Changer d'édition

En Ligue 1: Le FC Metz replonge tristement face à Troyes
Saif-Eddine Khaoui (gauche) et Troyes ont battu Chris Philipps et le FC Metz.

En Ligue 1: Le FC Metz replonge tristement face à Troyes

Photo: AFP
Saif-Eddine Khaoui (gauche) et Troyes ont battu Chris Philipps et le FC Metz.
Sport 4 min. 23.09.2017

En Ligue 1: Le FC Metz replonge tristement face à Troyes

Kevin ZENDER
Kevin ZENDER
En supériorité numérique lors des vingt-cinq dernières minutes de jeu, le FC Metz n’a pas su en profiter et a même vu Troyes lui passer devant (1-0). Un résultat catastrophe avant de se rendre à Nantes puis à St-Etienne.

Par Hervé Kuc

En supériorité numérique lors des vingt-cinq dernières minutes de jeu, le FC Metz n’a pas su en profiter et a même vu Troyes lui passer devant (1-0). Un résultat catastrophe avant de se rendre à Nantes puis à St-Etienne. Le FC Metz reste lanterne rouge de la Ligue 1.

Le match et sa note. On joue la dernière minute de la partie et Pelé, à peine entré en jeu, va transpercer toute l’équipe du FC Metz pour servir sur un plateau Grandsir qui glisse le ballon sous Didillon (1-0, 90e). Tout Saint-Symphorien est estomaqué. Un revers improbable au regard de la physionomie de la rencontre et qui va laisser des fortes traces. Les hommes de Philipps Hinschberger ont pourtant souvent essayé face à l’ESTAC : une frappe enroulée de Cohade (18e), un essai de Nguette (36e) puis un coup de canon de Cohade sur la base du poteau adverse (76e).

Bien aidés par l’expulsion de Deplagne (67e), les coéquipiers de Bisevac vont alors se jeter en attaque sans résultat : la frappe de Nguette (55e) a été boxée par Samassa, celle de Balliu (64e) détournée en corner et le missile de Cohade (74e) est passé au-dessus de la barre transversale troyenne. Que dire du raté de Dossevi (77e) face au but vide ?

Une emprise forte sur la partie pour un dénouement cauchemardesque. Victime de son inefficacité offensive chronique, le FC Metz a perdu une rencontre qu’il fallait à tout prix remporter. Il a abusé de passes latérales, a fait face à un gardien adverse, Samassa, chaud comme une bouillotte mais a surtout démontré des faiblesses dans ses enchaînements offensifs. Avec seulement trois points en poche après sept journées, les hommes de Philippe Hinschberger sont mal. Il faudra se déplacer coup sur coup à Nantes puis à Saint-Etienne.

Un tout petit 8/20 pour une formation qui vient de recevoir un coup de poignard.

Les joueurs et leur note. Didillon (5/10) a commencé sa partie par un dégagement raté du pied gauche (4e) mais sa sortie des deux poings (5e) puis son calme sur un essai de Niane (44e) ont rassuré. Il ne peut rien faire sur le but troyen. En défense, Balliu (5,5) a récolté un second carton jaune injuste (28e) après celui tout aussi immérité reçu à Angers. Plein de jus et de bonne volonté, le latéral droit a rendu une copie propre et a souvent tenté d’aider son milieu de terrain. Bisevac (5,5) a été solide mais s’est laissé déborder en fin de partie. Niakhaté (5,5) s’est montré souverain sur chacune de ses nombreuses interventions sur l’homme, il a néanmoins eu quelques déchets dans ses relances. Un domaine qu’il va devoir améliorer. Toutefois, son calme, son placement et sa présence physique seront précieux tout au long de la saison. Udol (5) a souffert face à Khaoui mais sa bonne volonté et sa fraîcheur l’ont aidé à tenir son couloir gauche avec efficacité.

Au milieu, Poblete (4,5) éprouve toujours autant de mal à évoluer vers l’avant. Un jeu trop latéral même si le milieu de terrain argentin touche un grand nombre de ballons. Il va toutefois devoir hausser le rythme car pour le moment il ralentit le train grenat. Philipps (5,5) a eu du mal à se situer, a été averti (42e) pour avoir marché sur le pied d’un Troyen et a perdu un ballon facile au cœur du jeu (45e). Il a fourni une seconde période plus consistante. Cohade (6) a assuré le tempo lors des vingt premières minutes et sa frappe enroulée (18e) puis son essai sur le poteau (76e) auraient mérité de finir leur course dans les filets troyens.

