Changer d'édition

Euro U21: Les Espoirs luxembourgeois font trembler la France
Edvin Muratovic avait donné deux buts d'avance aux Espoirs luxembourgeois face à la France.

Euro U21: Les Espoirs luxembourgeois font trembler la France

Photo: Yann Hellers
Edvin Muratovic avait donné deux buts d'avance aux Espoirs luxembourgeois face à la France.
Sport 6 min. 09.10.2017

Euro U21: Les Espoirs luxembourgeois font trembler la France

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Ce lundi soir au stade Emile Mayrisch, les jeunes internationaux luxembourgeois ont mené 2-0 face à la France avant de s'incliner en toute fin de match usés par la répétition des efforts (2-3). Une défaite au final mais une sortie réussie.

Ce lundi soir au stade Emile Mayrisch, les jeunes internationaux luxembourgeois ont mené 2-0 face à la France avant de s'incliner en toute fin de match usés par la répétition des efforts (2-3). Une défaite au final mais une sortie réussie pour ce cinquième match de la campagne éliminatoire du prochain Championnat d'Europe de la catégorie d'âge.

Par Didier Hiégel

LE MATCH ET SA NOTE.  «De la concentration, le respect des consignes et une  solidarité de tous les instants. Il faut jouer en équipe!» Voilà en substance le mot d'ordre martelé par Manuel Cardoni dans son discours d'avant-match. Chez les Espoirs aussi, le désastre de Solna (0-8), samedi, est dans tous les esprits et il s'agit de ne pas répéter la montagne d'erreurs commises en Suède.

Pour s'éviter toute mauvaise surprise, le coach des U21 a fait confiance à ses hommes de base et a reconduit le même onze de départ que vendredi dernier. Celui qui a fait match nul (1-1) contre une équipe Slovène qui a pris les trois points au Monténégro quelques heures avant le coup d'envoi. Un premier coup de sifflet donné dans un stade Emile Mayrisch qui a beaucoup interpellé par sa vétusté, mais garni par une ribambelle de scouts, des observateurs du Barça, des clubs de la Bundesliga et des deux clubs de Manchester notamment.

De quoi donner des ailes aux ambitieux. A Muratovic par exemple. Il ne faut que neuf minutes pour que l'attaquant de Virton ne trouve les filets de Kamara pour l'ouverture du score. En convertissant parfaitement la longue transversale de Carlson, il faisait mieux que Dembélé, l'avant-centre du Celtic, qui avait croqué sa reprise suite au centre de Pavard, une poignée de secondes auparavant.

Loris Tinelli en action face à Issa Diop.
Loris Tinelli en action face à Issa Diop.
Photo: Yann Hellers

Muratovic provoque et transforme le penalty

Cette rencontre ne pouvait mieux débuter pour mettre en confiance un ensemble qui allait même se montrer supérieur dans la percussion à une équipe française en cruels manques de repères dans le jeu. Et ce ne sont pas les tentatives lointaines de Ndombélé (14e), Terrier (23e) ou Ntcham (25e) qui allaient inquiéter Roulez et sa garde rapprochée.

Bien au contraire, Muratovic, affamé, crochetait Diop pour s'ouvrir le chemin du but. Le grand défenseur de Toulouse lui accrochait le pied et le penalty qui s'en suivait était amplement mérité. Le numéro 9 s'en chargeait parfaitement et doublait la mise. 2-0 pour les Lionceaux face aux Bleuets: incroyable!

Mais il fallait se rendre à l'évidence, cet avantage au score à la pause était mérité. Le Luxembourg avait joué juste, s'était montré percutant en phases offensives, à l'image de Tinelli et Bohnert, sur les flancs, et son repli défensif n'avait jamais été pris à défaut. Disciplinés et compacts en défense, les hommes de Manu Cardoni avaient fermé les espaces entre les lignes empêchant leurs adversaires de prendre de la vitesse.

