Changer d'édition

Etzella douche Mertert-Wasserbillig et retrouve la finale 15 ans après
Sport 3 min. 24.04.2019

Etzella douche Mertert-Wasserbillig et retrouve la finale 15 ans après

La joie de Julian Bidon, le double buteur félicité par Kevin Holtz et Pol Schlesser.

Etzella douche Mertert-Wasserbillig et retrouve la finale 15 ans après

La joie de Julian Bidon, le double buteur félicité par Kevin Holtz et Pol Schlesser.
Stéphane Guillaume
Sport 3 min. 24.04.2019

Etzella douche Mertert-Wasserbillig et retrouve la finale 15 ans après

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Etzella a mis fin au rêve des Promotionnaires de Mertert-Wasserbillig en exploitant parfaitement ses temps forts. Bidon, à deux reprises et Arnold ont inscrit les buts qui propulsent Ettelbruck en finale quinze ans après la dernière. Et encore face à Dudelange.

Le match. Etzella n'est pas tombé dans le piège. Le club nordiste n'a pas snobé son adversaire. Il ne lui a pas témoigné non plus trop de respect. Il a mis la bonne dose pour plier la rencontre en gérant parfaitement ses temps forts. 

Ils ne furent pas nombreux, mais suffisants pour se frayer un chemin vers le stade Josy Barthel. Au terme d'un premier quart d'heure équilibré, les visiteurs douchaient l'euphorie naissante des locaux sans vraiment s'en rendre compte. 

Décalé sur la droite, Bidon arme une frappe des 25 mètres du gauche et s'en va se replacer tranquillement. La trajectoire est trompeuse et le ballon finit sa course dans la lucarne de Vogel (0-1, 19e). Pas franchement mérité, mais pas volé non plus.

Ce chef-d'oeuvre enlève la pression aux Nordistes, mais ne clouent pas au tapis Mertert-Wasserbillig qui se procure coup sur coup deux énormes occasions de la tête dont une de Sözen est sauvée par un réflexe étourdissant de Grub. L'avertissement est sérieux. Il n'aura pas le temps de servir d'acte fondateur à la révolte des Promotionnaires. 

En cause un centre de Schlesser que Bidon, isolé au second poteau, pousse dans le but de Vogel pour enlever le reste de suspense (0-2, 32e). Ces deux buts ont renforcé les convictions nordistes. Le jeu est de plus en plus posé et les esprits libérés donnent des idées. Pimentel s'essaie de loin. Juste à côté. 

Cette maîtrise entrevue en première période réapparaissait épisodiquement après le repos. Parfois, elle laissait place à un relâchement que l'Union Mertert-Wasserbillig ne parvenait pas à exploiter malgré quelques séquences intéressantes. 

Arnold, entré en jeu un peu plus tôt, assurait la qualification à la 68e. Etzella s'offre une finale de coupe. La quatrième de son histoire. Et comme la dernière, ce sera face à l'ogre dudelangeois.

Thomas Beck tente de stopper Diogo Pimentel. En vain. Etzella disputera la finale de la coupe 2019.
Thomas Beck tente de stopper Diogo Pimentel. En vain. Etzella disputera la finale de la coupe 2019.
Photo: Stéphane Guillaume

L'homme du match. Un but en championnat depuis le début de la compétition puis deux, ce mercredi, en l'espace de 13 minutes. L'histoire ne dit pas si Julian Bidon joue en bourse, mais c'est le roi du bon placement avec une perle dans la lucarne et une réalisation pleine d'opportunisme.

Le fait du match. Rarement une minute n'a semblé susciter une telle émotion. Le climat était pesant lorsque le speaker s'est tu après avoir salué la mémoire du grand-duc Jean décédé la veille. Ricardo Morais a eu le bon goût de laisser la minute s'écouler jusqu'au bout. Soixante secondes respectées à la lettre par tout le monde.

Union Mertert-Wasserbillig - Etzella 0-3

Stade de la Sûre à Wasserbillig, pelouse détrempée, arbitrage de M. Morais, Da Costa et Muminovic, 592 spectateurs payants. Mi-temps: 0-2.

Evolution du score: 0-1 Bidon (19e), 0-2 Bidon (32e), 0-3 Arnold (68e).

Corners: 5 (3+2) pour Mertert-Wasserbillig; 5 (1+4) pour Etzella.

Cartons jaunes: Steinbach (22e, charge sur Kalisa) et Fantes (89e) à Mertert-Wasserbillig; Jarecki (52e, tacle tardif devant Vogel), Pimentel (70e) à Etzella.

  • MERTERT-WASSERBILLIG: Vogel; Haas, Hassani, Roggendorf (cap.), Besch; Steinbach (86e Fantes); Reuland (75e Scalise), Tada; Beck (62e Ibrahimi),  Sözen, Adachi.

Joueurs non alignés: Müller et Sehovic.

Entraîneur: Marcus Weiss.

  • ETZELLA: Grub; Schlesser, Zwick, Keita, Soares; Pimentel (89e Nicolay); Kalisa (68e Correia), Kadrija; Jarecki (57e Arnold), Bidon, Holtz (cap.).

Joueurs non alignés: Barrela et Magalhaes.

Entraîneur: Claude Ottelé.


Sur le même sujet

Victorieux du Progrès, le F91 peut croire au doublé
Dudelange a validé son ticket pour la finale de la Coupe de Luxembourg en disposant du Progrès 3-1 ce mercredi soir. Séduisants au premier acte, les Dudelangeois ont par la suite fait parler leur expérience alors que les visiteurs ont frappé les poteaux à trois reprises.
Kevin Malget (F91 4) und Stelvio Cruz (F91 r.) gegen Adrien Ferino (Niederkorn l.) zum 1:0 / Fussball, Coupe de Luxembourg, Halbfinale, F91 - Niederkorn / Duedelingen / 20.04.2019 / Foto: Christian Kemp