Dossevi (5,5) a été très actif et n’a pas été assez suivi par ses partenaires dans cette volonté de bouger le bloc adverse. Il a subi les foudres des crampons de Deplagne (carton rouge) et a « mangé » la feuille de match (77e). Il ne peut tout faire. Nguette (5) n’a pas réussi sa frappe lobée (14e), s’est perdu dans une chevauchée solitaire mal maîtrisée (32e) et a frappé directement sur le gardien troyen (36e). Il s’est fait « découper » par Giraudon (62e). En attaque, Roux (5) n’a bénéficié d’aucun ballon exploitable au cours de la première période. Son centre (52e) dégagé en corner aurait mérité un autre sort. Il a cédé sa place à Fernandez (77e).

Metz - Troyes 0-1

Stade Saint-Symphorien, temps agréable, excellente pelouse, arbitrage de M. Abed, 15 491 spectateurs. Mi-temps : 0-0.

Le but : Grandsir (90e)

Cartons jaunes : Balliu (28e), Philipps (42e), Mollet (86e) à Metz ; Deplagne (6e), Giraudon (62e) à Troyes

Carton jaune-rouge : Deplagne (67e) à Troyes.

METZ: Didillon ; Balliu, Bisevac (cap.), Niakhaté, Udol ; Poblete, Philipps (86e Mollet); Dossevi, Cohade, Nguette; Roux (77e Fernandez).

Joueurs non entrés en jeu : Beunardeau ; Assou-Ekotto, Wollscheid, Cafù, Mazziz.

TROYES: Samassa ; Deplagne, Hérelle, Giraudon, Traoré ; Azamoun (cap.) (81e Pelé), Bellugou (21e Confais), Dingome, Grandsir, Khaoui (72e Cordoval); Niane.

Joueurs non entrés en jeu : Zelazny ; Gabriel, Ben Saada, Suk.




Sur le même sujet

Football: Le FC Metz s'enflamme face à Saint-Etienne
Le FC Metz est métamorphosé. Face à une formation stéphanoise très décevante, les coéquipiers des excellents Cohade et Dossevi ont logiquement remporté la totalité de la mise (3-0) grâce à une première période endiablée.
Emmanuel Rivière et les Grenats ont marché sur Loïc Perrin et Saint-Etienne. L'espoir renaît.
Ce mercredi en Ligue 1: Le FC Metz tombe sans gloire face à l'OM
Beaucoup trop limité dans son jeu, le FC Metz a une nouvelle fois failli sur son terrain et Marseille est venu ramasser un succès tranquille (3-0). La répétition des camouflets subis par l'équipe mosellane commence à faire très mauvais genre. Samedi, c'est à Nice que le radeau grenat est attendu.
Metz's Spanish defender Ivan Balliu (L) fights for the ball with Olympique Marseille's Brazilian midfielder Luiz Gustavo during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Marseille (OM) at the Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France on November 29, 2017. / AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG
Ligue 1: Le FC Metz n’a pas fait le poids à Bordeaux
Victime d’incroyables erreurs individuelles, le FC Metz a laissé Bordeaux lui marcher dessus (0-3). Un revers large après celui infligé par Lyon en semaine. Les hommes de Philippe Hinschberger vont maintenant se préparer pour l’importante réception de Caen (15 avril) qu’il faudra parfaitement négocier.
Bordeaux's German defender Diego Contento (R) vies with Metz's Cameroon midfielder Georges Mandjeck (L)  during the French Ligue 1 football match between Bordeaux (FCGB) and Metz on April 8, 2017 at the Matmut Atlantique stadium in Bordeaux, southwestern France.  / AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Ligue 1: Soirée cauchemardesque pour le FC Metz à Angers
Auteur d’une sortie ratée, trop rapidement réduit à dix puis à neuf, le FC Metz a vécu l’enfer à Angers et son revers (1-2) est logique. Une soirée ultra-pénalisante au classement général et une réception de Marseille, vendredi prochain, qui se fera forcément dans la souffrance.
Angers' French forward Nicolas Pepe (L) and Angers' French midfielder Baptiste Santamaria (C) vies with Metz's Luxemburg defender Chris Philipps (R) during  the French L1 football match between Angers (SCO) and Metz (FC), on January 28, 2016, in Jean Bouin Stadium, in Angers, northwestern France.  / AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Ligue 1: Le FC Metz se contente du minimum à Dijon
Au terme d’une partie de petite qualité, le FC Metz a concédé le match nul à Dijon (0-0). Le Messin Erding a échoué dans sa tentative de penalty (8e) puis le Dijonnais Sammaritano a buté sur Didillon (80e) dans le même exercice. Les Messins accueilleront Bordeaux mercredi (19h).
Thomas Didillon fait la loi dans sa surface de réparation. Le gardien lorrain n'est pas étranger au point ramené pour les Grenats de Bourgogne.