Changer d'édition

Fatih Sahin: «On va jouer notre saison sur trois matches»
Sport 3 min. 08.03.2019 Cet article est archivé

Fatih Sahin: «On va jouer notre saison sur trois matches»

Comme ses partenaires, Fatih Sahin a été marqué par le revers enregistré face à Etzella, mais il n'abdique pas.

Fatih Sahin: «On va jouer notre saison sur trois matches»

Comme ses partenaires, Fatih Sahin a été marqué par le revers enregistré face à Etzella, mais il n'abdique pas.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 08.03.2019 Cet article est archivé

Fatih Sahin: «On va jouer notre saison sur trois matches»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Joueur-cadre de l'US Rumelange, Fatih Sahin (34 ans) se livre avant les trois rencontres qui pourraient décider du sort de sa formation toujours scotchée à la dernière place de BGL Ligue. Il imagine un succès des siens à Rosport et nous livre ses pronos pour la 16e journée de championnat.
  • Fatih, quelle est l'ambiance dans l'équipe? 

L'ambiance était bonne... jusqu'à ce week-end. Tout le monde est triste. Nous n'avons pas eu d'entraînement lundi, et la première séance de la semaine, mardi, a été difficile. Cette défaite est dure à digérer car nous avions réalisé une bonne prestation, et après... Je ne m'explique toujours pas ce qui nous est arrivé.  

  • Que s'est-il passé lors de ces deux renversements de situation?

 On est mené 0-2 puis, en seconde période, on fait 20 minutes vraiment très bonnes, on repasse devant et ensuite on manque cruellement de concentration. Une fois revenus dans le match, et devant au tableau d'affichage, nous sommes sans doute tombés dans la facilité. Nous avions pourtant bien commencé la rencontre, jusqu'à la blessure de Jules Diallo (22e). Nous étions bien en place comme le coach nous l'avait demandé. Cette blessure nous a mis un petit coup, mais on ne peut pas dire que ce soit la raison de notre échec. Après la pause, nous avons eu une réaction d'orgueil et nous avons montré de quoi nous étions capables mais nous sommes tombés dans une forme de facilité. On est toujours énervé lorsqu'on perd, mais là j'avais vraiment la rage. On va relever la tête, dès dimanche à Rosport même si nous avons des blessés et un suspendu (Diallo, Lusamba et Fostier).  Il ne faut retenir que ce que nous avons montré de positif dans le match contre la Jeunesse (1-1) et notre remontée au score face à Etzella.

  • Quand vous parlez de choses positives, quelles sont-elles?

D'abord l'état d'esprit avec lequel nous sommes revenus sur le terrain en deuxième période. Ensuite, au niveau de jeu, quand nous sommes bien en place avec un bon bloc, nous sommes difficiles à prendre. Ça se joue sur des détails. Face à la Jeunesse, nous avons les occasions en fin de match pour l'emporter. Contre Etzella, nous avons manqué de concentration. A 3-2, nous allions même les chercher. Nous avons continué à jouer notre jeu pour marquer un quatrième but, mais nous avons manqué d'efficacité défensive et encaissé deux buts suite à des coups de pied arrêtés.  

  • Le fait d'avoir inscrit votre septième but de la saison atténue un peu votre déception?

Non, pas vraiment. En terme de statistiques personnelles, ça peut faire plaisir, mais ça me fera une belle jambe d'empiler les buts et de rester collé à la dernière place avec neuf points. 

  • Rosport, Hostert et le RM Hamm Benfica sont vos trois prochains adversaires avant de jouer des équipes qui, quasiment toutes, ont des visées sur le haut de tableau. On a envie de vous dire que c'est maintenant ou jamais pour le maintien, non?

Ces trois matches qui arrivent sont effectivement des finales. On va sans doute jouer notre saison sur ces trois matches. Nous sommes tous conscients de l'importance de la situation. Concentrons-nous d'abord sur le match à Rosport qui sera un déplacement très difficile à négocier, et ce d'autant plus que nous avons trois éléments-cadres sur la touche.

  • Cela va faire quatre ans que vous êtes à l'USR, vous avez connu ce genre de situation. Qu'est-ce qui peut sauver Rumelange cette saison?

Garder cette volonté de toujours se battre lorsque nous sommes sur le terrain. Donnons tout ce qu'on a, après on fera les comptes. Il faudra s'arracher!

Les pronos de Fatih Sahin pour la 16e journée de BGL Ligue

Dimanche à 16h

Etzella - Jeunesse 1-3

Rosport - Rumelange 1-2

Differdange - Titus Pétange 1-1

Mondorf - Dudelange 0-2

RM Hamm Benfica - Racing 0-2

Hostert - Progrès 1-2

Fola - Strassen 3-1


Sur le même sujet

Avec Sébastien Grandjean à sa tête, la Jeunesse s'est replacée dans le sillage du leader dudelangeois. Le successeur de Marc Thomé revient sur le succès contre le Racing (1-0) et envisage le déplacement à Differdange.
Almir Klica et Sébastien Grandjean / Football BGL Ligue, Luxembourg  / Journée 23 /  Saison 2018-2019 / 01.05.2019 / AS La Jeunesse d'Esch/Alzette - Racing FC Union Luxembourg / Stade de la Frontière (Esch)   / Photo : Michel Dell’Aiera
La Jeunesse s'apprête à recevoir le Progrès qui vient de retrouver le fauteuil de leader avec l'ambition de le faire chuter de son piédestal. Mais les Bianconeri ont-ils les moyens de leurs ambitions? Manu Lapierre livre ses sentiments et ses pronostics.
Pour Manu Lapierre, ici face au Rodangeois Henid Ramdedovic, la Jeunesse a les moyens de contrarier le leader niederkornois.
Battu lors de l'ouverture du championnat à Hostert (1-2), le F91 a déjà grillé l'un de ses seuls jokers. Sous le feu des critiques, Sanel Ibrahimovic assume ses responsabilités et le répète à l'envi: «Je suis plus fort que jamais»!
Sanel Ibrahimovic et le F91 n'ont pas trouvé l'ouverture contre Hostert. C'est déjà l'heure du quitte ou double à Mondorf.
Fessé par le Titus Pétange (0-4) pour son retour à la compétition, Canach part en appel contre le RM Hamm Benfica. Aldin Dervisevic peine à trouver les causes de cet échec, mais reste persuadé que la Jeunesse dispose du potentiel pour s'en sortir.
Pour Aldin Dervisevic, pressé ici par le Rosportois Timo Heinz, il n'y a pas encore le feu au lac.