Changer d'édition

Evenepoel écrase le chrono d'Alkmaar, Geniets signe un top 10
Sport 3 min. 08.08.2019

Evenepoel écrase le chrono d'Alkmaar, Geniets signe un top 10

Remco Evenepoel s'est montré intraitable durant ce contre-la-montre des Championnats d'Europe.

Evenepoel écrase le chrono d'Alkmaar, Geniets signe un top 10

Remco Evenepoel s'est montré intraitable durant ce contre-la-montre des Championnats d'Europe.
Twitter
Sport 3 min. 08.08.2019

Evenepoel écrase le chrono d'Alkmaar, Geniets signe un top 10

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Le Belge Remco Evenepoel a décroché ce jeudi le titre de champion d'Europe du contre-la-montre chez les élites à seulement 19 ans alors que Kevin Geniets a pris la 7e place dans la catégorie des U23.

Kevin Geniets espérait secrètement signer un chrono intéressant pour sa dernière année dans la catégorie des Espoirs. Il a finalement pris la 7e place du contre-la-montre des U23, échouant finalement à 26" du podium et à 39" de la médaille d'or avec un temps de 26'32"27.  Le coureur de la Groupama ne disputera pas la course en ligne puisqu'il s'alignera à partir de lundi au BinckBank Tour où il devrait retrouver Bob Jungels, Alex Kirsch et Jempy Drucker.  

«Je suis très content de mon contre-la-montre. Je suis parti plus tranquille au début avec le vent de face et lors du retour, j'en ai remis. Ce n'était pas possible pour moi d'aller plus vite. J'aime bien quand le parcours est régulier parce que ça permet de se caler sur ses watts et d'appuyer, donc c’était parfait. La deuxième partie était vraiment longue, j'étais calé dans ma position de chrono. Je pense que le classement n'aurait pas changé si le parcours avait été plus long. Il y aurait simplement eu plus d'écarts», a commenté le Luxembourgeois à Direct Velo.

A noter encore que Michel Ries a fini 34e à 2'06". 51 coureurs ont été classés chez les Espoirs où les Danois ont frappé fort. Johan Price-Pejtersen a dominé de 12" son compatriote Mikkel Bjerg, le Suisse Stefan Bisseger, qui a concédé 13", complétant le podium.

Twitter

Chez les élites, Remco Evenepoel a créé à nouveau la sensation en remportant le titre européen. Le jeune Belge succède au palmarès à Victor Campenaerts. Le récent lauréat de la Clasica San Sebastian, a signé le temps de 24'55" sur un circuit rapide, technique et plat, avec une moyenne de 53,94km/h. Il  a devancé son équipier de Deceuninck le Danois Kasper Asgreen de 18" et l'Italien Edoardo Affini de 20".

Le lauréat du jour, qui a dédié cette victoire à son compatriote Bjorg Lambrecht décédé lundi lors du Tour de Pologne, confirme ainsi son excellente première saison professionnelle. En 2018, Evenepoel avait remporté les titres mondiaux et continentaux juniors, tant sur le contre-la-montre que sur la course en ligne. Tom Wirtgen, unique représentant luxembourgeois dans la catégorie élites a couvert les 22,4 km en 27'19" soit 2'24" de retard sur le nouveau champion d'Europe.

«C’était ma première participation à un chrono aussi important chez les Elites. Ma préparation ne s’est pas bien passée, j’ai dû arrêter le Tour de Wallonie pour des problèmes de genou. J’ai passé quatre jours sans faire de vélo. Le but est de m’améliorer pour les prochaines années. Je ne suis pas encore à 100%», regrettait le coureur de Wallonie-Bruxelles.

Dans la catégorie des dames, la Néerlandaise Ellen Van Dijk a décroché le titre de championne d'Europe pour la quatrième fois de sa carrière. La Batave de la formation Trek-Segafredo a couvert les 22,4 km en 28'07''73'' pour une moyenne de 47,78 km/h. L'Allemande Lisa Klein et sa compatriote Lucinda Brand ont terminé deuxième et troisième à respectivement 30 et 52".

Enfin chez les Espoirs dames, c'est l'Allemande Hannah Ludwig qui a été titrée. Elle a devancé de 38" la Russe Maria Novoloskaya et de 40" l'Italienne Elena Pirrone. Anne-Sophie Harsch a pris la 13e place à 1'42".

Ce vendredi, trois épreuves sont au menu: la course en ligne juniors dames avec Nina Berton, la course en ligne U23 dames avec Anne-Sophie Harsch et Claire Faber et enfin les juniors avec Jérôme Jentgen, Loïc Bettendorff, Jacques Gloesener, Joé Michotte, Mats Wenzel et Tom Paquet.


Sur le même sujet

Cinq clubs pour organiser le week-end tricolore
Pour lutter contre la diminution du nombre de bénévoles et les contraintes liées à la mise sur pied des Championnats nationaux, le Guidon Belvaux, le CCI Differdange, le LC Kayl, le CC Mondercange et la LP07 Schifflange s'unissent pour faire de ce rendez-vous une belle fête populaire.
Bob Jungels s'était imposé il y a un an du côté de Redange.