Changer d'édition

F91: un match à hauts risques pour un barrage historique
Sport 3 min. 16.08.2018 Cet article est archivé

F91: un match à hauts risques pour un barrage historique

Edisson Jordanov a fait le vide sur le côté droit de la défense. L'Allemand sera l'un des atouts dudelangeois ce jeudi soir.

F91: un match à hauts risques pour un barrage historique

Edisson Jordanov a fait le vide sur le côté droit de la défense. L'Allemand sera l'un des atouts dudelangeois ce jeudi soir.
Photo: Fernand Konnen
Sport 3 min. 16.08.2018 Cet article est archivé

F91: un match à hauts risques pour un barrage historique

Christophe NADIN
Christophe NADIN
La victoire deux buts à un à Varsovie offre un matelas confortable et ouvre certains horizons à Dudelange. Le champion en titre est pourtant doublement vigilant. Battu en BGL Ligue lundi, il retrouve ce jeudi (20h) un Legia revanchard avec à sa tête un nouvel entraîneur.

Le Legia inspire la crainte dans les tribunes comme sur la pelouse. Les mesures prises pour éviter les débordements ont presque éclipsé les enjeux sportifs d'un match que le club polonais veut à tout prix renverser.

L'arrivée de Ricardo Sa Pinto s'inscrit dans cette logique. Le bouillant entraîneur portugais aura bien besoin de toute sa verve pour galvaniser une équipe pâle comme un cachet d'aspirine depuis le début de la saison.

Un départ en mode mineur en Ekstraklasa (une défaite, un match nul et deux victoires) et une élimination d'entrée de jeu en Ligue des champions face aux Slovaques de Trnava ont fragilisé cette institution. Ils ont aussi poussé le club de la capitale à déjà consommer deux entraîneurs. Sous perfusion financière, le Legia a fait de la phase de poules bien plus qu'un objectif. Un must!

Dudelange dans sa bulle

Dudelange se soucie peu de cette mission kamikaze. Le club entraîné par Dino Toppmöller est enfermé dans sa bulle et rien ne viendra la percer. Ce n'est même pas sûr que la sortie de route de lundi dernier face à Differdange vienne polluer la préparation d'un retour devenu soudain plus qu'un bonus. «La concentration était déjà tournée vers le Legia», constate l'entraîneur allemand.

La perspective d'affronter le Legia n'offrait qu'un angle de tir assez fermé pour toucher la cible. La victoire le long de la Vistule a considérablement changé la donne. La fenêtre s'est ouverte, le barrage est à portée de fusil et la phase de poules n'est plus une chimère.

La première étape n'est qu'une formalité selon les statistiques. Elle sera bien plus que ça ce jeudi soir au stade Josy Barthel. Sauf si Dudelange reproduit sa prestation du match aller qui fut sans aucun doute l'un des matches, voire le match le plus abouti d'un club luxembourgeois sur la scène continentale.

Sur ce grand terrain qui favorise son jeu de passes et sur lequel les attaquants ont bien pris les espaces, le F91 a donné une leçon à des Polonais apathiques et sonnés par l'expulsion de Astiz.

La pelouse du stade Josy Barthel servira aussi les desseins des Dudelangeois qui guetteront avec gourmandise les espaces que les Polonais seront obligés d'offrir pour résorber leur retard.

Malget pressenti

Danel Sinani n'a pas soufflé contre Differdange. Repartira-t-il pour 90 minutes face au Legia?
Danel Sinani n'a pas soufflé contre Differdange. Repartira-t-il pour 90 minutes face au Legia?
Photo: Yann Hellers

A travers le match de lundi face à Differdange, Toppmöller a envoyé certains messages non codés. Jordanov, Couturier, Kruska, Stolz et Stumpf sont restés en tribune. Ils seront alignés d'entrée ce jeudi. Joubert et Prempeh aussi même s'ils ont joué 90 minutes en championnat. Pour compléter l'axe central de la défense, le retour aux affaires de Malget semble une évidence en raison de la suspension de Schnell et en attendant que Bisevac se mette à jour.

Le poste de latéral gauche pourrait prêter davantage à discussion. El Hriti a fait le boulot en Pologne mais Mélisse, de retour de suspension, est l'un des rares joueurs à ne pas avoir sombré lundi. Cruz et Sinani pourraient compléter ce casting prêt au combat.

Car c'est bien cela qui attend Dudelange devant des tribunes sans supporters polonais, condamnés par l'UEFA à ne pas voyager après les incidents provoqués en Slovaquie. Chris Philipps et ses camarades feront avec. Bien d'autres préoccupations les attendent...

Le cadre: Frising, Joubert; Bisevac, Couturier, Cruz, El Hriti, Jensen, Jordanov, Kenia, Kruska, Malget, Mélisse, Perez, Pokar, Prempeh, Sinani, Stolz, Stumpf, Turpel, Yéyé.

Absent: Schnell (suspendu)

Arbitres: Ivaylo Stoyanov, Martin Venev, Ivo Kolev (BUL).