Terrier fait la différence

Si la première période avait été quasi parfaite côté luxembourgeois, les Français, piqués dans leur orgueil, allaient réagir dès le retour des vestiaires par l'intermédiaire de Terrier. Le Strasbourgeois, sous le regard de son président Marc Keller, inscrivait son cinquième but en trois matches. Et il n'allait pas s'en contenter...

Moins fringants, usés par les efforts, les Luxembourgeois ne perdaient pas cette solidarité qui avait fait leur force en première période. Mais les changements effectués côté bleu allaient porter leurs fruits. Désormais plus vite en action, ils égalisaient lorsque Mousset s'élevait plus haut que tout le monde pour placer son coup de tête (2-2, 75e).

Le danger planait sur le but de Roulez et c'est une nouvelle fois l'attaquant providentiel des Bleuets qui faisait la différence sur une frappe sèche des seize mètres (2-3, 87e). La France avait longtemps tremblé mais les Bleuets, à l'usure, prenaient le meilleur sur une séduisante formation Espoirs.

Une note de 14/20 vient récompenser une rencontre riche en buts et une prestation de très bonne qualité d'un ensemble luxembourgeois courageux et opportuniste.

LE FAIT DU MATCH. Le Luxembourg est parvenu à mener sur le score de 2-0 à la pause face à la France, une des nations européennes majeures en terme de formation. Un authentique tour de force pour un ensemble promis à un bel avenir à condition de conserver les vertus démontrées depuis le début de cette campagne.

Edvin Muratovic s'est montré sous son meilleur jour face à la France. A la fois percutant, opportuniste et travailleur.
Edvin Muratovic s'est montré sous son meilleur jour face à la France. A la fois percutant, opportuniste et travailleur.
Photo: Yann Hellers

L'HOMME DU MATCH: Edvin Muratovic. Le maillot de l'Excelsior Virton est-il trop étroit pour lui? C'est en tout cas le message qu'il a fait passer ce lundi soir en inscrivant deux buts qui ne doivent rien à personne si ce n'est à son talent. Il a d'abord pris l'ouverture pour être à la réception de la transversale de Carlson avant d'ajuster Kamara d'un petit coup de patte. Il s'est ensuite joué du grand Diop, par un crochet court, pour obtenir un penalty justifié qu'il a transformé sans trembler. Privé sur tapis vert (pour une faute administrative de la FLF, Dublin devait être suspendu et a joué) de son but, marqué aussi sur penalty, contre le Kazakhstan le 28 mars, il s'est admirablement rattrapé. Seul bémol à sa prestation: son carton jaune après avoir été provoqué par Diallo puis Kamara.

Florian Bohnert a dû quitter ses partenaires après une pointe à la cuisse à la 56e minute.
Florian Bohnert a dû quitter ses partenaires après une pointe à la cuisse à la 56e minute.
Photo: Yann Hellers

Luxembourg U21 - France U21 2-3

Stade Emile Mayrisch, bonne pelouse, arbitrage de M. Massias (CYP) assisté de MM. Lazarou et Egglezou, 836 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Muratovic (9e), 2-0 Muratovic (27e s.p.), 2-1 Terrier (48e), 2-2 Mousset (75e), 2-3 Terrier (87e).

Corners: Luxembourg 1 (1+0); France 4 (2+2).

Cartons jaunes: Barreiro (3e, antijeu sur Ndombélé), Muratovic (63e, poussette sur Diallo puis Kamara) et Matias (76e, faute sur Grandsir)  pour le Luxembourg; Diallo (7e, antijeu sur Dublin) pour la France.

LUXEMBOURG (4-4-2): Roulez;  Ewert (cap.),  Matias, Carlson, Da Graça; Bohnert (56e Prudhomme), Dublin,  Barreiro,  Tinelli (80e Schaus);  Muratovic,  Couto Pinto (69e Sacras).

Joueurs non utilisés: Ottelé; Brandenburger, Simon et Mersch.

Sélectionneur: Manuel Cardoni.

