Changer d'édition

Feu vert pour Flavio Becca au FC Kaiserslautern
Flavio Becca va pouvoir réaliser son investissement estimé à 25 millions d'euros au FC Kaiserslautern

Feu vert pour Flavio Becca au FC Kaiserslautern

Photo: Yann Hellers
Flavio Becca va pouvoir réaliser son investissement estimé à 25 millions d'euros au FC Kaiserslautern
Sport 16.05.2019

Feu vert pour Flavio Becca au FC Kaiserslautern

Le club de Kaiserslautern, qui évolue en 3e Bundesliga, a confirmé chez nos confrères allemands du journal Die Rheinpfalz que l'offre de Flavio Becca était désormais privilégiée pour la reprise du club.

(JFC, avec dat). - «3-2 en faveur de Becca», titre Die Rheinpfalz dans son édition en ligne ce jeudi, expliquant que le Conseil consultatif du FC Kaiserslautern, réuni ce 16 mai, s'est prononcé dans sa majorité en faveur de l'investisseur luxembourgeois et de son projet sur le long terme, et ce, sur la recommandation de la direction du club, qui a d'ailleurs confirmé l'arrivée de Flavio Becca sur son site Internet.

Ce retournement de situation intervient après que l'offre de Flavio Becca avait, dans un premier temps, été laissée de côté pour privilégier le projet d'investisseurs locaux, mis en avant par Michael Littig, le président du Conseil de surveillance du club et membre du Conseil consultatif. Mais, vu que ces derniers n'ont pas pu apporter les garanties suffisantes à l'organisme de prêt Quattrex, la société financière a préféré ainsi privilégier l'offre du businessman luxembourgeois, estimée à 25 millions d'euros, voyant ses «emprunts mieux sécurisés avec l'investissement de Becca.»

Or, le FC Kaiserslautern a besoin du prestataire de services financiers Quattrex pour obtenir la licence en vue de la saison prochaine en troisième division, et les fonds doivent être disponibles à la Fédération allemande de football avant le 28 mai.

Rappelons que l'offre de Flavio Becca est estimée à 25 millions d'euros, soit un montant suffisant pour stabiliser les finances du club allemand à moyen terme.

A l'issue de la réunion du Conseil consultatif, Michael Littig a présenté sa démission.  «Il (Littig) justifie cette décision en déclarant qu'il veut ramener le calme et la sérénité dans les comités du club, et apporter une contribution importante à la pacification au sein du 1. FC Kaiserslautern.»

Sur le plan sportif, loin de sa gloire d'antan et de son dernier titre de champion d'Allemagne qui remonte à 1998, Kaiserslautern occupe, à une journée de la fin du championnat, la neuvième place, dans le ventre mou du classement de la 3e Bundesliga, un niveau où il se produira encore la saison prochaine.