Changer d'édition

Flavio Becca: «La date limite se termine samedi»
Sport 2 min. 30.11.2018 Cet article est archivé

Flavio Becca: «La date limite se termine samedi»

Flavio Becca a porté le F91 jusqu'en phase de poules de la Ligue Europa. Aujourd'hui, il pourrait envisager de se mettre en retrait du football luxembourgeois.

Flavio Becca: «La date limite se termine samedi»

Flavio Becca a porté le F91 jusqu'en phase de poules de la Ligue Europa. Aujourd'hui, il pourrait envisager de se mettre en retrait du football luxembourgeois.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 2 min. 30.11.2018 Cet article est archivé

Flavio Becca: «La date limite se termine samedi»

Après le déjeuner protocolaire avec les dirigeants de l'AC Milan, Flavio Becca, le mécène de Dudelange depuis de longues années, a évoqué la fin de l'aventure avec le club de la Forge du Sud.

(DH avec jot). - Selon les informations récemment divulguées par Le Quotidien, il est indiqué que vous souhaitez quitter le F91 dans un délai de deux ans pour vous concentrer sur le club d'Hesperange?

J'ai dit que j'attendrai jusqu'au mois de décembre, la date limite indiquée se termine samedi. Il ne s'agit pas simplement d'une volonté de Flavio Becca. Depuis la date de la création du club, en 1991, il avait été promis que le club fusionné prendrait possession d'un nouveau stade. Nous sommes désormais en 2018. La promesse a été faite au conseil d'administration, et non à moi, de pouvoir utiliser une nouvelle enceinte. Maintenant, on nous a dit qu'avant 2023 rien n'est possible...Pourquoi devons-nous jouer en hiver à 15 heures? Parce que l'alimentation n'est pas assez puissante et que cela affecte l'éclairage ce qui fait que nous avons alors des joueurs qui ne voient pas suffisamment bien sur le terrain du stade Jos Nosbaum.

Quelles sont vos raisons pour investir à Hesperange?

J'ai grandi à Hesperange. J'ai toujours suivi le club et je suis d'avis que le potentiel est là. Le club possède un stade décent qui doit juste simplement être légèrement mis au goût du jour. Si nous voulons investir dans le travail des jeunes, nous devons nous assurer que cela est également possible à partir de l'infrastructure existante.

N'allez-vous pas regretter l'euphorie qui règne actuellement autour de F91?

Mais où sont tous ces fans quand on joue à Rosport ou à domicile? Nous jouons devant 300 spectateurs au stade Jos Nosbaum. C'est l'euphorie quand on joue ici à Milan. Il y a beaucoup de supporters ici car ils peuvent y passer un week-end prolongé. Mais il faut aussi des supporters au Luxembourg lors des matches habituels.

Dans ce cas, pourquoi ne pas davantage soutenir la Jeunesse, club à qui vous prêtez des joueurs?

La Jeunesse a aussi des infrastructures vieillissantes. Ma mère est originaire de Dudelange et j'ai grandi à Hesperange. Je n'irai pas à Wiltz c'est sûr. Si on me dit demain que Hesperange n'aura pas d'argent pour le football de la part de la commune, je pourrais aussi me mettre en retrait du football luxembourgeois. Je n'en ai pas besoin. Et peut-être que beaucoup de gens seraient heureux de mon retrait.

Que pensez-vous des rumeurs selon lesquelles votre fille Emma-Lou pourrait prendre la présidence de Jeunesse à moyen terme?

Ma fille (15 ans) est encore trop jeune. Elle aime suivre la Jeunesse parce qu'elle aime l'ambiance. Ce serait bien si nos clubs étaient un jour en concurrence. Mais d'abord, elle doit voir ce dont elle a envie.


Sur le même sujet

Prêts de joueurs: la FLF lance le référendum
La marge de manœuvre des clubs luxembourgeois dans les prêts de joueurs sera bientôt limitée. La FLF vient de lancer son référendum. On se dirige probablement vers quatre prêts maximum par saison, dont deux vers un même club.
Das Gebäude des Fußballverbandes in Monnerich.
Le F91 tombe en héros à San Siro
Stolz et Turpel ont offert un espoir fou à Dudelange, celui de battre l'AC Milan sur sa pelouse de San Siro. Mais les Rossoneri ont renversé la vapeur et se sont imposés 5-2 ce jeudi soir en Europa Ligue.
Dudelange a mené sur la pelouse de San Siro. Un authentique exploit suite au but de Dave Turpel à la 49e minute.