chance d'avoir un staff qui travaille ensemble, en pleine confiance, avec la même ligne de conduite, ça ne devrait donc pas être un problème.

Propos recueillis par Didier Hiégel


Sur le même sujet

Football / BGL Ligue: Mauro Castellani: «Je ne sens pas bien ce Dudelange-là»
Après avoir écumé les clubs du sud du pays tout au long de sa carrière de portier et d'entraîneur des gardiens, Mauro Castellani s'est embarqué depuis le mois de janvier dernier dans l'aventure du RFCUL. Celui qui a passé dix ans à Käerjéng pronostique un succès... rumelangeois face à l'UNK et une victoire du Fola à Dudelange.
Pour Mauro Castellani, un Stefano Bensi en forme est un gage de succès pour le Fola.