Changer d'édition

Eiji Kawashima: «Le FC Metz doit encore bosser pour se maintenir»
Sport 3 min. 03.05.2017 Cet article est archivé
Avant la 36e journée de Ligue 1

Eiji Kawashima: «Le FC Metz doit encore bosser pour se maintenir»

Eiji Kawashima (34 ans) se sent bien à Metz, qu'il veut aider à ancrer en Ligue 1
Avant la 36e journée de Ligue 1

Eiji Kawashima: «Le FC Metz doit encore bosser pour se maintenir»

Eiji Kawashima (34 ans) se sent bien à Metz, qu'il veut aider à ancrer en Ligue 1
Source: fcmetz.com
Sport 3 min. 03.05.2017 Cet article est archivé
Avant la 36e journée de Ligue 1

Eiji Kawashima: «Le FC Metz doit encore bosser pour se maintenir»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le gardien international japonais du FC Metz, Eiji Kawashima (34 ans) a connu un derby heureux (succès 2-1 contre Nancy), mais s’attend à souffrir beaucoup plus à Lille ce samedi (20h). En cas d’issue favorable, conjuguée à de mauvais résultats de ses concurrents directs, le FC Metz pourrait valider son maintien en Ligue 1 dans le Nord.

Le gardien international japonais du FC Metz, Eiji Kawashima (34 ans) a connu un derby heureux (succès 2-1 contre Nancy), mais s’attend à souffrir beaucoup plus à Lille ce samedi (20h). En cas d’issue favorable, conjuguée à de mauvais résultats de ses concurrents directs, le FC Metz pourrait valider son maintien en Ligue 1 dans le Nord.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Eiji, comment avez-vous vécu votre premier derby lorrain?

Avec beaucoup de plaisir, j’ai joué et on a gagné. Je n’ai pas eu beaucoup de travail en première période même si nous avons encaissé un but sur la seule occasion de Nancy. En seconde mi-temps, je me suis dit que je devais être décisif et je suis resté concentré jusqu’au bout. Notre victoire est méritée dans ce derby, car nous avons eu beaucoup plus le ballon que notre adversaire. A la pause, je n’ai pas beaucoup parlé avec Christophe Marichez, mais je me suis dit qu’à un moment ou à un autre, j’allais devoir faire un arrêt, ce qui a été le cas en fin de match. Sincèrement, j’ai pris beaucoup de plaisir à disputer cette partie.

Avez-vous aimé l’ambiance de Saint-Symphorien?

J’avais déjà fait connaissance avec les supporters messins face au PSG (2-3). Ca fait du bien de disputer un match avec une grosse ambiance comme celle-là. J’ai joué à Lens en janvier (Coupe de France), face au PSG et devant Nancy le week-end dernier: à chaque fois, le stade était plein et c’est une excellente chose. C’est très positif de jouer quand le public est présent en masse. J’ai 34 ans, j’ai de l’expérience, et je savais que j’allais avoir beaucoup de travail face aux Parisiens qui possèdent de très bons joueurs. Face à Nancy, tu ne sais pas si ça va être un match pour un gardien ou non: tu dois rester concentré alors que l’adversaire n’a tiré au but qu’à deux reprises.

Que pensez-vous de Lille (11e, 43 pts), votre prochain adversaire ce samedi?

Les Lillois possèdent un niveau de jeu supérieur à celui de Nancy et ils ont déjà joué l’Europe. Notre équipe doit continuer à afficher la bonne mentalité que nous avons eue face aux Nancéens. Il est important d’aller chercher des points là-bas: il nous reste trois matches et même si on se replace au classement, rien n’est fait. Le FC Metz doit encore bosser pour se maintenir en Ligue 1! On ne peut pas penser que nous sommes déjà en Ligue 1, on doit rester concentrés. Dans le football, on ne sait jamais ce qui peut se passer. On verra notre résultat à Lille, et ensuite, on fera le maximum pour distancer Toulouse. Si on gagne face aux Toulousains et que le maintien est obtenu, on fera la fête avec nos supporters.

Vous n’avez pas beaucoup joué cette saison (3 matches). N’avez-vous pas trouvé le temps long?

J’ai joué quelques fois avec l’équipe réserve du FC Metz et en mars dernier, j’ai pu évoluer avec la sélection du Japon. Ce n’est pas facile de s’entraîner et de jouer peu, mais j’ai travaillé, j’ai tout fait pour le club et le groupe: ça fait plaisir de jouer, mais il est aussi important de penser au collectif.

Comment êtes-vous dans la vie de tous les jours? Aimez-vous Metz?

Je ne suis pas une personne qui parle tout le temps, je reste calme dans le vestiaire et j’aime bien rigoler aussi de temps en temps. J’aime bien la ville de Metz, les gens sont gentils, il y a de la verdure et ça me plaît bien. Oui, vraiment, je me sens bien ici.



Sur le même sujet

Le FC Metz a repris des couleurs, et, du rouge vif, il va tenter de passer à l’orange face à Caen ce samedi (20h). Une partie à remporter avant d’aller à Lille, puis de recevoir Angers, histoire d’entrevoir le vert intense. Stéphane Borbiconi commente des débats que l’on prévoit forcément tendus et disputés.
Metz' Senegalese defender Fallou Diagne (L) celebrates with his teammate Japanese goalkeeper Eiji Kawashima at the end of the French L1 Football match between Rennes (Stade Rennais FC) and Metz (FC), on April 14, 2018, at the Roazhon Park, in Rennes, western France.
Metz won 2-1. / AFP PHOTO / Jean-Francois MONIER
Le FC Metz s'apprête à livrer une bataille ultra importante ce samedi (20h) face à Caen. Kevin Lejeune (32 ans) en appelle à une envie irréprochable pour tenter de distancer un adversaire également concerné par le maintien. Les Messins accueilleront ensuite le PSG le mardi 18 avril. Chaud devant.
Kevin Lejeune à la relance. Le capitaine messin estime qu'il faudra se battre jusqu'au bout pour maintenir le club en L1.
Performant depuis le début de saison (8 buts), le capitaine messin Yeni Ngbakoto (24 ans) sera aux commandes de la formation mosellane lors du court déplacement à Nancy ce vendredi (20h). Très certainement le dernier derby lorrain pour le joueur formé au sein du club grenat, qui quittera la Moselle en juin prochain. Marseille et Saint-Etienne le surveillent de près. L’Angleterre lui plaît.
Yeni N'Gbakoto: «Je ne signerai jamais à Nancy!»
Romain Métanire est des trois rescapés messins ayant disputé, à Saint-Symphorien, le derby lorrain face à Nancy le 24 septembre 2013 (3-0). Volontaire, discipliné et motivé, le latéral grenat n’est pas très satisfait de ses productions actuelles et annonce «aimer quand ça chauffe!». Le FC Metz accueille son voisin nancéen ce vendredi (20h) pour le choc au sommet de la Ligue 2.
16/08/2014
STADE SAINT SYMPHORIEN
LIGUE 1 FRANCE - JOURNEE N�2
FC METZ vs FC NANTES
SCORE FINAL  1 - 1
METANIRE ROMAIN - FC METZ