Changer d'édition

Football / 4e journée en Promotion d'Honneur: Valentin Tosolini: «Avec Remich-Bous, c’est tout ou rien»
Sport 3 min. 11.09.2015 Cet article est archivé

Football / 4e journée en Promotion d'Honneur: Valentin Tosolini: «Avec Remich-Bous, c’est tout ou rien»

Valentin Tosolini a songé à quitter le club la saison dernière. Bien lui en a pris, il a fêté le titre en D1.

Football / 4e journée en Promotion d'Honneur: Valentin Tosolini: «Avec Remich-Bous, c’est tout ou rien»

Valentin Tosolini a songé à quitter le club la saison dernière. Bien lui en a pris, il a fêté le titre en D1.
Sport 3 min. 11.09.2015 Cet article est archivé

Football / 4e journée en Promotion d'Honneur: Valentin Tosolini: «Avec Remich-Bous, c’est tout ou rien»

Transféré à Remich-Bous lorsque le club évoluait encore en Division 2, Valentin Tosolini (34 ans) a connu deux montées. Le capitaine découvre la Promotion d’Honneur. «Il faudra y aller de bon coeur chaque week-end pour espérer reconduire notre bail», clame-t-il.

Transféré à Remich-Bous lorsque le club évoluait encore en Division 2, Valentin Tosolini (34 ans) a connu deux montées. Le capitaine découvre la Promotion d’Honneur. «Il faudra y aller de bon coeur chaque week-end pour espérer reconduire notre bail», clame-t-il.

par Vincent Lommel

Valentin, une lourde défaite (0-3 contre Canach), une précieuse victoire (2-1 face à Kayl-Tétange) avant un périlleux déplacement au Titus-Pétange. L’entame de la saison est-elle déjà réussie?

Ne nous plaignons pas. Canach nous a souhaité la "bienvenue en PH". On s’est fait rentrer dedans. A Kayl, on a souffert mais l’essentiel fut acquis.

Le niveau de la PH est incomparable avec celui de la D1. Il faudra s’y acclimater. ..

L’impact physique est terrible. Nous n’avons pas le choix: y aller franco dans les duels est impératif  sous peine de déchanter. Notre jeu n’est pas très créatif ni exceptionnel à l’heure actuelle. Tout ira en s’améliorant. La rencontre au Titus sera compliquée.

Promu, Remich-Bous espère assurer son maintien. Jouable?

L’entraîneur Tino Marasco m’a dit «80% des montants redescendent illico presto en D1». Prendre des points face à nos rivaux sera primordial. Je n’ai pas envie de m’en contenter: il n’est pas question d’être des "pantins" lorsque nous affronterons des grosses pointures. Nous les titillerons.

La régularité sera aussi un élément important...

Je brûle un cierge. Avec Remich, c’est souvent tout ou rien...

Rejoindre la PH, était-ce... programmé?

Jusqu’en décembre 2012 au moment où j’ai choisi de quitter Thionville tant c’était la galère, j’avais toujours joué en France (Audun-le-Tiche et Magny). Je connaissais Eric Breckler (membre du comité de Bous). Il m’avait contacté pour m’expliquer le projet avec Remich-Bous: monter en PH. Bien m’en a fait d’accepter sa proposition car le club évolue à ce niveau. J’aurai dû venir au Luxembourg plus tôt.

Pour l'argent?

Pas du tout. Je n’ai jamais joué pour l’argent.

Le club était encore en D2 à votre arrivée. René Rippinger était entraîneur...

Le niveau de jeu laissait à désirer en D2, pas question de se mentir. Au-delà des considérations sportives, j’ai découvert un club convivial, avec des gens s’investissant sans compter. J’apprécie aussi une bonne troisième mi-temps.

Tino Marasco a succédé à Guy Rippinger durant l’été 2014. Quel genre de coach est-il?

Pour être honnête, j’ai songé à partir à cette époque. Nous restions sur une saison 2013-2014 chaotique, sans même avoir effectué une préparation physique en hiver. Bref. J’ai parlé avec Tino...

A-t-il réussi à vous convaincre?

Oui. Tino te donne envie d’aller au feu. J’ai été épargné par les blessures et, incroyable mais vrai, j’ai inscrit deux buts.

La montée en PH était au bout du chemin. Le mercato a été agité!

De nombreux joueurs sont arrivés, ce qui s’imposait. L’effectif est pléthorique (26, 27 éléments) et le rythme est plus élevé aux entraînements. La concurrence est saine.

A 34 ans, craignez-vous pour votre place de titulaire?

Etre capitaine ne garantit rien. Jouer au football à mon âge n’est que pur bonheur et je ne pense pas à la fin de carrière. Pourquoi ne pas intégrer le staff technique de Bous? On verra. Je suis un défenseur central assez sobre qui aime en "mettre une" de temps en temps. Il est important de savoir se faire respecter sur un terrain.

La 4e journée (dimanche à 16h)

Beggen - Käerjéng

Erpeldange - Mamer

Swift - Rodange

Sandweiler - Norden 02

Union Titus Pétange - Remich-Bous

Mondercange - Hostert

Kayl-Tétange - Canach




Sur le même sujet

Football / PH : Sandweiler et les promus devront batailler ferme
La rencontre Rodange - Mondercange, vendredi, ouvrira le bal de la saison 2015-2016 en Promotion d'Honneur. Avant les trois coups, nous vous proposons d'aller à la rencontre des 14 clubs qui composent l'antichambre de l'élite. Ce mardi place aux clubs qui n'auront qu'un objectif: survivre!
L'US Sandweiler de Makhtar Ndour s'est restructuré. Pour enfin vivre une saison trnaquille?