Changer d'édition

Euro 2016 / Les autres matches du groupe C: La Roja en pleine déprime
Sport 6 min. 09.10.2014 Cet article est archivé

Euro 2016 / Les autres matches du groupe C: La Roja en pleine déprime

Iker Casillas se troue complètement sur le coup franc de Kucka (1-0, 17e)

Euro 2016 / Les autres matches du groupe C: La Roja en pleine déprime

Iker Casillas se troue complètement sur le coup franc de Kucka (1-0, 17e)
Photo: AFP
Sport 6 min. 09.10.2014 Cet article est archivé

Euro 2016 / Les autres matches du groupe C: La Roja en pleine déprime

Au terme d'un match médiocre, l'Espagne s'est inclinée deux buts à un en Slovaquie, alors que l'égalisation tardive de Paco Alcácer (82e) avait fait miroiter la perspective d'un nul heureux aux hommes de Del Bosque. Mais ce diable de Stoch passait par là en fin de match (87e).

(JFC). - Au terme d'un match médiocre, l'Espagne s'est inclinée deux buts à un en Slovaquie, alors que l'égalisation tardive de Paco Alcácer (82e) avait fait miroiter la perspective d'un nul heureux aux hommes de Del Bosque. Mais ce diable de Stoch passait par là en fin de match (87e).

Dans ce qui s'apparentait fortement au match au sommet du groupe C, entre deux équipes nanties de trois unités au départ de la soirée, l'Espagne de Vicente Del Bosque, plutôt méfiante, s'est présentée sur la pelouse de Zilina avec deux milieux récupérateurs, en la personne de Sergio Busquets et Koke.

Toujours "vierge" avec la Roja en cinq sélections, Diego Costa était confirmé comme unique attaquant devant le trident offensif David Silva - Cesc Fabregas - Andrés Iniesta.

Comme à son habitude, la Roja domine territorialement, fait main basse sur le ballon et procède par des combinaisons courtes aussi nombreuses que... stériles. La première alerte est en effet pour Casillas qui doit étaler toute sa classe pour repousser à même sa ligne de but une reprise de volée foudroyante de Mak (11e).

Casillas en "forme"... brésilienne

Diego Costa répond du tac au tac avec une tête qui chatouille le montant droit de Kozacik (13e). Mais six minutes après son arrêt de classe mondiale, Iker Casillas retrouve sa "forme"... brésilienne en se trouant complètement sur un coup franc plein axe et placé en plein centre du but de Kucka (1-0, 17e).

Raul Albiol démontre cinq minutes plus tard qu'il n'est pas un attaquant en plaçant au-dessus un ballon immanquable au petit rectangle (22e), tandis que Casillas doit encore se détendre pour détourner de la main droite un envoi vicieux de Pecovsky (27e). Diego Costa est rudoyé par Skrtel dans le rectangle, mais M. Kuipers (NED) ne bronche pas (29e) et Iniesta manque de conviction sur sa frappe du droit (38e).

Gerard Pique et Sergio Busquets (5) sont spectateurs, le Slovaque Jan Durica, acteur!
Gerard Pique et Sergio Busquets (5) sont spectateurs, le Slovaque Jan Durica, acteur!
Photo: AFP

L'Espagne s'enlise à Zilina et le dernier mot de la première période revient à Kozacik, le gardien de la Slovaquie, doublement déterminant (45e) devant Diego Costa (du pied) et Busquets (de la tête). Situation tout bonnement irréelle: à la pause, le Luxembourg devance l'Espagne d'un point au classement du groupe C!

Les hommes de Del Bosque poussent tant et plus dès la reprise, mais David Silva (48e), Cesc Fabregas (50e) et Diego Costa (51e) butent tour à tour sur un Kozacik en état de grâce. Le ballon ne quitte pratiquement plus la moitié de terrain slovaque.

Les minutes s'égrènent et les Ibères ne trouvent ni la solution, ni la faille dans la muraille dressée par Jan Kozak devant le portier Matus Kozacik. Diego Costa est en mode "Roja", c'est-à-dire brouillon, inefficace, nerveux, approximatif et improductif au possible, si bien que Kozacik n'est même plus directement inquiété.

Mais le "killer" de Chelsea conserve toute la confiance de Vicente Del Bosque, qui injecte du sang neuf avec Pedro (58e), Paco Alcácer (71e) et Santi Cazorla (81e). Résultat: Paco Alcácer, à la limite du hors-jeu, récupère un centre de la gauche de Jordi Alba, contrôle calmement et place du pied gauche hors de portée de Kozacik (1-1, 82e).