FRANCE (4-3-3 ):  Kamara; Pavard,  Diop, Diallo,  Boscagli; Ntcham (46e Mousset), Tousart,  Ndombélé  (84e);  Bamba, Dembélé (65e Grandsir),  Terrier.      

Joueurs non utilisés: Bernardoni; Amian, Diakhaby et Fulgini.

Sélectionneur: Sylvain Ripoll.

Réactions

Manuel Cardoni: «Ils nous ont eus à l’usure. Ils revenaient sans cesse à la charge. Les Français ont fait ce qu’on attendait au niveau du jeu. L’histoire du match l’a rendu intéressant. Contre des équipes de ce niveau, la moindre erreur se paye tout de suite, on aurait pu faire faute sur le 2-3, c’était une erreur de jeunesse mais ça arrive.»

Loris Tinelli: «Il y a de la déception quand on mène 2-0 à la mi-temps. On a tout de suite encaissé en deuxième mi-temps, mais on a essayé de bien défendre. Ils ont fait leurs changements et ils ont montré un autre visage et ils ont su mettre à profit leur expérience.»

Le point du groupe 9

 Monténégro - Slovénie 1-3

 Luxembourg - France  2-3

Mardi 10 Octobre

15h : Kazakhstan - Bulgarie

Le classement

1. France 9 points (3 matches); 2. Slovénie 7 (3);  3. Kazakhstan 5 (4); 4. Luxembourg 4 (5); 5. Bulgarie 1 (2); 6. Monténégro 1 (3).


Sur le même sujet

U21: les Lionceaux laissent passer leur chance
Timorée en première mi-temps, la sélection Espoirs a regardé jouer le Monténégro pendant une vingtaine de minutes après la demi-heure de jeu. La réaction est venue des pieds du néophyte Belmin Muratovic, mais elle ne fut pas suffisante. Le Luxembourg s'incline 1-3 et voit son adversaire revenir à sa hauteur dans le groupe 9 des éliminatoires de l'Euro 2019.
Belmin Muratovic (n°10, en blanc) a inscrit un but pour sa première sélection chez les Espoirs
Cardoni et les U21 remettent l’ouvrage sur le métier
Suite des qualifications vers l’Euro Espoirs 2019 pour les Lionceaux, toujours sous la baguette de Manuel Cardoni confirmé du côté de la FLF en fin d’année à la tête des U19/U21. Au menu dans le groupe 9: le Monténégro, ce vendredi (18h30) à Oberkorn, puis le Kazakhstan, mardi à Astana. Avec un revenant dans le groupe, et quelques nouveautés.
Manuel Cardoni (Trainer Luxemburg)

/ Fussball U21-EM-Qualifikation 2019, European Under-21 Championship 2019, Qualifying competition, Qualifiers, Saison 2017-2018 / 05.10.2017 /
Luxemburg U21 - Slowenien U21 (Luxembourg Under-21 vs Slovenia Under-21) / 
Stade Jos Haupert, Niederkorn /
Foto: Ben Majerus
Avant Luxembourg - Slovénie U21: U21: et maintenant la confirmation?
Après deux rencontres à l'extérieur en septembre, les Espoirs vont évoluer au bercail pour les deux prochains matchs. Le premier sur la liste face à la Slovénie contre qui les Lionceaux n'avaient pas démérité à l'aller. L'occasion de confirmer après la victoire en Bulgarie?
Ricardo Couto et les Espoirs luxembourgeois ont une revanche à prendre sur la Slovénie.
Sélection U21: A dix, les Espoirs craquent en Slovénie
Réduits à dix pendant presque une heure après l’expulsion de Cédric Sacras, les Espoirs de Manuel Cardoni avaient pourtant ouvert le score via Ricardo Pinto, avant de craquer en seconde période et de s’incliner 3-1. C’est leur deuxième défaite en deux sorties dans ce groupe 9 des éliminatoires pour l'Euro 2019.
Le Dudelangeois Ricardo Pinto avait ouvert la marque pour les Lionceaux