Football

A Dudelange les trois points, au Progrès les regrets

Doublé de David Turpel (à droite) et victoire de Dudelange au Progrès
Doublé de David Turpel (à droite) et victoire de Dudelange au Progrès
Photo: Christian Kemp

Dominateur en première période, le Progrès Niederkorn s’est pourtant incliné par trois buts à rien. Dudelange, hyper-réaliste peut remercier le portier adverse pour l’avoir mis sur la voie du succès.

Par Thibaut Goetz

Le match. La rencontre démarre tambour battant. Le Progrès effectue une première incursion et sur le contre qui suit pour Dudelange, Flauss est contraint à une sortie loin de ses buts. Victime d’un léger contact avec Turpel il reste quelques instants au sol. Les premières minutes sont intenses et les duels très disputés, Niederkorn met beaucoup d’engagement. Sur un corner les Jaune et Noir vont se procurer leur première grosse occasion : MenaÏ place une tête, Dog tente ensuite de reprendre et un véritable coup de billard a lieu dans la défense dudelangeoise qui s’en sort très bien (10e). Menaï très actif dans ce début tente encore sa chance mais c’est repoussé par Schnell (14e).

Coup dur ensuite pour le F91 puisque Da Cruz, vraisemblablement victime d’un claquage cède sa place à Nakache (20e). Progressivement Dudelange commence à reprendre le contrôle du ballon mais se heurte à un adversaire bien organisé. Olivier Thill lance ensuite Menaï d’un superbe ballon , devancé in extremis par Joubert (41e). Poinsignon quelques secondes avant la pause se permet un slalom dans la défense adverse, s’écroule dans la surface mais l’arbitre désigne un coup-franc, l’action était litigieuse…

Une reprise acrobatique de Rossini fait passer un frisson dans la défense des visiteurs mais Joubert est impeccable encore (72e). Dudelange va bientôt doubler la mise, Turpel bien lancé par Nakache place un petit ballon piqué pour tromper Flauss tranquillement (2-0, 84e). Benzouien va ensuite marquer sur son premier ballon, lancé par Da Mota il crucifie Flauss de près (0-3 87e). Le score s’achève sur un score de 0-3 très sévère pour Niederkorn.

La note. 13/20 pour une partie au rythme très intéressant en première période malgré l’absence de buts. Plus tactique en seconde mi-temps, malgré la volonté du Progrès d’aller vite de l’avant.

Le fait du match. Penalty ou pas penalty ? L’arbitre belge de la rencontre semble avoir hésité un instant avant de siffler un coup franc à proximité de la surface de réparation à la 45e. La faute sur Poinsignon semblait pourtant bien à l’intérieur du grand rectangle.

L'homme du match. Sébastien Flauss. Bien malheureux le portier niederkornois. Sur un centre venu de sa droite il capte tranquillement le ballon et… le relâche juste devant Dave Turpel. Un but casquette sur une erreur individuelle, et qui vient gâcher une belle prestation collective. Le gardien du Progrès ressentait-il une gêne suite à son contact avec Turpel au coup d’envoi ?

FC Progrès Niederkorn – F91 Dudelange 0-3

Stade Jos Haupert, pelouse en bon état, arbitrage de M.Guerreiro (B) assisté de MM. Plumes et De Covinck. 989 spectateurs payants. Mi-temps : 0-0

Evolution du score: 0-1 (Turpel, 58e), 0-2 (Turpel, 84e), 0-3 (Benzouien, 87e).

Corners: 5 (3+2) pour le Progrès ; 6 (2+4) pour le F91.

Cartons jaunes: Sébastien Thill (83e, simulation pour le Progrès, Turpel (43e, pied haut), Malget (61e, faute sur Menaï), pour le F91.

  • Progrès : Flauss ; Ferino, Dog, Bouzid (cap.), Fiorani ; Garos, O.Thill, S.Thill, Poinsignon, Cassan (56e Rossini) ; Menaï.

Joueurs non-utilisés: Castellani, Soares, Lehnen, Da Fonseca.

Entraîneur: Pascal Carzaniga

  • F91: Joubert (cap.) ; De Sousa, Schnell, Prempeh, Malget ; Ibrahimovic, Da Mota, Dikaba, Da Cruz (20e Nakache), Pedro (70e Adler) ; Turpel (87e Benzouien).

Joueurs non-utilisés: Ney, Clepkens.

Entraîneur: Michel Le Flochmoan

Réactions

Valentin Poinsignon: "Pour moi c'était un match équilibré il n'y a pas de grosses occasions franches. Le tournant du match c'est l'erreur de Sébastien, après ils ont bien géré, mais leurs trois buts c'est trois cadeaux de notre part.

Ismael Bouzid: "On a essayé de trouver la solution, après c'est le football, et c'est beaucoup de déceptions ce soir. Il n'y avait rien à reprocher à l'équipe, un petit détail nous sort du match".