Mais il était écrit que la Roja reviendrait bredouille de ce déplacement en terre slovaque: à la 87e minute, un débordement rageur de Duris côté droit aboutissait sur le crâne de Stoch, étrangement seul dans le rectangle ibère, et qui ne laissait aucune chance à Casillas (2-1, 87e).

C'est donc une Espagne fragilisée certes, mais revancharde à souhait, qui se présentera sur la pelouse du Josy Barthel dimanche sur le coup de 20h45...

Duel entre Jordi Alba (en rouge) et Robert Mak
Duel entre Jordi Alba (en rouge) et Robert Mak
Photo: Reuters

La dernière rencontre du groupe C, opposant la Biélorussie à l'Ukraine à Borisov, s'est conclue sur le succès (0-2) des visiteurs, grâce à un... autobut de Martynovich (82e) et une réalisation de Sydorchuk (90+3). Cette victoire permet à l'Ukraine d'effacer en partie sa défaite à domicile des oeuvres de la Slovaquie, nouveau favori du groupe C. La Biélorussie, elle, ferme la marche avec un petit point, comme le Luxembourg.

♦ L'équipe espagnole alignée par Vicente Del Bosque (4-2-3-1):

Casillas (cap.); Juanfran (81e Santi Cazorla), Piqué, Raul Albiol (58e Pedro Rodriguez), Jordi Alba; Busquets, Koke; David Silva (71e Paco Alcácer), Fabregas, Iniesta; Diego Costa.

♦ Le point dans le groupe C:

Déjà joués:

Ukraine - Slovaquie 0-1

Espagne - Macédoine 5-1

Luxembourg - Biélorussie 1-1

Macédoine - Luxembourg 3-2

Slovaquie - Espagne 2-1

Biélorussie - Ukraine 0-2

Le classement (tous 2 matches):

1. Slovaquie 6 pts (Différence de buts: +2)

2. Espagne 3 pts  (+3)

3. Ukraine 3 pts (+1)

4. Macédoine 3 pts (-3)

5. Luxembourg 1 pt  (-1)

6. Biélorussie 1 pt (-2)

Groupes E et G: l'Angleterre en roue libre, l'Autriche qui rit

Par ailleurs, on jouait également ce jeudi soir dans les groupes E et G. A Wembley, l'Angleterre n'a fait qu'une bouchée de Saint-Marin, avalé 5-0. Par contre, la Suisse s'est de nouveau inclinée, cette fois en Slovénie (1-0, but de Novakovic sur penalty à la 79e), tandis que le derby des frères baltes a souri à la Lituanie, victorieuse par le plus petit écart (1-0) de l'Estonie.

Dans le groupe G, l'Autriche fait la bonne affaire en rapportant les trois points de Moldavie (1-2), tandis que la Suède - sans Ibrahimovic, sur le banc - et la Russie se sont neutralisées à Solna (1-1). Enfin, le Monténégro n'a jamais trouvé la faille à Vaduz contre le Liechtenstein (0-0).

Lire aussi: Le Luxembourg douché par le réalisme macédonien et L'opportunisme des fers de lance n'a pas suffi.


Sur le même sujet

Football: Espagne - Luxembourg: alerte rouge à Logroño!
Pour son avant-dernier match du groupe C dans cette campagne éliminatoires pour l'Euro 2016, la sélection nationale défie la Furia Roja, ce vendredi soir (20h45) sur la pelouse de l'Estadio Municipal Las Gaunas, à Logroño. L'Espagne touche au but et un succès lui suffit pour se qualifier. Quant à la troupe de Luc Holtz, il serait mal venu de prendre une «piquette» dans cette terre du vin qu'est la capitale de la Rioja.
Tom Schnell a fêté ses 30 ans jeudi. Le solide défenseur retrouvera une habituelle place en charnière centrale côté droit face à l'Espagne.
Football /Eliminatoires de l'Euro 2016 (groupe C): L'Espagne fait le travail
Sous les (jolis) yeux de la star colombienne de la chanson Shakira, épouse du défenseur espagnol Gérard Piqué, la Roja a fait le travail contre le Luxembourg en éliminatoires de l'Euro 2016, dimanche soir au stade Josy Barthel. Deux buts par mi-temps, pour une marque finale de 0-4, ont scellé le succès d'une formation ibérique revancharde.
Diego Costa tente de forcer le passage entre Maxime Chanot et Laurent Jans